Une vie chinoise, 1, le temps du père, de Ôtié et Li Kunwu

pioche-en-bib.jpgCouverture de Une vie chinoise, tome 1, le temps du père, de Ôtié et Li KunwuJ’ai emprunté à la médiathèque les trois tomes de Une vie chinoise, je commence à vous parler du début, le temps du père, à suivre bientôt les tomes 2 (le temps du parti) et 3 (le temps de l’argent) pour une plongée dans la grande mutation de la Chine ces cinquante dernières années, par le prisme d’une histoire personnelle et autobiographique de Li Kunwu dans le Yunnan.

Le livre : Une vie chinoise, tome 1, le temps du père, de Philippe Ôtié (scénario) et Li Kunwu (dessin), collection Made in, éditions Kana, 2009, 256 pages, ISBN 9782505006084.

L’histoire : octobre 1950, Li, le secrétaire du parti communiste, prêche la bonne parole dans un village et en repart… quasiment marié à Xiao Tao. Peu après naît Xiao Li, un enfant formaté dès le berceau au culte de Mao Zedong. On assiste à la course à la production d’acier, au charbon, au métal à récupérer (le grand bond en avant), à la grande famine qui dura trois ans (épuisement des terres, ravageurs), puis à la révolution culturelle… jusqu’à ce qu’à son tour, le père tombe en disgrâce et se retrouve en camp de rééducation. Xiao Li découvre le dessin par le dessin de propagande, en produisant à la chaîne des portraits de Mao.

Mon avis : la folie de la Chine de Mao apparaît dans ces souvenirs d’enfance, le poids de la propagande qui fait suivre aux foules des chemins qui les mènent à la famine (qui a quand même fait 8 à 10 millions de morts), puis les excès de la révolution culturelle, la destruction des monuments anciens, des temples, en ville mais aussi dans les campagnes. Les dessins, à l’encre et souvent aux traits épais, illustrent bien ce sombre discours. Le tome 1 s’achève avec la mort de Mao, alors que le narrateur est soldat.

Logo top BD des bloggueursCette BD sera soumise pour le classement du TOP BD des blogueurs organisé par Yaneck / Les chroniques de l’invisible. Mes chroniques BD sont regroupées dans la catégorie pour les BD et par auteur sur la page BD dans ma bibliothèque.

 

5 réflexions au sujet de « Une vie chinoise, 1, le temps du père, de Ôtié et Li Kunwu »

  1. cdanielle

    pas moyen d’accéder à cet article par la newsletter! je ne sais pas si j’aimerais le dessin, mais le thème est intéressant; je vais noter. j’ai vu un gros mouton-abeille, affiché sur une vitre d’un immeuble situé avenue de la Libé, au feu de Chilvert. pensé à toi, mais je n’avais pas d’appareil, et pas le droit de bloquer la circulation! lol…

    Répondre
    1. Véronique Dujardin Auteur de l’article

      Oui, je l’ai vu en me promenant (j’allais sur le chemin de l’Ermitage aux Trois-Bourdons, retour par Chilvert et la Boivre) et l’ai pris en photo!!! Un mouton-papillon géant! Merci à toi!

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *