Chaumont-sur-Loire, festival 2010 (22), de l’osier et du jeu…

Chaumont-sur-Loire, festival 2010, le jardin 22, 1, l'entrée Depuis quelques semaines, chaque jeudi après-midi (quand je ne me trompe pas de date de publication…), je vous emmène à Chaumont-sur-Loire. Je vous rappelle que j’y suis allée avec Jardin zen le vendredi 11 juin 2010. Un peu de soleil, ça vous dit ? Je vous emmène Des racines du corps à la bulle de l’âme, dans le jardin n° 22, conçu par Géraldine Gerin-Bougrain, Caroline Foulonneau et Julie Colin. Certains risquent de trouver qu’il manque de fleurs…

Chaumont-sur-Loire, festival 2010, le jardin 22, 2, le pourtour Une cloison en osier vivant et des plantes grimpantes comme dominantes dans ce jardin…

Chaumont-sur-Loire, festival 2010, le jardin 22, 3, les grands bacs d'osier De l’osier vivant… dans de grands contenants en osier!

Chaumont-sur-Loire, festival 2010, le jardin 22, 4, la cloison en osier … La cloison tressée…

Chaumont-sur-Loire, festival 2010, le jardin 22, 5, une structure en osier mort … et puis, une structure intrignate en osier… mort cette fois! On devine quelque chose au centre, à travers la cloison…

Chaumont-sur-Loire, festival 2010, le jardin 22, 6, sol en petits galets … un très beau sol en galets, une technique qui tend à se perdre, mais j’adore les sols en « cœur de demoiselles » que l’on trouve dans certains maisons anciennes et surtout monastères ou prieurés du Cognaçais (vers Cognac, en Charente) ou ailleurs…

Chaumont-sur-Loire, festival 2010, le jardin 22, 7, structure en fer de récup Et au centre, une structure en métal de récup qui me rappelle toutes les créations de Zoprod à Poitiers… (vous ne vous souvenez pas? Je vous en ai parlé pour les animations lors de l’inauguration du TAP/Théâtre et auditorium de Poitiers ou la fête Fer enfer l’année dernière, je n’ai pas pu y aller en 2010).

Chaumont-sur-Loire, festival 2010, le jardin 22, 8, la structure en osier mort de plus loin Allez, on s’éloigne en apercevant cette structure…

Chaumont-sur-Loire, festival 2010, le jardin 22, 9, le banc Pas de jardin sans coin de repos , siège ou banc… Mais je trouve celui-ci assez raté, enfin, pas trop en accord avec le reste du jardin… J’aurais bien vu l’un de ces sièges en osier que l’on tresse au fur et à mesure qu’il pousse…

Si vous souhaitez déjà faire un tour, je vous conseille d’aller sur le site du domaine de Chaumont-sur-Loire, vous y trouverez toutes les informations pratiques et une description de chaque jardin du concours 2010, sur le thème Jardins corps et âmes.

Pour retrouver les articles de 2010 / Jardins corps et âmes :

  • un premier aperçu
  • le premier jardin, Métempsycose , conçu par Timothée Blancpain et Philippe Caillaud
  • le deuxième jardin, Hommage à Lady Day, Anne Zaragoza, Jasper Springeling, Berno Strootman et Matthijs Willemsen
  • le troisième jardin, Ma terre, mater, conçu par Olivier Hostiou, ingénieur paysagiste, Marie Forêt et Laurent Weiss
  • le jardin 4, Signes de vie, conçu par Flavio Pollano et Maurice Kanah
  • le jardin 4 bis, Le Labyrinthe de la Mémoire, de Anne et Patrick Poirier
  • le jardin n° 5, Jardi-nez, conçu par Guylaine Piketty et Sylvie Polo, pas chroniqué
  • le jardin n° 6, le carré des simples, une alchimie du corps à l’âme ?, conçu par Jean-Claude Charlet, Anne Ribes, Elaine Jarvis et Cécile Halley des Fontaines.
  • le jardin 7, jardin de la terre gaste, conçu par Jean-Pierre et Tangi Le Dantec Le Dantec, avec l’aide de Julien Fleischl
  • le jardin 8, Rêverie dans la nature, conçu pa
    r Francesca Fornasari et Elisabetta Fermani
  • le jardin 9, rêve de Pantagruel, conçu par Carlotta Montefoschi, Niccolo Cau, Elsa Pandozi, Maria Cecilia Villanis Ziani, Nelda Tripicchio et Ricardo Walker Campos
  • le jardin 10, Un divan au jardin, conçu par Emeline Escats, Raphaël Beuchot, Fanny Perrot, Camille Picot et Leila Si Moussa
  • le jardin 11, Philocephalus Hortus, conçu par François Laborie, Jérôme Fortin, Sibila Jaksic, Alain Cousseran, Philippe Borderieux, Patrick Latour et Alain Weiss
  • le jardin 12, Hortithérapie sensorielle, conçu par Stefano Marinaz, Francesca Vacirca et Daniela Tonegatti
  • le jardin 13, L’arbre à prières, conçu par le collectif First republik
  • le jardin14, Contactez-moi, conçu par Loic Nys, Sébastien Roussel, Cécile Larcher et Sébastien Migné
  • le jardin15, Cupidon s’en fout, conçu par Didier Courant, Phillip Robert, Gilles Pujol, Ronan Séné et Yann Bruneau
  • le jardin 16, Bon thé bon genre, conçu par PiP Partnership – George Richardson et Jules Arthur –
  • le jardin 17, Dix pieds sous terre, conçu par Tony Balmé, Ingrid Saumur, David Fabien, Franck Boulanger et Fabrice Ramalinghom,
  • le jardin 18, Le jardin qui chante, conçu par Rosalie Zeile et Amalia Besada
  • le jardin 19, jardin de la terre gaste, conçu par Christophe Marchalot et Félicia Fortuna
  • le jardin 19bis, Main dans la main, conçu par aroline Bourgeois, Virginie Brana, Marie Carayon, Annabelle Guehria, Nicolas Houdin, Christophe Lemoing, Cécile Mercat, Marcos Sampaio et Marie-France Taudière
  • le jardin 20, Le vilain petit jardin de Jean-Michel Vilain, conçu par Arno Denis, Pauline Robiliard et Xavier Coquelet
  • le jardin 21, calligrâme, conçu par Hélène Le Merdy, Michaël Ripoche, Jean-Michel Letellier et Miki Nakamura
  • le jardin 22, Des racines du corps à la bulle de l’âme, conçu Géraldine Gerin-Bougrain, Caroline Foulonneau et Julie Colin
  • le jardin 23, Igloolik ultima, conçu par Julien Lachal, Julie Bernard et Agathe Faure
  • le jardin n° 24, Le creux de la main, conçu par Juliette Berny, Fanny Cassat et Renaud Le Creff
  • le vallon des brumes
  • les oeuvres de Anne et Patrick Poirier
  • les oeuvres de Marc Deneyer, Patrick Blanc, Benoît Mangin et Marion Laval-Jeantet
  • les oeuvres de François Méchain, Rainer Gross, Erik Borja et Simon Crouzet
  • le Bob Verschueren, Karine Bonneval, Marie-Jésus Diaz
  • le Marie Denis
  • Colorès, de Michel Racine et Béatrice Saurel, qui a été complété depuis l’année dernière.
  • et les liens vers les articles des années précédentes

4 réflexions au sujet de « Chaumont-sur-Loire, festival 2010 (22), de l’osier et du jeu… »

Répondre à p'tite fée nougat Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *