Le Crin de Florence de Marie Rouanet

Couverture du Crin de Florence de Marie Rouanet pioche-en-bib.jpgJe n’ai pas encore fait venir en centre-ville Nous les filles ni Il a neigé cette nuit, de Marie Rouanet, des bibliothèques périphériques du réseau de la médiathèque de Poitiers. Le mystère de l’antipetitserpentigraphe devra encore attendre… Mais je n’oublie pas, Michel.

Le livre : Le Crin de Florence, de Marie Rouanet, éditions Climats, 1992, 61 pages, ISBN 2-907563-69-6 (il existe d’autres éditions de cet ouvrage).

L’histoire : des nouvelles qui mettent en scène, pour la plupart, des animaux… Comme l’invasion de la grenouille taureau, qui a envahi la région en une quinzaine d’années… Ou une curieuse histoire autour d’un petit carnivore, une autre sur les araignées. Les dernières parlent de prison et du monastère Saint-Michel de Grandmont (à l’origine d’un ordre monastique fondé en Limousin au 12e siècle et qui a essaimé un peu en Poitou-Charentes).

Mon avis : des textes courts, souvent poétique. J’ai beaucoup aimé, en dévorant ce petit livre un midi enfermée dans mon bureau au frais.

J’ai aussi lu Du côté des hommes et Nous les filles de Marie Rouanet.

5 réflexions au sujet de « Le Crin de Florence de Marie Rouanet »

  1. Céleste

    « Nous les filles », un pur bonheur rencontré il y a longtemps (à sa sortie je crois) et depuis lu, relu et encore relu avec la même admiration pour l’écriture à la fois précise et poétique de Marie Rouanet. Ce livre est un très beau travail ethnographique. Il figure dans les 10 indispensables que j’emporterais sur une île déserte 🙂

    dimanche après-midi Marie Rouanet sera à la médiathèque de ma ville, j’ai hâte de l’entendre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *