Le gamin au vélo des frères Dardenne

Affiche du gamin au vélo des frères Dardenne Festival de Cannes oblige, il y a beaucoup de sorties de film ces trois dernières semaines. Samedi dernier, j’avais hésité à aller voir The tree of life de Terrence Malick ou Le gamin au vélo de , dont je vais voir quasiment chaque film (voir ici Le silence de Lorna, Deux jours une nuit, La fille inconnue), comme pour Woody Allen (revoir mes avis pour Magic in the Moonlight, Blue Jasmine, Minuit à Paris, Vous allez rencontrer un bel et sombre inconnu, Whatever WorksVicky Cristina Barcelona et L’homme irrationnel et aussi de son livre L’erreur est humaine). Donc hier soir, je suis allée voir Le gamin au vélo, de , qui a reçu le grand prix au festival de Cannes 2011.

Le film : dans une banlieue de Liège de nos jours. Cyril [Thomas Doret], jeune collégien d’une douzaine d’années, a été placé dans un foyer pour enfants mais veut à tout prix retrouver son père, qui l’a abandonné il y a plus d’un mois… Il s’enfuit (à pied) de son foyer pour aller dans son ancien immeuble, son père a déménagé, il se réfugie dans le cabinet médical du rez-de-chaussée, s’accroche à une dame pour éviter que l’éducateur ne le ramène au centre. Quelques jours plus tard, cette dame, Samantha, la coiffeuse du quartier [Cécile de France], lui rapporte au centre son vélo auquel il semblait tant tenir. Elle accepte de l’accueillir chez elle pendant les week-ends, même si sa douleur de se voir rejeté par son père est insupportable… et qu’il n’est pas question de la mère (décédée, comme la grand-mère évoquée dans une petite phrase?). Acceptera-t-il l’amitié de cette femme ou cèdera-t-il aux avances du dealer du quartier?

Mon avis : j’ai dû attendre le générique pour avoir la confirmation que l’histoire se passe bien à Liège, il me semblait avoir reconnu les bords de Meuse et le bref passage en centre-ville, mais je n’étais pas sûre… Contrairement aux autres films des frères Dardenne, il ne pleut pas cette fois-ci en Belgique! Cela ne rend pas cette cité plus gaie, mais la promenade finale à vélo au bord de la Meuse (reprise sur l’affiche) en est bien plus jolie… Thomas Doret, qui joue le jeune Cyril, est déjà un grand artiste, Cécile de France excellente! Un film qui montre le rejet du père, sa lâcheté (il n’ose pas dire à son fils qu’il ne veut plus le voir), la générosité d’une femme qui de famille d’accueil pourrait bien devenir la mère adoptive du gamin… Un film à voir!

Ce film était sélectionné pour le festival télérama 2012. Voici les dix films que j’ai vus dans cette sélection de quinze films:

3 réflexions au sujet de « Le gamin au vélo des frères Dardenne »

  1. Bidouillette/Tibilisfil

    Je pense que çà se passe à) Thuin. La ville des frères. Liège a de jolis coins.. bords de Meuse, j’adore et puis l’esprit de la ville, même s’il y a pas mal de baraquis…
    Un joli film, enfin un bon film. On se demande ici quel sera le prochain film réalisé par la paire et qui sera encore primé, 🙂

    Répondre

Répondre à Bidouillette/Tibilisfil Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *