Denis Montebello, Fouaces et autres viandes célestes

Couverture du livre de Montebello, Fouaces et autres viandes célestes Le livre : Fouaces et autres viandes célestes, textes de , photographies de Marc Deneyer (dont je vous ai déjà parlé à propos de l’amphithéâtre de Poitiers), éditions Le Temps qu’il fait (un éditeur de Cognac), 2004, ISBN 2.86853.390.6, 130 pages. Il a reçu le Prix du livre en Poitou-Charentes en 2004, c’est un prix qui récompense le livre d’un auteur originaire de la région ou vivant en Poitou-Charentes.

L’histoire : en fait, il ne s’agit pas d’une histoire, ni d’un récit, ni d’un roman, mais d’un recueil de textes qui sont d’abord parus dans la revue l’actualité Poitou-Charentes, éditée par l’espace Mendès France (je vous en ai déjà beaucoup parlé, de ce centre, par exemple pour la soirée contre le créationnisme ou l’école de l’ADN). L’aventure s’y poursuit d’ailleurs, avec dans le numéro du premier trimestre 2009 une tarte aux prunes entrecoupée de forum internet… Trêve de digressions. Ce livre présente des saveurs de la région Poitou-Charentes, dont j’ai découvert l’existence, pour la plupart d’entre elles, en arrivant dans cette région. Par exemple, le tourteau fromager, le farcis poitevin, les macarons de Montmorillon (ceux de Rannou-Métivier, très différents d’autres macarons), le chabichou (fromage de chèvre AOC), l’éclade (vous savez, un plat de moule que l’on fait éclater et non bader sur un lit d’aiguilles de pin enflammées), etc. La fouace, qui a donné son titre au livre, je n’en ai pas encore goûté… Chaque évocation est précédée d’une superbe photographie de Marc Deneyer.

Mon avis : un livre sur un très beau papier, vraiment à dévorer. Il vous donnera envie de visiter la région différemment, que vous la connaissiez ou non (l’huître de Marennes ou le sel de l’île de Ré, vous en trouvez partout). Il manque quand même, je trouve, l’angélique ou encore le beurre d’Échiré, que j’ai évoqué au passage d’articles sur lesquels vous trouverez d’autres liens… tout en bas de l’article pour le dernier cité. Mais c’est un livre à lire ABSOLUMENT !

Demande de renseignement : j’ai vu que l’auteur, , avait publié en 2002 chez Fayard un livre dont le titre m’intrigue vraiment, Archéologue d’autoroute, quelqu’un l’aurait-il lu ?[depuis, je l’ai lu, suivre le lien]. Tout au long de Fouaces etc. apparaissent des renvois à des mots pour archéologues, néolithique, site à sel, pilette, etc.

Pour aller plus loin, voir les prix du livre en Poitou-Charentes.

2 réflexions au sujet de « Denis Montebello, Fouaces et autres viandes célestes »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *