L’art dans les jardins à Metz, 1, Cyrille André

Metz, Cyrille André, 1, aux Récollets Cet été et jusqu’au 14 octobre 2012, Metz organise une manifestation appelée l’art dans les jardins, avec deux artistes invités, Alain Bresson (dont je vous parlerai / à voir ici) et Cyrille André. Je commence par ce dernier, dont le parcours est intitulé Marelles… Je me rends d’abord (début août 2012) au cloître des récollets, sur la colline, non loin du musée des beaux-arts… Deux personnages en bois avec des accessoires en aluminium (sabots de l’homme, pieds de la femme), ont pris place au milieu du cloître. ils sont intitulés « Évolution 1 » et « Évolution 2 ».

Metz, Cyrille André, 2, les deux personnages des Récollets

Les voici de plus près… Du bois sculptés et polis, beaucoup moins brut que les grands personnages en bois de Georg Baselitz.

Metz, Cyrille André, 3, au jardin des plantes, grand homme noir debout Le lendemain matin, je prends la direction du jardin des plantes à Montigny-les-Metz (voir aussi dans ce jardin les aigles de Fratin), à pied, en faisant quelques escales repérées à l’avance… (dont l’église Sainte-Thérèse avec le label architecture 20e siècle dont je vous reparlerai). « Le Veilleur » vous y accueille, bras croisés, jambes légèrement écartées, bien campé au sol…

Metz, Cyrille André, 4, au jardin des plantes, deux personnages blancs dans la pelouse Dans la pelouse voisine, deux personnages blancs (« L’un et son autre ») se font face… Si l’on ne faisait pas attention, on pourrait penser à deux personnages qui se livrent à une partie de foot ou autre au milieu de la pelouse… Sur l’image du bas, au loin, on aperçoit l’un des curieux « poissons » d’Alain Bresson.

Metz, Cyrille André, 5, au jardin des plantes, un personnage blanc avec des oiseaux noirs Un peu plus loin, un autre personnage blanc semble attendre…

Metz, Cyrille André, 6, au jardin des plantes, un personnage blanc avec des oiseaux noirs, détail Approchons-nous… Des corbeaux sont juchés sur ses épaules.. ce qui explique le titre de l’œuvre, « Corvus corax ».

Metz, Cyrille André, 7, au jardin des plantes, grand personnage et oiseaux Dans un autre espace, la pelouse est envahie par les « Yeux du ciel » (un personnage avec un aigle posé sur son bras) et les « vigies », rapaces percés sur des mâts…

Metz, Cyrille André, 8, au jardin des plantes, grand personnage et oiseaux

Contraste du blanc de l’aigle et du noir de l’homme et des autres rapaces…

Metz, Cyrille André, 9, au jardin des plantes, quatre oiseaux …. rapaces qui, d’après la présentation de l’œuvre, symbolisent les caméra de vidéo-surveillance (désormais appelée, par un glissement sémantique étrange, caméras de vidéo-protection)…

Dans le même jardin, voir les aigles de Fratin (sculptés en 1852).

Metz, Cyrille André, 10, à l'arsenal, affiche fermée Retour en ville par le bord du canal de la Moselle… J’avais cherché en vain la troisième œuvre autour de l’Arsenal… pourtant, à l’office du tourisme, on m’avait dit que ça devait être en extérieur… J’ai trouvé au jardin des plantes le prospectus de la manifestation, que je n’avais pas pu avoir en ville, et là, il est indiqué que c’est dans le hall… sauf qu’à l’arrivée, pas de chance, c’est fermé pour cause de vacances, mais personne ne l’a dit, rien sur les prospectus, sur internet, encore moins à l’office de tourisme…

Metz, Cyrille André, 11, à l'arsenal, balles et chiens A travers les larges baies vitrées, il est quand même possible d’apercevoir les deux œuvres… « Migrant » (pas visible ici) et « Chien migrant », sont des sculptures noires suspendues sous des filets de boules blanches… Au sol, deux grands chiens en bois semblent leur aboyer dessus… Pas très rassurant…

Metz, Cyrille André, 12, à l'arsenal, les deux chiens au sol Voici les deux chiens pris à partir d’une autre fenêtre… Grands chiens de garde…

6 réflexions au sujet de « L’art dans les jardins à Metz, 1, Cyrille André »

  1. mamazerty

    ces personnages « accompagnés » sont assez sidérants…J’aurais bien aimé les renocntrer,çà doit être impressionnant.

    je te copie colle un MP que je t’avais expédié ce matin et qui n’a pas été distribué, je ne sais pourquoi

    Bonjour Véronique
    je n’ai pas encore calé mes dates avec exactitude(faut que je vois où je crècherai) mais je serai à Caudry (59) vers le 10(un peu avant) Octobre,à Reims vers le 15(ces deux endroits entre autres par rapport à mes recherches généalogiques) et sur la côte d’opale entre le 20 et le 26/10…J’y retournerai,du côté d’Hesdin, mi décembre je pense entre autre pour l’ouverture du Louvres de Lens s’il reste de la place (une petite semaine en maison familiale qui organise des visites dont celle là pour l’ouverture du dit musée)
    si çà se trouve on s e verra dans le nord…LOL!
    bonne journée

    Evelyne

     

    Répondre
    1. Véronique D

      C’est noté! Les ateliers d’artistes, département du nord, du pas-de-calais et Flandre, ce sont des centaines d’ouvertures du 19 au 21 octobre. Si tu es dans le coin, tu peux passer chez mon père, à Mouchin! EN principe, j’y serai… même si je n’ai pas encore choisis les horaires de train…

      Répondre
  2. danielle

    je ne suis pas très sensible à ces sculptures, ou alors pas d’une façon « agréable »… j’aime bien ton appréciation du glissement sémantique… j’ai entendu l’autre jour une « info » comme ça, où il était dit qu’on ne pouvait savoir comment « ça » s’était passé, car « il n’y avait pas de caméra »; mais bon sang c’est bien sûr! comment faisait donc le commissaire Bourrel?

    Répondre
  3. Zazimuth

    Le jardin botanique à Montigny ce sont surtout des souvenirs de quand j’étais petite (et vendéenne) pour moi, le parcours en petit train quand je venais en vacances et les jeux et la serre…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *