Rencontre du soleil et de la lune

Poitiers, façade de Notre-Dame-la-Grande, le soleil et la lune, 1, vue générale Mercredi prochain, 22 juillet 2009, une éclipse totale du soleil sera visible en Chine, ce sera la plus longue éclipse totale du siècle, d’après les astronomes.

Poitiers, façade de Notre-Dame-la-Grande, le soleil et la lune, 2, le soleil Direction l’église Notre-Dame-la-Grande à Poitiers, en haut du pignon de la façade… A gauche, le soleil est représenté sous les traits d’un homme aux cheveux courts représenté en buste et émergeant des flots. Il porte dans sa main droite une sorte de palme qui représente les rayons du soleil.

Poitiers, façade de Notre-Dame-la-Grande, le soleil et la lune, 3, la lune La lune lui fait face, elle est représentée en buste, émergeant elle aussi des flots, sous les traits d’une femme avec des cheveux longs qui semblent recouverts d’un voile. Elle tient à deux mains un croissant de lune.

Mais sur la façade de Notre-Dame-la-Grande à Poitiers, c’est chaque jour depuis plus de 900 ans au moins que le soleil a rendez-vous avec la lune, au-dessus de la mandorle avec le Christ entouré des symboles des quatre Évangélistes (tétramorphe).

A l’intérieur de l’église Notre-Dame-la-Grande, peints sur la voûte du choeur probablement dans le deuxième quart du XIIe siècle, on retrouve le Christ en mandorle, le tétramorphe, le soleil et la lune, et en plus, deux anges. Ces peintures sont très abîmées et mériteraient une restauration, mais je pense que vous les trouverez sans problème.

Un peu d’histoire (bis), même si je reparlerai de cette église : mentionnée au Xe siècle, l’église Notre-Dame-la-Grande est construite en partie sur des fondations romaines et conserve sur son élévation nord un mur qui pourrait dater entre l’Antiquité tardive et l’époque carolingienne… Elle a été reconstruite et consacrée en 1086 par Eudes de Châtillon, le futur pape . Il s’agissait alors d’une collégiale (avec un chapitre de chanoines). La façade a été reconstruite une vingtaine d’année plus tard, alors que deux travées ont été ajoutées vers l’est de l’édifice. Il faudra que je vous montre le reste de la façade et l’intérieur…

Pour aller plus loin : un petit livre bien pratique, paru juste après les restaurations du début des années 1990, par Yves-Jean Riou : Collégiale Notre-Dame-la-Grande à Poitiers, Collection itinéraires du patrimoine, n° 85, éditions CCCPC, 1995, ISBN : 2-905764-12-0.
Beaucoup plus cher, très illustré, sous la direction de Claude Andrault-Schmitt et Marie-Thérèse Camus, Notre-Dame-la-Grande, l’œuvre romane, éditions Picard, CESCM, 2002.

[Article publié le 19 juillet 2009, complété avec de nouvelles photographies et un complément de commentaire le 6 juillet 2011]

Notre-Dame-la-Grande

La façade occidentale

8 réflexions au sujet de « Rencontre du soleil et de la lune »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *