Un grand week-end à Strasbourg

Mes achats à Strasbourg, 1, dans les musées Cette semaine, je suis en week-end à Limoges, mais le week-end dernier, je suis partie à Strasbourg. Cela faisait longtemps que j’avais envie de profiter du TGV direct Poitiers-Strasbourg… L’occasion m’en a été donnée avec l’entrée au salon Créativa gagnée chez défi de toile à l’occasion du concours loup 2010. J’ai eu chaud (enfin, froid, plutôt…) au départ. le TGV était annoncé – avec 10 minutes de retard – quand la gare a été fermée à cause de manifestants à proximité… Notre TGV a été le dernier à quitter la gare, tous les autres ont été bloqués jusqu’à presque midi. J’ai donc pu profiter pleinement de mon week-end à Strasbourg, un peu plus de 500 photos, visite de neuf musées (le musée de l’œuvre Notre-Dame avec les originaux des sculptures de la cathédrale, le musée d’art moderne et contemporain, le musée zoologique, le musée alsacien, le musée historique, le musée Tomi Ungerer et dans le palais Rohan, le musée archéologique, le musée des Beaux-Arts et le musée des arts décoratifs) et deux expositions (le camp romain de Strasbourg-Argentorate et Des mondes de papier, l’imagerie populaire de Wissembourg), environ 60 km à pieds sur le week-end. Voici déjà mes achats dans les différents musées… oui, vous voyez un livre de broderie au fond à droite, il s’agit de très beaux motifs alsaciens trouvés au musée alsacien. Je reviendrai sur ce stock de photos dans les prochains mois…

Mes achats à Strasbourg, 2, chez Défi de toile à Créativa Comme prévu, je suis allée au salon Créativa… Voici mes achats chez défi de toile (le grand coupon fait partie du lot gagné), de quoi faire quelques cadeaux de naissance avec des langes et deux ensembles pour protéger les carnets de santé, biberon et tétine. Mais l’ambiance du salon Créativa était désastreuse, j’y suis allée le samedi matin, absolument désert… Déjà, pas facile à trouver sans plan, car pas fléché pour les piétons et vélos pourtant nombreux à Strasbourg.

Salon Créativa à Strasbourg en 2010, l'entrée Un sol en béton brut, non recouvert de moquette… le parc des expositions va déménager dans quelques mois, pour laisser la place à l’extension du quartier d’affaires européen, les parkings et les halls ne semblent plus entretenus. Et le brouillard n’arrangeait pas l’ambiance… Tous les marchands se plaignaient, vu le prix des stands, ils ont dû tous laisser des plumes… et encore plus ceux qui, comme des Hongrois, n’acceptaient que du liquide en paiement… mais pas un distributeur de billets à l’horizon… Si vous voulez leur remonter le moral, allez faire quelques achats sur leur boutique en ligne (paiement par virement au Portugal, mais la procédure est très facile…).

Salon Créativa à Strasbourg en 2010, le stand de défi de toile Ah, quand même, une photo de leur stand! Désolée, Dianou / Claudiane, tes boules en frivolité étaient sur la droite, invisibles sur ma photo…

Mes achats à Strasbourg, 3, autres achats à Creativa J’ai quand même trouvé mon bonheur chez Bodoni (la librairie) (des livres que j’avais repérés mais que je voulais feuilleter avant de les acheter), chez une fabricante de tampons, Katzelkraft (des tampons en caoutchouc à fixer sur une mousse autocollante, puis à utiliser sur un bloc acrylique) et dans une boutique allemande, Idena, qui avaient des autocollants originaux et des kits pour de jolies cartes de deuil… pas facile à trouver d’habitude.

PS:

J’ai brodé les langes avec un oiseau pour Aaron, le bébé de Marquise la Vache, et un ours pour Raphaël, le bébé de Tezca.

Dans Broderies au point de croix et traditions en Alsace de Fabienne Bassang, j’ai réalisé :

14 réflexions au sujet de « Un grand week-end à Strasbourg »

  1. jardin zen

    la caverne d’ali-baba …….ce salon ….je m’y serais lâchée
    je connais quelques uns de ces musées à Strasbourg ….un super w-e !!!

    noël avant l’heure ..
    Bizzzzzzzzzzzzzzzz

    Répondre
  2. Emmanuelle

    Tu as pu faire des provisions malgré l’aspect peu engageant de ce salon, c’est une bonne chose. Point positif pour toi (mais peut-être moins pour les marchands), tu avais certainement un accès facile aux stands ! Bisous !

    Répondre
  3. sarah

    Eh ben, tu n’as pas chômé ! je n’habite qu’à 1h30 de Strasbourg et j’y vais quelquefois en week-end, mais je n’ai jamais fait autant de musées en si peu de temps… J’adore cette ville, surtout la petite France. Sinon, je trouve qu’on est de plus en plus déçue par les grands salons, les lieux sont rarement esthétiques et pratiques. Je découvre plus de jolies choses dans les petits salons, dont celui de Guerting qui est sublime ! j’ai aussi le livre de Cécile F., il est chouette comme tout. Bon lundi

    Répondre
  4. Michel Valière du blog Belvert

    Strasbourg est pour nous une « ville de rêve »… Mais nous nous préparons à quitter Poitou-Charentes (en fin d’année) pour nous fixer définitivement dans une autre région d’élection, dont nous reparlerons bien alors.

    Bravo pour vos pérégrinations culturelles exemplaires.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *