Toulouse, musée Saint-Raymond (5) : d’autres culots

Toulouse, musée Saint-Raymond, façade postérieure, fenêtre 1 Si les culots des fenêtres de la façade principale du musée Saint-Raymond à Toulouse portent de petits personnages et de petits anges, ceux de la façade postérieure sont ornés de visages. Je commence à nouveau par la première fenêtre à gauche, vous apercevez en haut l’une des gargouilles que je vous ai déjà montrées (celles de l’autre façade sont ici).

Toulouse, musée Saint-Raymond, façade postérieure, fenêtre 1, détail Je vous avais déjà parlé de ces gargouilles sur les façades antérieure (principale) et postérieure (derrière), particulièrement pour la communauté des têtes et visages sculptés.

Toulouse, musée Saint-Raymond, façade postérieure, fenêtre 1, détail Un autre détail de la première fenêtre…

Toulouse, musée Saint-Raymond, façade postérieure, fenêtre 2, détail Pour les suivantes, je ne vous montre que les visages sculptés sur les culots… Deuxième fenêtre, à gauche…

Toulouse, musée Saint-Raymond, façade postérieure, fenêtre 2, détail Deuxième fenêtre, à droite… et ainsi de suite jusqu’à la cinquième fenêtre, je vous laisse juste les images…

Tous les articles sur le musée Saint-Raymond : les gargouilles de la façade antérieure, le musée ; les gargouilles de la façade postérieure ; les culots sculptés de la façade antérieure et ceux de la façade postérieure ; des vues anciennes.

Exposition Niel brut de fouilles.

Toulouse, musée Saint-Raymond, façade postérieure, fenêtre 3, détail

Toulouse, musée Saint-Raymond, façade postérieure, fenêtre 3, détail

Toulouse, musée Saint-Raymond, façade postérieure, fenêtre 4, détail

Toulouse, musée Saint-Raymond, façade postérieure, fenêtre 4, détail

Toulouse, musée Saint-Raymond, façade postérieure, fenêtre 5, détail

Toulouse, musée Saint-Raymond, façade postérieure, fenêtre 5, détail

12 réflexions au sujet de « Toulouse, musée Saint-Raymond (5) : d’autres culots »

  1. clob

    J’aime ces t^tes de pierre ( je les connais bien !)

    mon grand père passionné d’histoire nous baladait ( mes 4 frères mon cousin  et moi ) souvent t^tes en l’air nez au vent pour admirer les details de nos monuments  regionaux !  quelques souvenirs restent ….

    Répondre
  2. amaryllis

    Je ne sais pas si des modèles ont posé pour réaliser ces culots, mais ces visages n’inspirent pas le bonheur ni la joie de vivre. Etonnant cette tristesse… est-ce la maison du bourreau, d’un collecteur d’impôt ???? A moins qu’ils ne soinet tristres car ils sont trop hauts pour que les passants puissent vraiment les admirer ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *