Les ostensions septennales limousines au patrimoine immatériel de l’Unesco

Carte postale ancienne, les ostensions de Charroux en 1904Le Comité intergouvernemental de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel s’est réuni la semaine dernière (début décembre 2013) à Bakou et a protégé toute une série de nouveaux sites au titre du patrimoine immatériel (17 et 11 sites sur la liste représentative, 2 sur la liste de sauvegarde urgente). La France a présenté le dossier des « ostensions septennales limousines », qui a été retenu et immédiatement relayé sur l’ethnoblog. Ostensions, qu’est-ce? Il s’agit de processions religieuses qui ont lieu tous les 7 ans en Limousin, au sens historique incluant donc des paroisses dépendant de l’ancien diocèse de Limoges mais aujourd’hui située en Charente, à Abzac et Esse (il en est brièvement question dans le livre Image du patrimoine, le Confolentais : entre Poitou, Charente et Limousin), et dans la Vienne à Charroux (la carte postale ancienne ci-dessus illustre les ostensions de 1904 à Charroux, qui sont aussi prises comme exemple dans le dictionnaire du centre national de ressources textuelles et lexicales / CNRTL). La protection de l’Unesco s’étend sur 19 sites, les trois déjà mentionnés, Crocq dans la Creuse et,  en Haute-Vienne, Aixe-sur-Vienne, Aureil, Chaptelat, Eymoutiers, Javerdat, Le Dorat, Limoges, Nexon, Pierre-Buffière, Rochechouart, Saint-Junien, Saint-Just-le-Martel, Saint-Léonard-de-Noblat, Saint-Victurnien et Saint-Yrieix-la-Perche.

Les prochaines ostensions auront lieu en 2016. Pour tout savoir sur les ostensions, voir le dossier sur le site de l’Unesco, sans oublier de cliquer sur les onglets diaporama et vidéo et sur le lien du dossier de candidature…

4 réflexions au sujet de « Les ostensions septennales limousines au patrimoine immatériel de l’Unesco »

  1. marlie

    C’est une très bonne nouvelle ! Quand on sait que certains ont fait rendre aux orgnaisateurs des dernières Ostensions les subventions attribuées par des collectivités …. !!!!
    La fête religieuse d’autrefois est devenue une tradition bien ancrée, une fête folklorique et un événement culturel et touristique.
    L’abbaye Saint-Martial de Limoges, haut lieu culturel médiéval, a brièvement été rattachée à l’Ordre clunisien, des ateliers d’émail ont fourni le décor de magnifiques châsses émaillées qui conservaient les reliques qui attiraient les pèlerins et trônaient sur les autels des églises le long du chemin de Compostelle…
    On brode une bannière pour les prochaines Ostensions ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *