Les mots rares : provende, aménité, apparier, antépénultième…

Ces dernières semaines, j’ai placé plusieurs mots rares, mais ai complètement oublié ensuite de vous les présenter…

Dans Miam des pâquerettes, je ne voulais pas que ma belle trévise continue à servir de provende aux limaces… La provende avait été proposée par Bidouillette, j’ai un peu tiré le sens classique, provision de vivres dans le but de nourrir les bestiaux, je ne suis pas sûre que les limaces entre dans la même catégorie que les chevaux, vaches et autres cochons…

Dans Welcome, l’héroïne lance au maître-nageur sans aménité qu’il devrait relire ses livres d’histoire… Ce mot proposé Bidouillette n’est pas très rare…

Apparier, également proposé par Bidouillette, ou associer par paire, s’applique au jeu de Mémory ou aux personnages du film le déjeuner du 15 août

L’antépénultième syllabe est une expression bien connue des hellénistes (ceux qui parlent ou ont étudié le grec)… Cette avant-avant-dernière syllabe a un rôle primordial dans l’accent tonique… Pour vous donner mal à la tête, un mot portant un accent aigu sur l’antépénultième est dit proparoxyton… et plein d’autres mots barbares dans la catégorie, le mot paroxyton porte un accent aigu sur la pénultième (avant-dernière) syllabe et l’oxyton sur la dernière… Dans la série, le baryton n’est pas un chanteur mais un mot portant un accent grave sur la dernière syllabe. Si l’accent circonflexe est sur la dernière syllabe, le mot périspomène, sur la pénultième syllabe, il est propérispomène… L’intérêt de tout ça ? Réussir à scander (en gros, rythmer…) la poésie en grec ancien ! Emmanuelle avait démasqué mon antépénultième étape du SAL l’hiver à la montagne… Merci à ma grammaire grecque qui m’a rafraîchi la mémoire de tous ces mots…
Je pense que je n’ai pas oublié de mots un peu compliqué que j’aurais glissé ces dernières semaines…

Les mots rares proposés par Bidouillette, M. et M. (Michel et Michèle) Vallière et autres :

11 réflexions au sujet de « Les mots rares : provende, aménité, apparier, antépénultième… »

  1. tezca

    parfois je lis sans relever que tu viens d’utiliser un mot rare, antépénultième je connaissai par exemple ^^
    c’est amusant de noyer quelques « vieux » mots dans tes articles ^^ bises

    Répondre
  2. michel+valière

    Le mot le plus rare connu dans mon enfance languedocienne :
    « antipetitserpentigraphe »

    … et que je n’ai lu qu’une fois dans ma vie d’adulte sous la plume d’une écrivaine déjà célèbre…
    au boulot ! et amitiés de Michel Valière

    Répondre
  3. michel+valière

    sans compter celui que mon épouse, Michèle Gardré-Valière, qui comme son nom l’indique presque me met souvent en garde du typ: » fais attention, tu vas t’embroncher », mais ce deux mai 2009, elle a hélas oubliié sa mise en garde….
    Moralité de l’histoire ?

    Répondre
    1. Véronique D

      J’ai oublié Michèle? C’est une erreur, je file vérifier!
      Pour embroncher, ça sera facile au sens propre (les tôles du toit de ma cabane sont vraiment mal embronchées, il me faudra juste un photographie…), au sens figuré, je peux aussi faire une mise en scène avec les branches qu’il me reste à brûler… Les deux, peut-être?

      Répondre
  4. Bidouillette/Tibilisfil

    Je procastine depuis quelques temps, le fait de parler de mes lectures, parfois l’impression que çà n’intéresse pas, lol et puis pas de communauté pour les mettre, jamais eu de réponse//////// Pour les mots, j’ai une liste, mais je ne sais où, je sais de quel livre, ils sont tirés mais voilà, pas envie de le relire si vite, Bisousssssss

    Répondre
  5. zazimuth

    Je n’ai pas été spécialement déroutée par ces termes même si j’ai toujours beaucoup de mal à donner des définitions claires, les mots m’apparaissent dans des contextes et je les comprends de façon globale et très imagée d’habitude.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *