Archives par étiquette : salade

Salade de courgettes (et avocat)

Maryse partage avec nous une recette bien fraîche, idéale par ces grosses chaleurs, pleine de sels minéraux et de vitamines! En plus, elle est pleine de coriandre fraîche, l’une des rares herbes que de mon côté j’arrive à sentir, et j’en abuse! La parole à Maryse…

Salade de courgettes

Recette extraite du livre de Guadalupe Rivera et Marie-Pierre Colle:
« Les noces de Frida et Diego, souvenirs et recettes du Mexique »
(livre dont je vous parlerai ultérieurement).

Ingrédients pour la salade de courgettes de MaryseIngrédients:

1 kilo de courgettes
Un gros avocat bien mûr
Coriandre fraîche
Parmesan
Huile d’olive, vinaigre, sel, poivre

Couper les courgettes en rondelles d’un demi centimètre et les faire blanchir 3′ dans l’eau bouillante (pas plus, sinon elles s’écrasent). Les égoutter (moi je le fais la veille pour qu’elles soient vraiment très bien égouttées et pour qu’elles soient bien froides).

Courgettes et avocat disposés dans le platDans la recette originale, cette salade se fait dans un saladier, moi je dispose les rondelles de courgettes dans un plat rond et plat, la présentation est plus esthétique et on voit bien les ingrédients.

Ensuite, éplucher l’avocat et couper-le en lamelles qu’on dispose au-dessus des courgettes.

Ajout du parmesan et de la coriandre fraîcheFaire des copeaux de parmesan qu’on parsème et enfin la coriandre finement ciselée.

Pour la vinaigrette, j’utilise un vinaigre de miel ou de cidre (éviter les vinaigres de vin ou parfumés, trop forts en goût). La verser dessus la salade et mettre au frais au moins une heure avant de la servir. Les saveurs sont délicates et sont appréciées des convives en général.

La salade de courgettes de Maryse: le plat préparéEt les courgettes étant un légume de saison, il faut en profiter. Celles que j’ai utilisées viennent du jardin du père de notre ami Olivier, donc garanties bio.

Salade Marika

Salade Maryka

Salade Maryka

Le samedi matin, c’est marché! Et nous nous retrouvons à quelques habitués au Café des Arts (Françoise, Paulette, Olivier, Maryse, Sylvia, etc.), il faudra que je donne la parole à celles et ceux qui n’ont encore rien publié ici! Souvent, nous parlons… cuisine! J’ai donc prévu pour aujourd’hui une autre recette reçue de Maryse juste avant son départ du Mexique! La parole à Maryse!

Salade Marika, par Maryse

En fait, j’ai donné ce nom à la recette car c’est la tante de mon mari qui l’a faite quand nous sommes allés la voir. Il faut aimer le mélange sucré, salé. Mon fils qui n’est pas trop « mélanges de goût » en a mangé trois fois à ma grande surprise. Simple, estivale et sympa.

Les ingrédients:
Une laitue qui se tient bien (ou des endives)
3 carottes
1 concombre
2 pommes type golden ou granny
1 mangue bien mûre
Airelles confites (ou canneberges), difficiles à trouver en France, à mon avis, on peut mettre des raisins de Corinthe: environ 100g
Graines de raisin blanc sans pépins (1/2 grappe)

Vinaigrette:
Vinaigre balsamique ou vinaigre de cidre (selon le goût)
Huile d’olive
Un peu de sauce soja
Sel, poivre moulu

Bien laver la laitue, et enlever les cotons. Couper les feuilles grossièrement et garnir le fond d’un plat plat (cf la photo). Éplucher les carottes et le concombre. Couper le concombre en quatre et enlever les pépins. Râper les carottes avec l’économe. Couper le concombre en petits dés. Ne pas éplucher les pommes, les couper en deux puis ensuite en tranches très fines après avoir enlever le centre. Égrener le raisin. Peler la mangue et la couper en fines lamelles. Ça jute, c’est normal on s’en met plein les doigts mais après on se régale.
Tous les ingrédients prêts, on les met en couches successives, en alternant ou non, on termine par les airelles (ou raisins secs). Pour éviter que les pommes ne noircissent, passez-les sur un citron vert de préférence.

Préparer la vinaigrette et la mettre dans un bol.

Les invités n’ont qu’à se servir et mettre la vinaigrette selon leur goût. Personnellement, je ne mets pas de vinaigrette.

Bon appétit!

Le haricot magique, 13, page 3, les légumes

Haricot magique, page 3, les légumesAprès le paysage et le montage des étals des marchands et du stand de tissus, je me suis attaquée au stand des fruits et légumes… enfin, juste à leur mise en forme, parce qu’il va falloir que j’installe les marchands avant de les fixer. Pas de problème pour la salade en feutrine verte enroulée. J’ai ensuite attaqué les carottes, galère pour les retourner! Je n’ai pas trop insisté sur les pointes, puisqu’elles seront cachées dans des tonneaux. Pour les aubergines, j’ai pensé que c’était inutile de faire les feuilles sur chaque face, puisqu’elles seront cousues sur la « planche » de l’étal. Ensuite, et bien, il y avait le patron, mais oubliés dans le texte, les radis et les pommes! Pour les premiers, je me suis dit qu’il serait impossible de les faire en tissu et de les retourner, j’ai donc opté pour de la feutrine en faisant chaque pièce une fois au lieu de deux. Pour les pommes (oui, il faut de l’imagination pour les « boules » rouges), j’ajouterai les feuilles une fois que je les aurai positionnées dans leur tonneau… affaire à suivre!

Page de 40 sur 40 cm.

Le projet: réaliser pour Noël 2014 trois contes tirés de Créez vos contes en tissus, de Anne Guérin, créapassions, 2011 (il existe une deuxième édition corrigée en 2013), Boucle d’or, le  et le haricot magique.

Suivre l’avancée du haricot magique

Les poupées : le début et la fin de la vache

Page 1 : positionnement, début de la fixation des lettres, page 1 terminée

Page 2 : le paysage, le début et la fin des feuilles de maïs, les barrières, page 2 terminée

Page 3: le paysage, étals des marchands et du stand de tissus,

Suivre l’avancée du petit chaperon rouge

Les poupées: le loupà poil, le bûcheron et sa scie, la grand-mère, le , le

La préparation du plateau de jeu

Miam, des pâquerettes…

Salde de trévise, pissenlit et pâquerettes Dimanche, il a fait un temps superbe et j’ai donc passé un long moment dans mon jardin. Comme vendredi, j’avais vu que les pâquerettes commençaient vraiment à sortir, j’ai voulu vérifier avant de partir la recette des boutons de pâquerette et de pissenlit au vinaigre (après la liqueur de pissenlit)… Et je suis tombée (euh… passée plutôt) sur un article de cuisiflor [fermé depuis] consacré aux pâquerettes, j’ai trouvé mon bonheur… et une salade  » désherbage de pelouse  » qui m’a tentée… Elle se compose de pissenlit (feuilles, il n’y avait pas encore de fleur), pâquerettes (feuilles et fleurs) et batavia remplacée par la trévise… J’ai ajouté un oignon repoussé de l’année dernière, et trouvé en bêchant. Et comme je ne veux plus que ma belle trévise continue à servir de provende aux limaces (j’aurais dû faire une photographie du bac de lavage aussi !), j’ai remis des pièges à bière (avec un dispositif pour éviter que les hérissons se saoûlent)…

Boutons de pâquerettes et pissenlits au vingaire Ensuite, avec les +/- 200 boutons de pâquerettes et un peu de pissenlit, j’ai préparé un petit pot de 100g au vinaigre, sans les dégorger au sel, je respecte mon régime, et en faisant bouillir une minute les boutons dans le vinaigre, comme pour les boutons de capucine. Je pourrai les consommer d’ici une bonne semaine, mais attendrai sans doute un peu plus longtemps.