(Se) douloir…

Le mot oublié proposé jeudi dernier par Bidouillette / Tibilisfil était infernal… Le verbe douloir, qui a donné deuil, douleur, etc. Le verbe condouloir (cf. condoléance) existe aussi. Sa conjugaison est déjà difficile au présent. Pour le passé, c’est sans doute encore pire, je n’ai trouvé qu’une allusion dans un commentaire d’un article de langue sauce piquante (le blog des correcteurs du journal Le Monde) en mars 2006, à propos de la volonté de l’Académie (ou au moins de Mme Carrère d’Encausse) de supprimer simple dans l’expression passé simple.

Douloir est un verbe pronominal. Il fallait donc placer se douloir… Un petit tour vers des dictionnaires de citations s’imposait, sinon, comment replacer un verbe dont je n’ai jamais entendu parler ? En fait si, j’ai dû le voir car Saint-Simon l’utilise… et j’ai lu à peu près tout ce que cet auteur a écrit. Finalement, j’ai décidé de plagier Beaumarchais dans le Barbier de Séville :  » et faut bien que ça soit vrai, car j’ai commencé à me douloir dans tous les membres « … que Bidouillette avait mis dans son article.

Les mots rares proposés par Bidouillette, M. et M. (Michel et Michèle) Vallière et autres :

10 réflexions au sujet de « (Se) douloir… »

  1. ubucatpatch

    j’ai encore zappé des trucs !!!  mais il est vrai que je l’ai vu ce verbe dans un de tes articles  » se douloir  »

    et je comprenais le mot, et même que je me dis que je suis super intelligente, quoique ………….. pas compliqué à comprendre …………..  je m’inquiète de la conjugaison par contre …………..  ouille !!!!

    et je m’inquiète pour mes neurones, j’ai pas du tout pensé qu’il pouvait s’agir d’un mot oublié de Bidouillette !!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *