Mon voyage à Nantes (8), à l’ouest de l’île de Nantes…

L'ouest de l'île de Nantes 2012, 01, la galerie des machines avec et sans l'éléphant Allez, c’est reparti pour le VAN / Voyage à Nantes (site officiel), pour revoir les autres épisodes, voir les liens en fin d’article ou chez Mamazerty… N’hésitez pas non plus à suivre les liens vers les sites des artistes ou autres… J’y étais par un week-end pluvieux, du 6 au 8 juillet 2012, et ai déjà participé à la manifestation Estuaire 2007 (je n’avais pas pu y aller en 2009).

Aujourd’hui, nous partons sur l’île de Nantes, où je suis allée les trois jours de mon séjour pour voir des choses différentes, dont le dimanche avec Mamazerty.

L'ouest de l'île de Nantes 2012, 02, le grand carrousel en construction Sur la grande esplanade, devant les machines de l’île, le grand carrousel des mondes marins n’a été mis en service qu’après ma visite, à l’occasion de la fête du 14 juillet. Il a été créé par Pierre Orefice et François Delarozière, et apparemment, le coût de cette installation (plus de 10 millions d’euros HT d’argent public et plus d’un an de retard pour son ouverture) a fait couler pas mal d’encre dans la presse locale…

L'ouest de l'île de Nantes 2012, 13, l'arbre à basket Toujours sur l’esplanade, un étrange arbre à basket a été créé par l’agence a/lta… Plusieurs paniers, à des hauteurs différentes, et pour ceux qui n’ont pas de ballons, ils peuvent en prendre à la station Prouvé…

L'ouest de l'île de Nantes 2012, 04, la station Prouvé La voici d’ailleurs un peu plus loin. La Station Prouvé accueille les visiteurs, distribue les horaires, les programmes, les port-folios gratuits, vend des billets, etc. Cette station est une réplique de la station créée par l’architecte Jean Prouvé (1901-1984) pour le groupe Total à la fin des années 1960, elle pouvait facilement se monter et se démonter en fonction des besoins et de l’évolution du trafic routier (un peu comme le refuge de montagne de Charlotte Perriand, à revoir dans art et vie en Aravis, acte 3). Les formes polygonales (13 faces pour la station Prouvé) de ces deux modules à usage différent se répondent un peu…Soixante de ces stations ont été construites, en avez-vous déjà vue une en vrai et en activité de station service??? Et si vous êtes à l’autre bout de la France, plein est, la ville de Nancy, dont il fut un éphémère maire à la libération en 1944-1945, organise jusqu’au 28 octobre 2012 une grande exposition consacrée à Jean Prouvé avec un très beau catalogue (en librairie, éditions Somogy).

L'ouest de l'île de Nantes 2012, 05, la Fabrique au-dessus du bunker On traverse le grand hangar des machines et l’on trouve au bout La fabrique, nouvelle salle de spectacles de musiques actuelles, dont j’avais vu des photographies dans Télérama et dans une revue d’architecture contemporaine…

L'ouest de l'île de Nantes 2012, 06, a fabrique avec le bus dans le mur … avec ce bus (l’ancien bus de Musique Assistée par Ordinateur ou MAO de Trempolino) inséré dans la façade au-dessus du blockhaus… Une belle réalisation de Michel Bertreux, de l’Agence Tetrarc Architectes. Sur l’un des murs se trouve aussi l’un des grands graphes artistiques que je vous montrerai de plus près (voir l’art dans la rue)…

L'ouest de l'île de Nantes 2012, 07, Particles de Manabe et Ishibashi, dans le noir et après Et justement, en dehors des concerts auxquels je n’ai pas assisté, je suis allée voir dimanche dans la salle Maxi avec Mamazerty une séance de Particles de Daito Manabe et Motoi Ishibashi. Comment décrire cette expérience??? Mamazerty s’y est risqué ici… Disons qu’il y a une pièce noire (accueil par un animateur qui vous conduit à un siège), une sorte de grandes structures qui tient de l’horloge perpétuelle à boules, mais ici les billes de métal sont remplacées par des boules équipées de leds, dont certaines s’allument et d’autre pas, qui sont libérées au rythme de la musique et descendent ensuite la structure à leur rythme… Une immersion sensorielle assez hypnotique, je trouve…Quand une faible lumière se rallume, on distingue le dispositif de rails qui guident les boules, le filet pour les récupérer à l’arrivée et l’ascenseur pour les faire remonter…

L'ouest de l'île de Nantes 2012, 08, le composteur à films Derrière le bâtiment se trouve l’un des jardins potagers… avec un curieux « composteur à films »…des pellicules mises au milieu des déchets de végétaux… Bon, il y a bien de la cellulose dans les vieilles pellicules, mais le reste n’est-il pas toxique?

L'ouest de l'île de Nantes 2012, 09, un kayak mis par Signer sur la grue grise On poursuit en allant tout au bout de l’île… Roman Signer, qui a aussi réalisé en 2009 le Pendule de Trentemout (à revoir au début de ma croisière), a suspendu un kayak au bout de la flèche de la grande grue grise.

L'ouest de l'île de Nantes 2012, 10, la galerie HAB et expo Signer Son « petit frère » se trouve à l’entrée de l’exposition qui lui est consacrée dans la galerie du Hangar à bananes (HAB Galerie), où ont pris place plusieurs installations ainsi qu’un grand mur de vidéos qui montrent différentes performances au fil des années… Cet artiste aime bien les parapluies, les fumigènes, les fusées d’artifice, mais chut, je ne vous en dis pas plus, à découvrir sur place ou sur le site de Roman Signer… Et pour en savoir plus sur le hangar (réfrigéré) à bananes, voir Emmanuelle Morin et Maïa Pelé, du côté du hangar à bananes, Nantes au quotidien, n° 174, avril 2007, p. 26-27.

L'ouest de l'île de Nantes 2012, 11, l'ouest de l'île vue depuis la Loire Sur le quai se trouvent toujours les Anneaux de Daniel Buren et Patrick Bouchain, créés à l’occasion d’Estuaire 2007. Les voici vus depuis le milieu de la Loire, au début de la croisière…

L'ouest de l'île de Nantes 2012, 12, les anneaux de Buren et Bouchain (jour en 2012, nuit en 2007) Bon, avec le mauvais temps, je ne suis pas retournée les voir le soir, mais je vous ai mis un de mes photographies prises en 2007.

L'ouest de l'île de Nantes 2012, 14, l'arbre encadré par les anneaux de Buren

On peut désormais s’amuser à encadrer dans les anneaux l’arbre mort peint en blanc, ou Lunar tree de Petra Mrzyk et Jean-François Moriceau dans le square Maurice-Schwob sur la butte Sainte-Anne…

L'ouest de l'île de Nantes 2012, 13, le lunar tree de Mrzyk et Moriceau Je ne l’ai donc pas non plus vu éclairé de nuit ni depuis le square, la flemme de monter sur la butte avec la bise glaciale… Ces artistes ont aussi peint l’une des chambres du château du Pé (aperçu au début de la croisière)…Ces deux photographies ont été prises à quelques minutes d’écart et montrent la variation d’impression en fonction de la luminosité…

L'ouest de l'île de Nantes 2012, 15, les théâtres optiques de Sorin On revient vers le centre de l’île en faisant une petite pause au Hangar 32, où Pierrick Sorin a installé toute une série de petits théâtres optiques (le grand ne fonctionnait pas bien à cause de la luminosité trop importante), un dispositif très à la mode actuellement dans les musées ou autres lieux d’exposition, qui utilisent la technique déjà ancienne de l’hologramme pour animer de petites scènes, ici très humoristiques. Dans le hangar sont aussi présentés les projets réalisés ces dix dernières années dans le cadre du projet d’aménagement urbain de l’île de Nantes.

L'ouest de l'île de Nantes 2012, 16, la cale des créateurs On poursuit vers la grue jaune et on trouve un bâtiment, La cale 2, où des créateurs textiles (les petites mains, l’association d’insertion des femmes en fil) présentent leurs créations dans leur boutique ou lors de défilés de mode (je n’en ai pas vu), également à voir une exposition de photographies de Nils Vilnis et l’un des pianos mis à la disposition du publique pendant le Voyage à Nantes… J’ai vu à nouveau des coussins qui me plaisent bien, réutilisation de bâches publicitaires autour et bourrage en tissus de récupération (j’en avais déjà vu aussi avec du papier passé à la déchiqueteuse).

Mon voyage à Nantes en 2012:

– un premier aperçu,

– croisière de Nantes à Saint-Nazaire : le début et la fin du trajet

– à Saint-Nazaire

– ça grimpe : trois plates-formes et le mont Gerbier de Jonc

– au jardin des plantes : avec des plantes et des œuvres contemporaines

– sur l’île de Nantes : à l’ouest et au c
entre

– en ville : le début et la suite du parcours, de l’art dans la rue

– le mémorial de l’esclavage

8 réflexions au sujet de « Mon voyage à Nantes (8), à l’ouest de l’île de Nantes… »

Répondre à cathdragon Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *