Ma saison 2016-2017 au TAP

La façade du théâtre auditorium de Poitiers après l'incendie du 21 novembre 2016Ma saison 2016-2017 au théâtre et auditorium de Poitiers / TAP a déjà bien commencé… et même failli s’interrompre avec le gros coup de chaud du 21 novembre 2016, lorsqu’un ouvrier a accidentellement mis le feu à un important stock de polystyrène. Que faisait une si grande quantité de matériau inflammable dans un lieu accueillant du public??? Grosses flammes et gros nuages de fumée sur la ville, explosion d’une bouteille d’acétylène, mais au final, plus de peur que de mal, il ne reste plus qu’à changer quelques dalles de verre bien noircies…

Voici donc les spectacles que j’ai choisis, par catégorie:

  • arts de la piste : il n’est pas encore minuit, spectacle de nOêl par la compagnie XY ;
  • danse : Hommage à Nijinski, par Dominique Brun
  • théâtre : The Ventriloquists Convention de Gisèle Vienne avec Dennis Cooper ; Bigre, mélo burlesque de Pierre Guillois
  • humour : chatons violents d’Océanerosemarie
  • musique ancienne et classique : l’ensemble A nocte temporis de Reinoud van Mechelen ; Shakespseare Songs par Isabelle Druet et Anne Le Bozec
  • musique du monde : Musique de nuit, de Ballaké Sissoko et Vincent Segal (des artistes dont j’avais vu en 2010 Chamber Music) ; Éperdument, chants d’amours persans par Alireza Ghorbani ; Waed Bouhassoun chante Oum Khalthoum

Revoir mes avis sur les saisons 2015-2016, 2014-2015, 2013-2014, 2012-2013, 2011-2012, 2010-2011 et 2009-2010.

Chasuble mexicaine verte

Aujourd’hui, je laisse la parole à Maryse pour l’une de ses dernières réalisations au tricot.

Chasuble mexicaine verte

Chasuble verte de MaryseEn fait elle n’a rien de mexicain sauf la laine achetée sur place et le fait que je l’ai en partie faite au Mexique cet été.

Donc sans modèle (j’ai d’ailleurs dû défaire deux fois, le dos étant trop étroit), je me suis lancée dans cette chasuble en pensant que ce serait un compromis pour l’inter-saison, mais le brusque passage de l’été à l’hiver ne m’a pas encore permis de l’étrenner.

Chasuble verte de Maryse, détailsJ’ai fait des doubles torsades inversées au centre et sur les côtés et j’ai fait le bas et les bordures au point de riz pour que ça se tienne bien. Pour joindre les deux morceaux j’ai fait des brides fixées par des boutons dans les tons de la laine.

M au tricot

N, D, F et M au tricotJ’ai poursuivi mes petits carrés au tricot… cette fois j’ai choisi le M en version jaune sur orange. Le modèle est toujours tiré des grilles dans Lettres tricotées, de Catherine Hirst et Erssie Major, aux éditions Marabout (2013).

Le dos de mes initiales au tricotJ’ai oublié de faire la photographie avant couture du fond… mais c’est aussi l’occasion de vous montrer les dos en polaire (des chutes du fond du ).

Voir le V, le S, un deuxième V, le E et le G, le F, le N, le D, à suivre…

Martin de Tours, le rayonnement de la Cité, au musée des Beaux-Arts de Tours

tours_musee_ockeghemComme je vous le disais dimanche dernier, je suis allée voir l’exposition Martin de Tours, le rayonnement de la Cité, au musée des Beaux-Arts de Tours, réalisée à l’occasion du 1700e anniversaire (supposé) de la naissance de Martin de Tours (316-397), et présentée jusqu’au 8 janvier 2017. Sous le grand cèdre a été installée une sorte de boîte avec la musique de Jean de Ockeghem, compositeur flamand et trésorier de la basilique Saint-Martin de Tours de 1459 à 1497. Il s’agit d’une déclinaison du projet Cubiculum Musicae, développé par le Centre d’études supérieures de la Renaissance, qui permet de s’immerger dans la musique d’une époque. Je trouve que l’effet est très réussi. En plus, l’accès est gratuit (pas plus de 6 personnes à la fois dans la boîte).

Affiche de l'exposition Martin de Tours, 2016, à ToursEntrons dans l’exposition… Après une salle d’introduction, une grande carte retrace le périple de Martin à travers toute l’Europe, en passant par Ligugé 😉 Les salles suivantes sont consacrées aux deux édifices tourangeaux en grande partie détruits, la basilique Saint-Martin et l’abbaye de Marmoutier. Une vidéo montre la réalisation de la restitution en trois dimensions de la basilique dans son état du 15e siècle, couplée au projet du laboratoire de musicologie dont je vous ai parlé plus haut, baptisé RéVisMartin, Renaissance en musique de la collégiale Martin de Tours. La maquette virtuelle 3D est très réussie, il resterait maintenant à faire l’évolution de la collégiale / basilique, depuis sa construction, les phases romanes, et jusqu’à sa destruction après la Révolution et la construction de la nouvelle basilique par Victor Laloux.

Cette partie de l’exposition comprend aussi les cartons du verrier Lobin à Tours avec les scènes de la vie de saint Martin réalisés dans la basilique actuelle.

La seconde partie de l’exposition est consacrée à la naissance du culte de saint Martin, aux scènes les plus fréquemment représentées, comme la charité de Saint-Martin (le partage de son manteau à Amiens) ou la messe miraculeuse, sont expliquées aussi bien que les représentations moins fréquentes, comme la résurrection du catéchumène, puis à la construction d’un « mythe » (c’est moi qui souligne) au 19e siècle, à l’aide d’exemples venus de toute la France, à travers des tableaux, reliquaires, manuscrits, broderies, etc. Quelques écrans permettent de feuilleter la version numérique de manuscrits, il est un peu dommage que la cote des autres n’est pas inscrite sur les cartels, ce qui permettrait de noter au fil de l’exposition les références pour aller chercher les versions numériques en ligne. Il y a des QR-code sur certains cartels (mais mon téléphone ne permet pas leur lecture), peut-être que les pages vers lesquels ils mènent donnent plus d’informations. Ces cotes figurent dans le catalogue, on peut donc aller naviguer de chez soi en prenant pas mal de temps pour chercher les sites de chaque bibliothèque qui a prêté un manuscrit (bibliothèque de Tours, Bibliothèque Nationale, bibliothèque Sainte-Geneviève et bibliothèque mazarine à Paris, etc.).

Couverture du catalogue Martin de ToursLe catalogue est riche, bien illustré et à un prix raisonnable (35€)… peut-être parce que c’est un éditeur italien! Martin de Tours, le rayonnement de la Cité, Éditions Silvana Editoriale, 352 pages, 200 illustrations, ISBN : 9788836634118. Il est organisé en six parties : Saint Martin, de Sabaria à Candes ; La geste martinienne, la Charité et les miracles ; Les hauts-lieux martiniens, en Poitou et en Touraine ; Saint Martin source d’inspiration intellectuelle et artistique ; Le renouveau du culte martinien au XIXe siècle ; Sur les chemins de saint Martin.

Je ne vous recommande pas le site sur l’année Saint-Martin, complètement inaccessible en navigation large vision, mais si vous passez par Tours ou à proximité, n’hésitez pas à aller voir cette exposition!

Pour aller plus loin :

Sur le musée des beaux-arts de Tours, vous pouvez en attendant mon nouvel article (re)voir mes articles précédents sur le cèdre et l’éléphant, le monument à François Rude par Becquet, les expositions Max Ernst et Richelieu.

Voir aussi la chapelle du catéchumène, l’église et l’abbaye de Ligugé.

 

 

Abécédaire chat, dixième et dernière étape

Anécédaire chat, les dernières lettresEt voilà! J’ai terminé mon abécédaire chat! J’ai brodé les dernières lettres, G, M, N, Y et Q…

Abécédaire Chats d’Isabelle Haccourt-Vautier terminé… puis les points arrières pour les cœurs et quelques détails sur les chats. C’est un modèle d’abécédaire pris dans le livre Brodez-moi chat d’Isabelle Haccourt-Vautier et Adeline Cras.

Il n’y a plus qu’à lui trouver une finition.

Revoir: la première étape, la deuxième, la troisième,  la quatrième, la cinquième, la sixième, la septième, la huitième, la neuvième et la dernière étapes…

Petit tour à… Tours!

tours_musee_ockeghemIl y a une dizaine de jours, je suis allée à Tours pour voir au musée des Beaux-Arts l’exposition sur saint Martin, à l’occasion des 1700 ans (supposés) de sa naissance, je vous en parle très vite! En attendant, voici la « boîte » où le visiteur peut s’immerger dans la musique de Jean de Ockeghem, compositeur flamand et trésorier de la basilique Saint-Martin de Tours de 1459 à 1497. Sur le musée, vous pouvez en attendant mon nouvel article (re)voir mes articles précédents sur le cèdre et l’éléphant, le monument à François Rude par Becquet, les expositions Max Ernst et Richelieu.

Gare de Tours, panneaux en céramique déposés en 2016Dès l’arrivée à la gare, une petite surprise, les céramiques peintes ont été déposées et remplacées par des photographies faisant appel à un financement participatif pour leur restauration. Vous pouvez revoir en suivant les liens celles  du côté nord (Carcassonne, Langeais, Chinon, Arcachon, Cahors, Luchon et, pas photographiés, Vicq-sur-Cère et Amboise), du côté sud (Azay-le-Rideau, les gorges du Tarn, Loches, Biarritz, Belle-Isle-en-Mer, Josselin, Erdeven, Saint-Jean-de-Luz et Fontarabie) et leurs signatures (Utzschneider et Compagnie, Alexandre de Geiger, Digoin, Paris, Sarreguemines, Simas, Mothes), ainsi que l’ancien embarcadère, la façade par le sculpteur Henri Varenne et le projet de l’architecte Victor Laloux, les allégories de Limoges et Nantes par Jean Hugues, les allégories de Bordeaux et Toulouse par Jean-Antoine Injalbert.

Basilique Saint-Martin de Tours, dôme et statue restauréeJe suis aussi bien sûr allée à la basilique Saint-Martin, avec son dôme restauré…

Statue de saint Martin redorée au sommet de la basilique Saint-Martin à Tours… où trône la statue restaurée et redorée de saint Martin, qui était déposée lors de ma précédente visite à Tours pour voir les expositions Robert Capa et la couleur et Bertrand Bellon au château et 200 ans de tourisme en Touraine à l’hôtel Gouïn. Elle a été reposée en grande pompe pour la saint Martin, le 11 novembre 2016 (revoir aussi la statue de saint Martin menace Tours).

Tours, la tour Charlemagne et ses abors en novembre 2016La tour Charlemagne n’a pas été restaurée, juste nettoyée des végétaux envahissant pour la construction d’un modèle numérique virtuel… Quelques panneaux explicatifs ont été apposés sur le mur voisin.

La charité de saint Martin par Henri Varenne devant la basilique Saint-Martin à ToursEn revanche, la charité de Martin par Henri Varenne semble flambant neuve : je vais mettre les nouvelles photographies sur l’article que je lui ai consacré.

Tours, dans la basilique, la messe de St Martin par Alaphilippe, 01, vue générale A l’intérieur de la basilique, vous pouvez aussi revoir la messe miraculeuse de saint Martin par Camille Alaphilippe.

 

 

Chèche tricolore de Maryse

Voici un nouveau projet tricoté par Maryse, je lui laisse la plume!

Chèche tricolore

Chèche tricolore de MarysePour changer des écharpes et des châles, j’ai trouvé cette idée de chèche très sympa chez Phildar, mais ce n’est pas dans un catalogue. Donc avec 4 pelotes de Partner 3,5 j’ai fait ce chèche dans des coloris qui ne sont pas les miens, pour une amie dont l’anniversaire est passé depuis quelques semaines. J’ai mis plus de temps que je ne pensais car j’ai changé de troisième couleur en cours de tricot.

Voici donc la réalisation en Mûre (une pelote), Bengale (rose) (une pelote) et Écru (2 pelotes). Initialement c’était une couleur Lilas très clair que j’ai trouvée très fade et que j’ai changée pour l’Écru. J’ai utilisé des aiguilles droites numéro 4 pour commencer, mais le nombre de mailles augmentant très vite, j’ai opté pour des aiguilles circulaires ensuite. Au final je n’ai pas compté les points mais ça faisait pas mal.

On commence par 4 mailles et on tricote en point mousse en augmentant une maille d’un côté tous les rangs, et en diminuant de l’autre côté une maille tous les deux rangs. Ça donne cet effet légèrement courbe et on le porte en l’entourant autour du cou comme un chèche. On utilise toute la laine des quatre pelotes.

La couleur qui se voit la mieux est celle du milieu donc il faut bien y penser quand on choisit les couleurs. La laine Partner offre une gamme de coloris très variée et il n’y a que l’embarras du choix. Je réfléchis à un autre avec mes couleurs favorites. On peut le faire uni bien sûr, mais ça doit être assez lassant. Le modèle se terminait par un gland à chaque extrémité mais je n’aime pas trop, tout comme les pompons, alors j’ai fait un nœud que l’on peut défaire éventuellement.

Un D au tricot

D au tricotJ’ai poursuivi mes petits carrés au tricot… cette fois j’ai choisi le D en version orange sur aubergine. Le modèle est toujours tiré des grilles dans Lettres tricotées, de Catherine Hirst et Erssie Major, aux éditions Marabout (2013).

Huit initiales au tricotVoir le V, le S, un deuxième V, le E et le G, le F, le N, à suivre…

Ballaké Sissoko et Vincent Segal de retour au TAP

La façade du théâtre auditorium de Poitiers après l'incendie du 21 novembre 2016Le théâtre et auditorium de Poitiers / TAP a eu un gros coup de chaud lundi dernier (21 novembre 2016) lorsqu’un ouvrier a accidentellement mis le feu à un gros stock de polystyrène. Que faisait une si grande quantité de matériau inflammable dans un lieu accueillant du public??? Grosses flammes et gros nuages de fumée sur la ville, explosion d’une bouteille d’acétylène, mais au final, plus de peur que de mal, le TAP a rouvert dès mardi et il ne reste plus qu’à changer quelques dalles de verre bien noircies…

Ceci étant, j’étais allée voir un spectacle quelques jours plus tôt, Ballaké Sissoko et Vincent Segal de retour après avoir joué ici même en 2010  Chamber Music.  Cette fois, leur spectacle s’appelle Musique de nuit, du titre de leur album enregistré sur le toit de la maison malienne de Ballaké Sissoko en 2015. Les deux artistes, le malien avec sa kora à vingt et une cordes le français au violoncelle, sont seuls sur la scène de l’auditorium, ils ont choisi de s’installer très au bord, du coup, les expressions de leurs visages étaient d’autant plus visibles que j’étais placée au centre du troisième rang du public.

A deux, ils ré-interprêtent avec leurs instruments des musiques écrites ou transmises avec d’autres instruments, que ce soit des musiques du nord du Mali, du Brésil ou de Bretagne… Une sorte de tour du monde en musique, avec les commentaires de Vincent Segal le temps que Ballaké accorde son instrument pour le morceau suivant. Un grand moment de musique avec deux artistes qui se fréquentent beaucoup (ils se sont connus par l’école de leurs enfants) et ont vraiment une grande complicité. A voir s’ils passent près de chez vous!

Pour aller plus loin : voir / écouter un extrait de l’album paru sur le label Nø Førmat!, qui propose une sorte d’abonnement, recevoir les créations de ses artistes pour 50€ par an.

De retour de Moncoutant…

Eléphant qui a reçu le 1er prix à Moncoutant 2016Je republie l’article du 16 novembre avec des photographies de H. et D.D., avec qui je suis allée à Moncoutant… en commençant par l’un de nos éléphants préférés, réalisé par Françoise MACAIRE de Tours et qui a reçu le premier prix!

Les éléphants du salon de Moncoutant 2016Je vous ai montré l’autre jour l’éléphant que j’ai envoyé au salon de Moncoutant/création autour des fils. Il s’est retrouvé dans un grand « troupeau » d’une centaine de projets qui donnaient un bel ensemble!

Troupeau d'éléphants à Moncoutant 2016Et voici deux autres vues de H.D.

Troupeau d'éléphants à Moncoutant 2016

Grille et kit achetés au salon de Moncoutant 2016Comme je n’ai pas fini de réaliser tout ce que j’ai acheté en 2014, j’ai été très raisonnable! J’ai pris une fiche avec de charmantes petites souris chez Le lin d’Isabelle et un mini kit pour un mini coussinet en broderie au ruban chez Le fil d’Atalie.

Mini cadres au crochetSur le stand d’Atalie (merci pour l’autorisation de prise de photo), j’ai trouvé qu’elle avait eu une super idée, utiliser de petits bracelets métalliques pour faire de petits cadres au crochet. J’ai trouvé un tuto pour en réaliser chez Laisser parler les petits papiers.

Livres achetés au salon 2016 de MoncoutantSinon, j’ai pas mal papoté, rencontré des ami(e)s parmi les exposants (mention spéciale à Marie-Thérèse Saint-Aubin/MTSA) et les visiteurs. J’ai aussi acheté quelques livres en fin de série des éditions L’inédite sur le stand de la librairie Bodoni :

  • Collectif, Tendres oiseaux, 26 projets à coudre, broder & quilter
  • Andrée Leblanc, Maisons
  • Liliane Petit, Fantaisies colorées à coudre et à broder
  • Collectif, L’atelier du fil, couture, broderie, appliqué, tricot et perles