Archives du mot-clef point de croix

Un mini lézard…

Un mini lézard noirToujours dans Motifs de polynésie à broder, de Nadège Richier, après le motif mahoï, j’ai choisi un motif de mini lézard (noir… comme les éditions?) pour poursuivre mes exercices de vision binoculaire. Même toile, fil noir. Dans le modèle, il appartient à une petite série qui est montée en dessous de verre, comme la tortue. Une petite grille, réalisée sur deux jours, en 4 fois 20 à 30 minutes toujours avec la lampe lumière du jour et sans avoir lu avant… Pour le prochain « exercice », je vais changer de style, mais chut…

Dans Motifs de polynésie à broder, de Nadège Richier, paru en 2007 aux éditions Didier Carpentier, j’ai déjà réalisé plusieurs projets: le phare de Pointe Vénus à Tahiti, la tortue pour un dessous de verre montée sur un couvercle de boîte, le motif du tiaré monté en pendouille, un motif mahoï.

Un motif mahoï (4)

Le motif mahoi avec le contour terminéJ’ai terminé le contour du motif mahoï (poursuivi ici), toujours avec le fil de soie d’Alger rouge, même si ce n’est pas terrible pour mes devoirs de vision binoculaire puisqu’il n’y a pas besoin de regarder la grille pour broder ce motif répétitif. Reste à lui trouver une finition… L’ensemble mesure 9 sur 8,5 cm.

D’après un motif mahoï tiré de Motifs de polynésie à broder, de Nadège Richier, paru en 2007 aux éditions Didier Carpentier, dans lequel j’ai déjà réalisé plusieurs projets (le phare de Pointe Vénus à Tahiti, la tortue pour un dessous de verre montée sur un couvercle de boîte, le motif du tiaré monté en pendouille).

Une pochette avec un bateau et une bouée

Bande avec bateau et bouée brodésMaintenant que j’avais un bateau et une bouée, je voulais en faire une petite pochette pour l’anniversaire de Maryse (qui était pendant son voyage au Mexique). Bêtement, j’ai d’abord posé à la machine un biais bleu marine à chaque extrémité puis plié la bande en deux, assemblée à la main dans les points du bord de la bande Aïda.

Doublure de la pochette bateau et bouéeEt puis, un peu tard, je me suis dit que ça serait mieux avec une petite doublure… Du coup, j’ai préparé celle-ci à la machine en faisant attention aux dimensions, puis je l’ai glissée dans la pochette… Du coup, il y a deux coutures en haut, à l’intérieur, celle de l’ourlet et celle de la fixation, trop compliqué encore pour moi de superposer les coutures…

Pochette avec un bateau et une bouée… et à l’extérieur, c’est pareil, deux coutures, une de la couture du biais et une de la doublure. Pas très droites, en plus!

Modèle de broderie au point de croix et au blackwork tiré de Couleur marine, grille de Sandrine Guédon, parue dans Mains et Merveille, esprit vacances, n° 91, juillet-août 2012.

Une bouée brodée

Bouée brodée au point de croix et blackworkJ’ai poursuivi, dans la foulée du bateau, avec une bouée toujours avec des points de croix et des points avant (blackwork), une grille à deux couleurs mais très simple, toute petite, brodée en rouge et bleu marine (DMC 820 et 321) sur une bande large de toile Aïda, parfaite pour mes devoirs de rééducation de la vue binoculaire. Modèle tiré de Couleur marine, grille de Sandrine Guédon, parue dans Mains et Merveille, esprit vacances, n° 91, juillet-août 2012.

Bande avec bateau et bouée brodésEt voilà le bateau et la bouée sur la bande!

Un petit bateau brodé

un bateau brodé au point de croix et blackworkComme je trouve que le contour du motif mahoï est répétitif, et je pense sans grande efficacité pour la rééducation de la vue binoculaire, j’ai choisi de corser mes devoirs avec une grille bicolore qui allie points de croix et points avant (blackwork), mais très simple, toute petite, brodée en rouge et bleu marine (DMC 820 et 321) sur une bande large de toile Aïda. Modèle tiré de Couleur marine, grille de Sandrine Guédon, parue dans Mains et Merveille, esprit vacances, n° 91, juillet-août 2012.

Un motif mahoï (3)

Broderie d'un motif Mahoï, le début du contourJ’ai cette semaine continué le motif mahoï (poursuivi ici) avec presque la moitié du contour, toujours avec le fil de soie d’Alger rouge. Bon, là, je pense que ce n’est pas terrible pour mes devoirs de vision binoculaire: une fois le motif compris, il n’y a plus besoin de regarder la grille…

D’après un motif mahoï tiré de Motifs de polynésie à broder, de Nadège Richier, paru en 2007 aux éditions Didier Carpentier, dans lequel j’ai déjà réalisé plusieurs projets (le phare de Pointe Vénus à Tahiti, la tortue pour un dessous de verre montée sur un couvercle de boîte, le motif du tiaré monté en pendouille).

Dimensions de la partie brodée: 8 sur 8,5 cm.

Un motif mahoï (2)

Motif Mahoï, la fin du motif centralJ’ai cette semaine continué le motif mahoï d’après un motif mahoï tiré de Motifs de polynésie à broder, de Nadège Richier, paru en 2007 aux éditions Didier Carpentier, dans lequel j’ai déjà réalisé plusieurs projets (le phare de Pointe Vénus à Tahiti, la tortue pour un dessous de verre montée sur un couvercle de boîte, le motif du tiaré monté en pendouille). Mes devoirs de la semaine prochaine seront pour le contours! Dimensions de la partie brodée: 8 sur 7,5 cm.

Un motif mahoï (1)

Motif Mahoï, le début de la broderieLa neurologue m’avait donc conseillé de chercher des grilles agrandies monochromes si possible avec des moyens de contrôle des erreurs (repères, tracés géométriques), puis de complexifier l’exercice, avec des motifs moins évidents, puis diversifier l’alimentation les couleurs mais en utilisant des codages en symboles noir et blanc avant de revenir à des grilles normales quand ça serait plus facile, le tout pour l’instant à 20 minutes par jour. Un moyen de rééducation de la vue binoculaire en douceur… Mon choix s’est porté sur un motif mahoï tiré de Motifs de polynésie à broder, de Nadège Richier, paru en 2007 aux éditions Didier Carpentier, dans lequel j’ai déjà réalisé plusieurs projets (le phare de Pointe Vénus à Tahiti, la tortue pour un dessous de verre montée sur un couvercle de boîte, le motif du tiaré monté en pendouille). J’ai pris une toile blanche de tissu d’ameublement mais facile à broder, et le joli fil de soie d’Alger rouge acheté à la brocante. Dimensions de la partie brodée: 8 sur 4 cm. Bon, côté choix de la grille, pas besoin de travail binoculaire avec ce projet (regarder alternativement la grille et la toile), une fois placé quelques éléments. Et voilà une semaine de « devoirs »… moins désagréables que l’orthoptiste!

Pochette à tickets de métro, broderie finie!

La broderie pour l'étui à tickets de métro terminéeIl y avait beaucoup de problèmes avec l’ancien système de newsletter, j’en teste un autre, en réimportant la liste des abonnés. Vous me dires ce que ça donne, je ne suis pas sûre d’avoir paramétré correctement l’envoi.

En deux jours, j’ai fini le tour de la broderie de la pochette à tickets de métro… Zone brodée de 11 sur 5 cm, modèle de l’ensemble « Bon baisers de Paris » créé par Marielle Zang-Pujol paru dans Plaisirs de broder n° 17, septembre/octobre 2011, dans lequel j’ai déjà réalisé un chat sur un toit, toile de lin jaune façon canevas souple, facile à broder, et un fil vert DMC 699 (avec deux fils). Il me reste le cartonnage!

Maintenant, je voulais quand même comprendre pourquoi j’ai beaucoup énormément moins de difficultés à broder cette grille que le Bienvenue dans la famille. Intuitivement, je pensais que c’était parce qu’il y a moins de couleurs (euh, oui, une contre 10). En fait, c’est lié à plusieurs choses, d’après la neurologue, elle ne s’ennuie pas avec moi, j’ai toujours plein de questions que personne ne lui avait posé avant, en tout cas pas de cette manière, et comme je note les anomalies sur un petit carnet (oui, j’ai toujours plein de carnets!), je n’oublie pas ce qui m’a intriguée d’un rendez-vous sur l’autre. Sur le mot Métropolitain, j’ai décalé sans le voir le M d’un point vers la gauche, failli me tromper plusieurs fois d’un point (corrigé à temps ou après deux ou trois points), mais pas de problème pour le tour, plus facile, les repères des lettres aident, une sorte de rétro-contrôle inconscient qui tire la sonnette d’alerte quand on se trompe. En fait, les difficultés sur l’autre grille (Bienvenue dans la famille), agrandie à la même taille, viennent des problèmes de tri des informations par le cerveau. Comme le codage des couleurs est déficient et la vue encore à trous même si elle est à 10/10e à gauche (un « faux 10/10e », dixit la chef de service ophtalmologique, quand même mieux que 1/10e il y a quelques mois mais ça ne permet pas de lire une phrase avec le seul œil gauche), le cerveau trie des informations contradictoires complexes, d’où, en partie, la vision double quand il en a marre, l’autre facteur est la sécheresse oculaire due l’exophtalmie et au fait qu’en vision fine, on ne cligne pas assez des yeux, surtout quand on se concentre sur la lecture: j’ai un super lubrifiant pour remédier un peu à cela, ceux qui restent trop sur un écran d’ordinateur ou devant… un match de foot ont le même problème de clignements des yeux. Faire la mise au point visuelle alternativement entre la grille et la toile, ce qui est automatique quand on voit bien, devient difficile pour moi ou plutôt pour mon fainéant de cerveau; ça, c’est moi, la neurologue dit qu’au contraire, mon cerveau travaille bien  plus que la normale depuis des mois. Bref, la broderie est une bonne rééducation, ne pas laisser tomber, mais prendre plutôt une grille monochrome, pour limiter la difficulté d’adaptation, s’il y a plusieurs couleurs, le codage en symboles devrait être plus facile que le codage en couleurs (je vérifierai!). J’ai par ailleurs un autre « super exercice de rééducation » (bon, quand même plus drôle que l’orthoptiste): des jeux de 7 erreurs en noir et blancs sur papier, même objectif, imposer la vision binoculaire au cerveau et forcer l’adaptation petit à petit, j’ai une grosse pile à faire, en commençant par un niveau… maternelle (et sans les réponses). Très mauvais score, deux erreurs sur 7 trouvées en 1 minute lors du test. La prescription? Une grille le matin et une au réveil de la sieste, exercice même pas remboursé par la sécu, comme a dit Maryse! Et si possible 15 à 20 minutes de broderie par jour, ça, ça ne fait pas partie du « standard de rééducation », mais ça lui semble une très bonne idée!

PS: j’ai fait un bon score en revanche aux objets cachés (un dessin où il faut retrouver des objets précis), on s’amuse bien en neuro! Mais là, ce n’est que de la reconnaissance, même avec un seul œil, ça marche bien, mais ça ne fonctionne pas forcément avec certains problèmes neurologiques. La suite de mes questions neurologiques lundi, avec la lecture: c’était ma question lors de la précédente visite chez la neurologue, je vous le dis, elle ne s’ennuie pas quand j’y vais, et moi, j’apprends plein de choses en neurosciences! Elle m’a même passé de la biblio très intéressante en anglais, enfin, pour ce que j’ai commencé à parcourir.

Pochette à tickets de métro…politain!

Pochette à tickets de métro, broderie de MetropolitainSuivre une grille avec beaucoup de changements de couleur reste finalement compliqué et j’ai provisoirement abandonné le Bienvenue dans la famille, je suis de toute façon hors délai. Jusqu’à présent, je rangeais mes tickets de métro parisien dans un minigrip ou une pochette calque, mais j’avais mis depuis longtemps de côté un modèle de l’ensemble « Bon baisers de Paris » créé par Marielle Zang-Pujol paru dans Plaisirs de broder n° 17, septembre/octobre 2011, dans lequel j’ai déjà réalisé un chat sur un toit. J’ai choisi la toile de lin jaune façon canevas souple, facile à broder, et un fil vert DMC 699 (avec deux fils). Deux lettres par jour, quelques petites erreurs vite rattrapées et une autre vue trop tard (le M décalé d’un point vers la gauche), mais voilà le résultat… METROPOLITAIN. Il me reste le tour puis le cartonnage!