Badebet, bader

Jeudi dernier, Bidouillette / Tibilisfil a proposé à qui voulait de placer dans un article de la semaine à venir Bidouillette / Tibilisfil le mot badebet. Il était parfaitement adapté à mon article du soir même.
Cette fois, j’ai été sympa, je vous avais presque mis la définition dans la phrase suivante… tout en égarant certaines d’entre vous vers les mots québecois…

Mais ce n’était pas si loin avec la Nouvelle-France, un grand nombre de migrants venaient de Poitou-Charentes, pas seulement Champlain. Car si le mot, qui désigne chez Rabelais une personne qui regarde bouche bée, ébahie, n’est plus guère employé en français, il est toujours employé en patois charentais, mais avec une connotation plus négative (ahurie, nigaude). Il correspond au verbe bader, qui peut aussi s’appliquer aux moules qui baillent.

Filez faire un tour sur le dictionnaire charentais d’Oleron (sans accent SVP, même si le site que je vous mets en lien a opté pour l’accent, comme l’Insee…) pour en savoir plus, c’est une page de Michel Nadreau.

Et pour un usage ancien dans la région, si vous voulez rire un peu, je vous conseille d’aller faire un petit tour chez histoire passion (un site que j’utilise beaucoup aussi professionnellement, merci à eux), qui relate un procès de 1598 à Brie (sous Matha je pense, il y a beaucoup de Brie dans la région Poitou-Charentes…), d’après un document conservé aux archives départementales de Charente-Maritime (1 J 430), où l’accusé est poursuivi pour un échange d’injures dont celle-ci :  » il faut que tu y ailles, tu es un badebet, tu es un sorcier, mais pourtant… « .

Et en cette période d’hommage à Claude Berri, ayons aussi une pensée pour sa compagne, Nathalie Rheims (je vous avais parlé de son dernier livre, Le chemin des sortilèges)…

Les mots rares proposés par Bidouillette, M. et M. (Michel et Michèle) Vallière et autres :

5 réflexions au sujet de « Badebet, bader »

    1. Véronique D

      Dans la conversation, c’est sûr ! Par écrit, ça passe plus facilement. Bidouillette proposera un mot chaque jeudi, je ne suis pas encore allée voir celui du jour… J’ai 3 jours de retard de navigation sur blogs…

      Répondre
    1. Véronique D

      Même en lisant beaucoup, tu as peu de chances de trouver ce mot vraiment tombé en désuétude… Et celui de la semaine à venir, c’est pire!!! Je ne vois pas comment je vais réussir à le caser. Pour OB, tu as raison, il y a des problèmes de newsletter, du coup, je me suis abonnée à la mienne depuis hier pour vérifier que tout est distribué!

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *