Un lion amoureux au parc de Blossac

Le lion amoureux de Maindron, parc de Blossac à Poitiers En ce dimanche, je vous emmène à nouveau dans le parc de Blossac à Poitiers. Car il y a une grande nouvelle : la buvette à rouvert hier, avec une jeune équipe et des horaires plus larges, n’hésitez pas à y faire une petite pause en allant au parc… C’est un lieu convivial, j’espère que ce nouveau gérant réussira à faire vivre ce lieu.

J’en profite pour vous montrer, après les bronzes d’Antoine Durenne (la fontaine aux amours et aux nymphes, Amour sur un griffon, le Faune soufflant dans une corne, le Faune au coquillage) un marbre de près de 2 m de haut (Hauteur 196 cm, largeur 73, profondeur 40, dit la fiche de la base Joconde) réalisé en 1883 par Étienne Hippolyte Maindron (Champtoceaux, 1801 – Paris, 1884). Elle porte le titre Le lion amoureux, inscrit sur le socle… Il s’agit d’un dépôt fait par l’État de 1890, mais le plâtre avait été présenté au salon des artistes de 1869. Il vous plaît ? J’ai repris depuis d’autres photographies et approfondi la visite ici.

Les articles des prochains jours sont programmés, je pars à Biarritz à l’assemblée générale de la MGEN, puis dans le nord et au mariage de mon frère samedi prochain… À bientôt… mais j’essayerai de vous lire dans la semaine.

11 réflexions au sujet de « Un lion amoureux au parc de Blossac »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *