Un nouveau monument commémoratif à Poitiers

Le monument aux morts de 1914-1918 à Nantes, vue actuelle (2012)Dans les villes chefs-lieux de préfectures, la liste des morts du conflit de 1914-1918 (souvent complétées de celles des conflits ultérieurs) occupe souvent une série de stèles, soit sur le monument aux morts principal comme ici à  Nantes (voir aussi à Lons-le-Saunier, La Rochelle, Cahors, Niort, Skikda (Philippeville) déplacé à Toulouse, etc.), soit sur un monument érigé par l’association du souvenir français dans un cimetière (voir dans le cimetière de Salonique à Toulouse).

Le monument auxmorts pour 1914-1918 à PoitiersCe n’est pas le cas à Poitiers où la liste des morts a été incluse dans une cartouche insérée dans le socle du monument aux morts de 1914-1918 (œuvre du sculpteur Aimé Octobre) et n’est donc pas visible par celui qui veut se recueillir.

 

Nouveau monument commémoratif à Poitiers, près de l'ancien théâtreIl y a déjà de longs mois (je dirais que ça fait plus de deux ans qu’on en parle), la ville de Poitiers a décidé de confier à deux artistes, Antonin Fourneau et Jean-Loup Bouvier, de réaliser un monument commémoratif (qu’il ne faut pas appeler monument aux morts, qu’ils disent….). Construit en « béton connecté », il est installé juste à côté de l’ancien théâtre (dont le grand miroir/verre églomisé de Pansart a été démonté), dans un secteur où les camions de livraison ont l’habitude de manœuvrer, ce ne sont sans doute pas les quatre potelets qui vont le protéger, il risque un accident de circulation!

Nouveau monument commémoratif à Poitiers, problème technique avant l'inaugurationIl doit faire défiler, grâce à 25000 leds, les « noms de 2107 poitevins morts pour la France », dit le communiqué officiel. En fait tous n’ont pas le statut de « morts pour la France », très réglementé, car la base de données inclut les victimes des bombardements de Poitiers, mais c’est pas mal de mettre les victimes de toutes les guerres, y compris les victimes récentes des régiments localisés à Poitiers. Ce qui est dommage, c’est que cette liste n’est pas accessible sur le site internet couplé à l’œuvre, on peut juste y chercher un nom.  Hier, quelques minutes avant l’inauguration, il avait les « tripes » (électroniques) à l’air et ne semblait pas fonctionner…

Nouveau monument commémoratif à Poitiers, noms qui défilent, peu lisibles

Luminous memento… tel est le titre de ce monument créé par . Luminous laisse rêveur… Là où il est placé, il est en pleine lumière quasi toute la journée, ce vendredi 11 novembre après-midi, la luminosité des leds était très insuffisante pour réussir à lire les noms qui défilent si si, là, sur cette photo, vous devez lire un nom!). En principe, à la date anniversaire du décès,  les noms des victimes décédées le jour concerné se figent le soir…

Nouveau monument commémoratif à Poitiers, en panne dès le 12 novembreLa technique n’a pas l’air très au point. Ce samedi matin vers 9h30, aucun nom ne s’affichait, j’ai attendu un peu, il y a un petit délai entre chaque nom, mais non, le monument était bien éteint ou « en rade »! Beaucoup de publicité de la ville pour « une première nationale », le « seul monument connecté de France », mais il va falloir que ça fonctionne pour les 100.000€ ponctionnés sur nos impôts. Et ça serait pas mal que la liste complète des victimes soit accessible quelque part pour tout le monde, sans devoir rester des milliers d’heures planté devant un totem noir.

 

6 réflexions au sujet de « Un nouveau monument commémoratif à Poitiers »

  1. NiniDS

    Sur le papier, l’idée pourrait être assez intéressante, mais le résultat est assez pitoyable… j’imagine que les habitants de Poitiers vont être assez dépités…
    Espérons que la Mairie réagisse vite…
    Bises, bon dimanche.

    Répondre
  2. dalienor

    quand j’ai vu la photo dans le journal (ou magazine Poitiers?), je dois dire que je n’ai pas été convaincue vraiment. d’abord par l’emplacement, je trouve que ce n’est pas très harmonieux devant cette « maison » et en plus tu indiques des problèmes de luminosité. ensuite, question de génération? le système « leds », bof… des lumières encore. et ça semble devenir à la mode le recueillement connecté. mais se recueillir au bout de la rue piétonne et commerçante… laisser un nom plus longtemps le jour anniversaire, mais enfin ça rime à quoi??? non vraiment ça ne me botte pas plus que ça. on aurait pu déployer des oeuvres à partir des monuments aux morts (pourquoi faut-il éviter ce mot, il fait peur?); par contre bonne idée d’associer les morts civils.

    Répondre
  3. Emmanuelle

    Je lui trouve un petit côté « 2001 l’Odyssée de l’espace » à ce monument… 😉 Idée intéressante au départ, une façon moderne de commémorer les morts, encore faudrait-il que ça marche… et qu’il soit judicieusement placé, je suis d’accord que devant cette maison et en pleine lumière c’est pas terrible…

    Répondre
  4. Maryse

    Devant une maison qui doit être classée dans un secteur classé c’est limite. On interdit tant de choses à Poitiers sous prétexte des secteurs classés que cette sculpture me dérange beaucoup car elle est située devant une façade Renaissance. Ou je me trompe ( ou Trump?). Et en plus étant donné le trafic à l’heure des livraison que ça posera problème très vite.

    Répondre
  5. Jean Hiernard

    je n’ai pas de jugement à transmettre sur l’oeuvre, ni sur son emplacement – bien que j’aie une petite idée, mais cela intéresse-t-il quelqu’un ? En revanche je ne comprends rien aux critères qui ont amené à constituer cette liste : s’agit-il de gens nés à Poitiers (mais j’ai pu constater que non). S’agit-il, entre autres, de gens morts à Poitiers, mais il en manque, ne serait-ce que noms figurant sur le monument des coloniaux, et des « tirailleurs sénégalais » décédés à Poitiers, dont j’ai récemment publié la liste. Car l’intérêt de ce « monument », ce sont d’abord tous ces morts, braves (ou pas braves) poilus, soldats de métier maintenant, résistants, victimes du nazisme, morts dans les bombardements (quel mélange !). Et, après quelques vérifications et recherches, la liste est tout à fait incomplète.

    Répondre

Répondre à Emmanuelle Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *