Une marguerite… verte et grise

La tricoboule Marguerite, verte et griseAprès la Capucine et la Pâquerette, j’ai continué avec… la Marguerite. En laine principale, j’ai à nouveau pris la laine verte de la Capucine (achetée il y a déjà un bon moment, utilisée pour le cache-cœur et la peau de la pastèque). Pour la couleur intermédiaire, j’ai pris le reste de laine gris clair du gilet tricoté il y a un moment pour mon père. Aiguilles n° 3, modèle pour une boule de 8 cm. Je lui ai ajouté un cordon à la lucette avec la laine jaune utilisée pour la peau de la banane et l’ananas.

Les trois premières tricoboulesEt j’ai fait une descente chez mon « marchand de couleurs » préféré (Grassin à Poitiers), il avait plus d’œufs que de boules en plastique… question de saison 😉 Ça va me dépanner pour les premières.

Le livre Tricoboule de Sabine  Divoux Gaunet, couverture et dédicaceModèle de tricoboule de Sabine Divoux Gaunet (aux éditions DMC), dans mes achats au 7e salon Les aiguilles se mettent au vert à Nans-sous-Sainte-Anne.

7 réflexions au sujet de « Une marguerite… verte et grise »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *