Rouge Tahiti, de Quella-Guyot et Morice

Couverture de Papeete 1914, livre 1, Rouge Tahiti de Didier Quella-Guyot et Sébastien Moricepioche-en-bib.jpgUne bande dessinée trouvée dans les bacs de la médiathèque, une chronique de Yaneck m’ayant incitée à chercher cet album (il faut que je vérifie s’il a déménagé cet article sur son nouveau blog… lors de mon dernier passage, les articles d’avril 2013 n’étaient pas reconstitués).

Le livre : Papeete 1914, livre 1, Rouge Tahiti de Didier Quella-Guyot (scénario), Sébastien Morice (dessin), Sébastien Hombel et Sébastien Morice (couleurs), Emmanuel Proust Éditions, 2011, 46 planches et 8 pages d’annexe, ISBN 9782749306551.

L’histoire : début août 1914, Simon Combaud débarque depuis Paris, sa présence est mystérieuse, pas peintre, pas écrivain, que vient-il faire? Rien moins que tenter de résoudre des crimes de jeunes femmes… Mais en Europe, la guerre menace. Il n’y a pas de poste de radio à Papeete, mais Destremau, le commandant local, finit par apprendre que la guerre est déclarée. Les militaires de l’île et celui d’un bateau à la limite de l’épave décident d’organiser la défense de Tahiti, entraînement, armement avec les petits moyens dont ils disposent, quand deux croiseurs allemands pointent à l’horizon…

Mon avis : Didier Quella-Guyot est parti d’une histoire vraie, rapportée en annexe, le pilonnage de Papeete par des navires de guerre allemands. Il y a ajouté quelques crimes de vahiné, un magnat local installé sur une île voisine, des femmes faciles (oh le cliché!) et un enquêteur venu de Paris. J’ai bien aimé le scénario, le dessin et les couleurs douces. Juste un détail, il y a beaucoup de soleil dans cet album (juste une averse lors du deuxième meurtre), alors que dans la réalité, il pleut très souvent à Tahiti, même en dehors des cyclones, et les pluies sont encore plus importantes en saison chaude (de novembre à avril, donc pas dans le temps de l’album)… Des amis qui y ont vécu quelques années avaient d’ailleurs été surpris par ces averses nombreuses. Et oui, climat tropical maritime humide. Il y a un tome 2, il faut que je lise la suite (Bleu horizon) quand elle sera arrivée à la médiathèque…

Logo du top BD des blogueurs 2013   Cette BD sera soumise pour le classement du TOP BD des blogueurs organisé par Yaneck / Les chroniques de l’invisible. Mes chroniques BD sont regroupées dans la catégorie pour les BD et par auteur sur la page BD dans ma bibliothèque.

3 réflexions au sujet de « Rouge Tahiti, de Quella-Guyot et Morice »

  1. Yaneck

    Dommage que tu n’aie pas totalement adhéré. Moi je dois avouer que j’ai bien aimé, et surtout le joli travail de Morice, qui va être exposé dans la librairie où je me fournis à Rennes. Plaisir.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *