Voyage en mer Egée (4) : Patmos

L'île de Patmos vue depuis le monastère Après Éphèse, rembarquement en fin de matinée et départ pour l’île de Patmos. Nous y sommes arrivés en fin d’après-midi. Débarquement en chaloupe (pas un canot à rame, non, un petit bateau à moteur). Nous montons en bus local jusqu’au monastère fondé sur cette île où un (saint) Jean a vécu. Ce monastère fut fondé en 1088 par un certain Christodule. Le musée conserve une assez jolie collection d’objets religieux. De là haut, la vue est sublime. Nous redescendons à pied.
Nous pensions pouvoir visiter la grotte dite de saint Jean, où sont conservées des peintures du douzième siècle.

Ce qui est à peu près sûr, c’est qu’un Jean, auteur de l’Apocalypse a bien vécu sur cette île alors qu’il y était détenu ( » Moi Jean, votre frère, et qui ai part avec vous à la tribulation et au royaume et à la persévérance en Jésus, j’étais dans l’île appelée Patmos, à cause de la parole de Dieu et du témoignage de Jésus  » (Ap [= Apocalypse] 1, 9 ; désolée, je n’ai pas de nouvelle traduction plus récente du Nouveau Testament, alors j’ai pris ma Vulgate). Mais le fait que (saint) Jean l’Évangiliste, l’apôtre Jean et le Jean qui dit être l’auteur de l’Apocalypse soient une seule et même personne est discuté. L’Apocalypse aurait été écrite soit vers 70, soit vers 98. Je précise de notre ère, car dans un des documents remis sur le bateau, le texte parle de la persécution des Chrétiens sous Domitien, en 95 AVANT J.-C. Visionnaire… le traducteur ne devait pas savoir que le A du AD anglais signifie After, et donc après, pas avant Jésus-Christ.

La baie de Patmos et les bateaux, vus à mi pente de la colline du monastère La grotte fermant à 18h, elle était déjà fermée quand nous sommes arrivées. Nous poursuivons la descente par le chemin piéton, mieux vaut éviter le bord de la route avec les automobilistes et les taxis qui conduisent comme des fous. Le bateau repars, direction Rhodes. Sublime, mais la visite sera pour un prochain article.

Petit récapitulatif des articles que j’ai publiés sur ma croisière en mer Égée (octobre 2008) :

  1. le départ du Pirée
  2. Mykonos ;
  3. Éphèse, la bibliothèque ;
  4. Éphèse (2) ;
  5. Patmos ;
  6. le port de Rhodes ;
  7. les remparts de Rhodes ;
  8. vieilles rues de Rhodes ;
  9. l’hôpital des hospitaliers et le musée archéologique de Rhodes ;
  10. l’acropole du Mont Smith à Rhodes ;
  11. Rhodes, la rue des Chevaliers et le Palais des Grand-Maîtres ;
  12. Rhodes, une villa ;
  13. Rhodes, le départ
  14. et bientôt la suite…

8 réflexions au sujet de « Voyage en mer Egée (4) : Patmos »

    1. Véronique D

      Bon jardinage pendant tes vacances! Pou ma part, je dois préparer un doccier pédagogique autour des allégories de la République sur les monuments aux morts en Poitou-Charentes, lancement du livre et de l’expo sur le sujet le 7 novembre à Poitiers, en décembre à Angoulême ouis en janvier à Thouars… Donc pas de vacances, mais les inspecteurs d’histoire-géo sont super sympas!

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *