Procrastination et flagornerie

Les deux derniers mots rarement usités (mais plus que les précédents…) proposés par Bidouillette – Tibilisfil étaient flagorneux/flagorneur et procrastination

Pour flagorneux, il est peu usité, mais le nom flagornerie l’est presque chaque semaine dans la presse, en équivalent de la rubrique de la Brosse à reluire du Canard enchaîné. Si vous ne voyez pas, je vous conseille la saine lecture de cet hebdomadaire… Flagorner (flatter bassement, obséquieusement) est une activité de dirigeants… et de blogueurs/blogueuses ? ! Et dans le contexte, je l’ai placé à propos de ma très jolie (si ! qui osera dire le contraire ?) orchidée brodée dans l’article sur mon orchidée qui continue à bien fleurir.

Quant à la procrastination, c’est une activité à laquelle je me livre quotidiennement, et que j’ai vaincu pour une fois hier, démasquée par Emmanuelle… En fait, pas hier, je l’ai cousu pendant le week-end. C’est étrange, j’avais cru que ce mot était plus fréquent que le précédent, mais procrastination n’est pas dans le Petit Larousse de mon entrée en sixième (j’ai pris ce que j’avais sous la main), alors que flagorneur y est. Et pourtant, l’art de remettre au lendemain ce que l’on peut faire le jour même, c’est déjà de la procrastination, mais remettre la finition d’un ouvrage à… dans combien de mois, déjà…? Là, est-ce que c’est devenu pathologique ? Il faudra que je demande à ma psychologue, à l’occasion ! !

Les mots rares proposés par Bidouillette, M. et M. (Michel et Michèle) Vallière et autres :

5 réflexions au sujet de « Procrastination et flagornerie »

  1. Cathdragon

    je pratique la procrastination …… j’ai trop de choses à faire et je choisi …. je garde les moins sympas jusqu’au lendemain du lendemain voire même le sur-lendemain du lendemain !!!
    Par contre pas de proscratination chez moi, je pense donc je dis ! cath

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *