Tombeau de Constantin de Melle à Saint-Hilaire de Poitiers

Poitiers, église Saint-Hilaire, tombeau de Constantin de Melle, vue générale Sur le mur sud de l’église abbatiale Saint-Hilaire (le Grand pour la distinguer de Saint-Hilaire de la Celle, détruite) de Poitiers se trouve le tombeau de Constantinus de Metullo (Constantin de Melle), dont le nom apparaît dans différents documents, chartes, entre 1038 et 1082. Le tombeau prend place dans une niche surmontée d’un grand arc en plein cintre. Quant à Melle, c’est une ancienne petite ville avec des mines d’argent d’origine carolingienne, trois très belles églises romanes (Saint-Savinien, Saint-Pierre et Saint-Hilaire, pour en savoir plus, lire l’image du patrimoine sur Melle, de Pascale Moisdon-Pouvreau, et à découvrir pour le lancement des nuits romanes le 4 juillet 2009) et cet été, Romanes une biennale d’art contemporain du 27 juin au 30 août 2009, sur le thème Soyons nature.
Poitiers, église Saint-Hilaire, tombeau de Constantin de Melle, la dédicace Revenons à notre tombeau à Saint-Hilaire de Poitiers. Aucune difficulté pour l’identification de Constantin de Melle, portée sur une plaque avec la dédicace au fond de la niche.
Poitiers, église Saint-Hilaire, tombeau de Constantin de Melle, la dalle funéraire La dalle funéraire (je n’avais pas bu pour la photo, manque de recul…)…
Poitiers, église Saint-Hilaire, tombeau de Constantin de Melle, les chapiteaux orientaux … et les chapiteaux des colonnettes de la niche à l’est (à droite quand on est face à la niche)…

Poitiers, Saint-Hilaire. Les colonnes ouest du tombeau de Constantin de Melle et à l’ouest portent principalement des décors de feuillages où dominent les feuilles grasses.

Poitiers, Saint-Hilaire. Les chapiteaux ouest du tombeau de Constantin de Melle Le chapiteau de la colonnette externe vers l’ouest porte deux lions qui se suivent… La disposition de lions affrontés est plus fréquente…

Rappelons que seul le chevet, une partie du clocher-porche, la crypte et les deux dernières travées de la nef de Saint-Hilaire-le-Grand à Poitiers sont romans (un autel est consacré en 1049 et une campagne de travaux a lieu vers 1100 pour remplacer la charpente par une voûte en pierre), tout le reste a été détruit après la Révolution et reconstruit avec une travée et demi en moins au 19e siècle. Je vous ai déjà montré dans cette église le chapiteau de la mort d’Hilaire. Je reviendrai dans un autre article sur les graffitis médiévaux (dont un alphabet et un jeu de mérelle) et sa place dans l’ancienne école des demoiselles d’Auzay (aujourd’hui Clos Saint-Hilaire).

9 réflexions au sujet de « Tombeau de Constantin de Melle à Saint-Hilaire de Poitiers »

  1. Bidouillette/Tibilisfil

    Quand je pense à ce que ces pierres ont traversé….. je ne peux qu’être émue, sans doute çà que j’ai un peu transmis à ma fille……… Superbe endroit, faudra que je me faufile un jour à Poitiers!!! Merci pour la tentation!!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *