Les folies Bergères de Porcel et Zidrou

Couverture de Les folies Bergères de Porcel et Zidroupioche-en-bib.jpgUne bande dessinée trouvée dans les bacs de la médiathèque. Elle avait été chaudement recommandée il y a quelques semaines par Yaneck / Les chroniques de l’invisible.

Le livre : Les folies Bergères de Zidrou (scénario) et Porcel (dessin et couleurs), éditions Dargaud, 2012, 92 pages, ISBN 978-2505013907.

L’histoire : en 1917-1918. Les soldats de la 17ème compagnie d’infanterie ont rebaptisé leur bout de tranchée « les Folies Bergère »: dès que la guerre sera finie, ils se sont promis d’y aller… En attendant, ils survivent dans la boue et les bombes, dans la puanteur des cadavres en décomposition entre les lignes françaises et allemandes. Trois de leurs camarades vont être fusillés pour l’exemple, le troisième, Rubinstein, a coupé les testicules du capitaine antisémite qui venait de lui refuser à nouveau sa permission… miraculeusement il ne meurt pas immédiatement… Dans la compagnie, il y a aussi « Rembrandt », surnommé ainsi parce qu’il dessine à longueur de carnets la vie des tranchées et envoie ses carnets à son jeune frère, qui travaille sur le domaine de Claude Monet, qui vit hors du temps en peignant des nénuphars et en recevant Clemenceau. Une femme enceinte attend le retour de son soldat de mari en enlaçant sa silhouette tracée au rouge à lèvres.

Mon avis : des couleurs sépias et sombres pour rendre l’univers boueux des tranchées, un peu de rouge pour les blessures, de bleu pour les tableaux de Monet. La vie quotidienne des hommes dans la boue, entre ennui des moments de patience et attaques vaines et inutiles, qui se soldent par des milliers de morts, est rendue avec beaucoup de réalisme, avec juste un peu d’humour, des blagues grasses, des surnoms ou le rata rebaptisé en menu alléchant, un soupçon d’humanité quand une fillette apparaît entre les lignes de front, à la recherche de son père, tout un monde qui lutte jour après jour. Il n’y a que les deux pages de prologue dont je n’ai pas compris le discours ni l’utilité…

Sur des sujets voisins, voir sur mon blog:

– la page des monuments aux morts

A l’ouest rien de nouveau de Erich Maria Remarque

Le crime de l’Albatros de Thierry Bourcy (Les aventures de Célestin Louise, flic et soldat)

Crevaisons (Une aventure rocambolesque du Soldat inconnu, tome 5) de Manu Larcenet et Daniel Casanave

– l’exposition 1917 au centre Pompidou Metz

Logo du top BD des blogueurs 2013   Cette BD sera soumise pour le classement du TOP BD des blogueurs organisé par Yaneck / Les chroniques de l’invisible. Mes chroniques BD sont regroupées dans la catégorie pour les BD et par auteur sur la page BD dans ma bibliothèque.

2 réflexions au sujet de « Les folies Bergères de Porcel et Zidrou »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *