Viaduc des Rocs (Léon-Blum) à Poitiers, enfin la fin des travaux?

Poitiers, championnat de France de cyclisme sur route, 29 juin 2014 sur le viaduc des rocsSi l’on excepte le cours épisode des championnats de France de cyclisme, nous avions abandonné le viaduc des Rocs (rebaptisé Léon-Blum) à Poitiers en février 2014, juste ouvert et encore pas bien fini. Il devait accueillir le Bus à haut niveau de service (BHNS), enterré avec l’éco-taxe, espérons qu’au moins, les arrêts de bus enfin posés vont s’améliorer, mais ne brûlons pas les étapes… retour quelques mois en arrière en attendant demain (14 juillet 2014) la grande déambulation menée à partir de 21h par la marionnette géante Liédo de la compagnie L’Homme Debout, qui mènera les spectateurs place d’Armes puis ils seront accompagnés (sans la marionnette) au feu d’artifice au parc de Blossac, s’il pleut autant que ce matin, ça sera moins dangereux que quand la foule s’y presse comme en 2009.

Viaduc des Rocs à Poitiers, voiture de police engagée au feu rougeRetour donc sur le viaduc, si le sujet vous intéresse, vous pouvez relire les épisodes précédents, et si vous passez par là, ne grillez pas les feux comme la police (sans gyrophare) et des dizaines de voitures chaque jour, il va finir par y avoir un accident (voir des propositions pour résoudre ce problème de panneau au débouché du viaduc). Voir les articles précédents: la passerelle des Rocs, la démolition des premières travées et de la maison Rolland, la mise en place d’échafaudages sur les derniers piliers, la préparation de  la dépose de deux travées sur les voies, les deux travées sur les voies, la dernière travée sur les voies, le début de la reconstruction, les premières nouvelles travées, la jonction côté ouest et côté plateau, la mise en place de la dernière travée, un nouveau report de l’ouverture, ouverture en février 2014.

Le viaduc des Rocs à Poitiers, février 2014, signalétiqueDonc, après sa mise en service, le principal problème était la séparation des piétons et des cyclistes. Un trottoir pour les uns, un pour les autres, la première signalétique n’était pas claire… Des autocollants sont apparus, d’abord quelques-uns mi-février…

Le viaduc des Rocs à Poitiers, février 2014, port du baudrier de sécurité obligatoireUn chantier tellement peu terminé que l’on pourrait croire que le baudrier de sécurité est obligatoire pour s’engager sur la passerelle de liaison avec le parking et la liaison vers la gare…

Viaduc des Rocs à Poitiers, passerelle de liaison interdite aux vélosVélos interdits en revanche! Enfin, renseignements pris, ils peuvent passer « pied à terre » pour rejoindre l’ascenseur qui avait été prévu pour monter du boulevard à la passerelle…

Le viaduc des Rocs à Poitiers, février 2014, signalétique autocollante multipliéeQuelques jours plus tard (18 février), les autocollants se multiplient, ceux qui attendent le bus sont toujours en plein vent, sans abri-bus, les murets comme siège… Comme les vélos sont plutôt des habitués, ils commencent à prendre le « bon trottoir », les piétons prennent celui qu’ils veulent…

Le viaduc des Rocs à Poitiers, 20 février 2014, signalétique autocollante multipliée20 février 2014, une dame est tombée il y a quelques jours sur les trottoirs glissants (une petite gelée, accentuée dans cette zone de courants d’air), et l’a fait savoir dans la presse, un nouveau revêtement est promis pour dans quelques semaines, en attendant, invasion des autocollants! Non mais, ils vont comprendre, les piétons??? Il y a un trottoir qui ressemble à un trottoir mais qui est une piste cyclable interdite aux piétons! Et la chaussée, c’est que pour le bus, il ne faut traverser qu’à l’arrêt de bus ou aux extrémités. Prière de passer du bon côté! Euh, un médiateur, ça serait sans doute plus efficace que les autocollants géants!

Le viaduc des Rocs à Poitiers, 2 avril 2014, début de construction des abribus

2 avril 2014, non, je n’ai pas pris la photo le 1er. Grand espoir, arrivée des premiers éléments pour la construction des abribus (il va falloir plus de deux mois pour que les parois soient mises en place)! Il y a des autocollants tous les 10 m mais toujours des piétons sur la piste cyclable… et les voitures grillent toujours le feu qui se déclenche à l’arrivée des bus!

Le viaduc des Rocs à Poitiers, 12 avril 2014, tracé mystérieux au sol11 avril 2014, un curieux quadrillage est soigneusement dessiné à la craie… Son usage va rester mystérieux, les traits rouges en revanche ont sans doute servi de repère à l’opération suivante.

Le viaduc des Rocs à Poitiers, avril 2014, plaque avec les financeursA défaut d’inauguration officielle (février), une plaque avec les financeurs, dont l’Europe (grosse pub, drapeaux etc., les européennes pointent à l’horizon), est posée en petit comité.

Le viaduc des Rocs à Poitiers, 26 mai 2014, abribus encore pas finis, horaires absurdes26 mai 2014. Presque 3 mois après l’ouverture du viaduc, les abribus n’ont toujours pas de parois ni de toit, et Vitalis, la société de bus, a eu la curieuse idée de poser les horaires à l’écart, à l’opposé de de l’arrivée des voyageurs par la passerelle de liaison avec la gare! Pour information, ils n’ont pas bougé mi juillet! Ils sont pourtant fixés avec des liens nylon, il devrait être facile de les mettre sur l’autre lampadaire (flèche verte)!

Le viaduc des Rocs à Poitiers, 26 mai 2014, début de pause du nouveau revêtement des trottoirsDe nouveaux ouvriers apparaissent, ils posent des graviers enrobés dans une résine qui pue (même avec mes troubles de l’odorat, je le sens!). Des graviers très blancs, ce n’est pas assez d’être éblouis partout en ville avec coeur d’agglomération, coeur de pagaille, nos édiles ont décidé que ça serait aussi le cas sur le viaduc!

Le viaduc des Rocs à Poitiers, 29 mai 2014, détail du revêtement côté piétons29 mai 2014, le trottoir « piétons » est terminé, il y a de curieuses rainures tous les 50 centimètres. J’en ai demandé la fonction à la mairie, pas de réponse pour l’instant, mais c’est option « tape-cul » si vous êtes en fauteuil roulant… Pourtant, je pense que c’est pour eux qu’ils ont été mis en place, car il y a une longue pente d’ouest en est sur ce trottoir, sans possibilité de repos, pas de plateforme à plat ni de main courante à la bonne hauteur pour se retenir. En mettant le fauteuil perpendiculaire au sens de circulation, il est quand même possible de s’arrêter. Les rainures ont sans doute une fonction anti-recul dans la tête de ceux qui les ont conçues (elles n’existent pas côté cyclistes), c’est raté, ça donne surtout une obligation d’effort supplémentaire pour franchir chacune! En plus, le revêtement avec les graviers est très peu « roulant », beaucoup de frottements… Bon, j’avais donné début juin mes disponibilités jusqu’au 14 juillet pour un rendez-vous au service handicap et avec les élus concernés pour discuter de ces problèmes et de ceux évoqués par ailleurs (revoir Poitiers ville accessible??? L’APF doit avoir la berlue…), aucune nouvelle depuis… [j’ai croisé M. Abderrazak Halloumi, élu référent handicap, en ville quelques semaines plus tard. Il a eu en gros cette réponse du service concerné. Côté vélo, il s’agit juste des joints de dilatation. Côté piétons, les bandes, espacées selon eux de 80 cm, sont là « pour faire beau ». Je ne trouve pas que ça enjolive le revêtement, et c’est vraiment galère en fauteuil roulant!]

Le viaduc des Rocs à Poitiers, 19 juin 2014, nouveau revêtement côté cyclistesVoici côté vélos, pas de rainures (juin 2014). Au fait, il n’y a plus d’autocollants pour dire où doivent aller les vélos et les piétons, seulement les petites marques côté est (ville), et rien côté ouest!

Le viaduc des Rocs à Poitiers, 19 juin 2014, abribus enfin finis19 juin 2014, les abribus ont enfin un toit et des parois, les horaires papier sont toujours positionnés le plus loin possible des  voyageurs. certes, un téléviseurs a été mis en place sous l’abribus, mais ces dernières semaines, il a plus souvent affiché « chargement en cours » que les horaires…

Le viaduc des Rocs à Poitiers, 12 juillet 2014, sortie de la passerelleEt maintenant? Hier (12 juillet 2014), à la sortie de la passerelle de liaison, vous voyez la distance pour aller consulter les horaires…

Le viaduc des Rocs à Poitiers, 12 juillet 2014, abribusLes abribus sont très mal conçus. Pas fermés à l’ouest (au bout de la photo), ils ne protègent pas du vent. Les « assis-debout » sont très inconfortables!

Le viaduc des Rocs à Poitiers, 12 juillet 2014, muretDu coup, il est plus confortable de s’asseoir sur les murets, s’il ne pleut pas.

Le viaduc des Rocs à Poitiers, 12 juillet 2014, côté ouestCôté ouest, le cheminement piétons et cyclistes n’est pas explicité…

Et pour les habitants du quartier de la gare, cela a compliqué l’accès au centre-ville, plusieurs arrêts en bas pour aller en ville, un autre en haut (compter bien 5 à 7 minutes pour y monter), pas d’horaires dans les différents arrêts de bus pour dire auquel il vaut mieux attendre, ou alors, il faut rentrer dans la gare pour trouver tous les horaires sur écran, Vitalis répond qu’on a qu’à utiliser leur application pour téléphone mobile, mais elle n’est pas du tout pratique! Il faut consulter chaque ligne! Sans compter que certains bus, parmi les rares qui circulent en été, sont annulés à la dernière minute sans avertissement: ils sont bien affichés sur les horaires même électroniques, alors que ceux-ci sont censés donner la réalité du trafic. Le service se dégrade de mois en mois! Tant que j’y suis, petite demande personnelle… Le bus 7, direction La Chaume, qui passe à Pont Achard à 8h27 est terminus Pétonnet-Hulin, mais continue chaque jour vers le dépôt… Son terminus ne pourrait-il pas être Pôle Notre-Dame comme cela vient d’être décidé pour le 14? Cela arrangerait 4 ou 5 personnes chaque jour en été, beaucoup plus hors vacances…

5 réflexions au sujet de « Viaduc des Rocs (Léon-Blum) à Poitiers, enfin la fin des travaux? »

  1. mamazerty

    quand je vois toute la signalétique j’ai juste envie d e dire « pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué? »
    je peux dire la me^me chose sur tes NL, je ne reçois plus du tout d’alerte me^me en spam….

    Répondre
    1. Véronique Dujardin Auteur de l’article

      Ceux qui ne recevaient pas avant reçoivent maintenant… Grrr!!! La newsletter ne partira plus qu’une fois par jour, à partir de 6h, par paquet de 20 abonnés, avec l’article de l’après-midi de la veille et celui du matin. Sinon, les derniers abonnés ne reçoivent jamais la newsletter. Cequi est bizarre, c’est que tu es abonnée sur deux mél, l’un des deux devrait passer! Les newsletters sont des spams pour les fournisseurs internet, je n’en reçois quasiment aucune de celles où je suis abonnée, je suis avec les flux rss…

      Répondre
  2. philippe baudelot

    Merci pour tes remarques.

    – Pour les vélos interdits, il serait moins bête de mettre un panneau « vélo à la main », ça existe ou de créer un : « Ami cycliste merci de descendre de ton vélo ». Cette manie d’interdire !
    – Le trottoir réservé aux vélos et régulièrement pris par des piétons et quand tu viens de Solférino ce n’est pas explicite du tout. Un espace partagé sur la route serait tellement plus simple (et comme le BHNS est mort ….)
    – Bien vu l’emplacement des horaires, ils devraient tenter à l’autre bout du pont 🙂
    – Pour l’appli, il faudrait peut-être leur expliquer que tout le monde n’a pas de smartphone. Sur Android ça plante bien, on m’a répondu que je n’avais qu’à acheter un iphone …
    – C’est toujours amusant de voir qu’on veut développer l’utilisation des transports en commun pour les travailleurs mais la réduire l’été. Tout le monde n’a pas 2 mois de vacances 😉

    Et enfin pour les feux, bien sur que ça va. J’étais en voiture avec un ami, ils se sont allumés (les 2 feux rouges clignotants), il a continué en me disant « c’est quoi ce truc ? ». Un bon vieux feu rouge serait bien plus compréhensible.

    Répondre
    1. philippe baudelot

      Et pour conclure, ce qui est pénible avec l’histoire du viaduc c’est que quand tu fais des remarques aux responsables on t’explique que tu n’as pas compris ou que tu es de mauvaise foi. C’est pénible d’être dirigé par des gens qui ne prennent pas de vélo régulièrement, ne prennent le bus qu’en période de campagne électorale et qui ne prennent à aucun moment en compte les avis des usagers …

      Répondre
      1. Véronique Dujardin Auteur de l’article

        Ca, je suis bien d’accord avec toi! Le feu du viaduc, ils te répondent que c’est celui pour les tramways, un feu tricolore, avec le passage au « orange », ne permet pas une aussi grande fluidité. Mais il n’y a ni tramway ni BHNS bus en site propre ou autre que l’on croiserait, juste un bus qui s’insère dans une circulation normale, même pas dans un couloir de bus. Il faudrait vérifier si l’usage du feu pour tramway/BHNS est autorisé dans le cas de Poitiers!
        Voici ce que j’ai trouvé dans Légifrance:
        « c) Signaux d’arrêt (R 24) :

        Un feu rouge clignotant (R24) ou un ensemble de deux feux rouges clignotants imposent l’arrêt absolu. Il est employé devant un passage à niveau, une traversée de voie de tramway, un pont mobile, avant une zone dangereuse tel qu’un couloir d’avalanche, pour laisser le passage aux véhicules de pompiers ou à l’entrée des tunnels. » Bon, on a peut-être un couloir d’avalanche??? Au fait, le feu pompier devant chez moi est tricolore est pas rouge clignotant!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *