Bienvenue à Poitiers… suite!

Bienvenue aux touristes à Poitiers, campagne publicitaireIl y a trois semaines, je vous présentais la campagne Bienvenue aux touristes à Poitiers, poubelle devant la borne touristique de la gare etc. J’ai trouvé quelques photographies complémentaires, il y a quelque progrès à faire pour bien accueillir les touristes en ville, petit tour en images.

Bienvenue aux touristes à Poitiers, deux offices de tourismeQuand le touriste arrive à trouver l’office de tourisme, il en a deux!!! Devant Notre-Dame-la-Grande, à quelques dizaines de mètres. La maison du tourisme, qui dépend du conseil général de la Vienne, avec une billetterie des sites touristiques du département et de bons produits locaux, et l’office de tourisme de l’agglomération de Poitiers, avec à l’étage la salle du patrimoine, contre-partie du label ville d’art et d’histoire (qui impose un centre d’interprétation). La ville de Poitiers organise les polychromies de Notre-Dame (illumination de la façade) en été et à noël depuis 1995, mais son office de tourisme ferme à 19h (18h l’hiver). Heureusement pour les touristes, l’office du département (non organisateur de cette manifestation) reste lui ouvert jusqu’à 23! La séparation pourrait être remise en cause dans le cadre de négociations, même si les deux collectivités sont de bords politiques différents, ou de la réforme territoriale en cours…

Panneau publicitaire de l'office de tourisme de Poitiers bloquant le passage pour handicapésPour celui de l’agglomération, il y a parfois du relâchement et leur publicité empêche de passer sur la bande de roulement qui permet de circuler en fauteuil roulant, avec une charriot de marché, une poussette ou des talons hauts (à côté, les pavés sont irréguliers et inconfortables, inaccessibles en fauteuil roulant). En tout cas, ce n’est pas mieux que les voitures que vous pouvez voir à la fin de cet article de 2011 (Poitiers ville inaccessible), au même endroit.

Office de tourisme de Poitiers, affiche sous les informations collées sur la vitreLa vitrine aussi pose quelques problèmes de lecture… Lettres blanches collées sur la vitre et affiche avec d’autres informations derrière… Qui arrive à lire quelque chose???

En tout cas, il ne faudra pas que le touriste ait besoin de services publics ou d’établissements vivant des subventions publiques, économies obligent, cette année, peu de remplaçants recrutés donc on ferme! Et oui, maintenir ou baisser les impôts, cela a des conséquences. Je vous l’ai déjà dit pour le cinéma d’art et essai  TAP castille de 3 salles (le Dietrich reste ouvert avec son unique salle),  fermé pour la première fois depuis que je suis à Poitiers (1992), mais c’est aussi le cas pour:

Poitiers, affiche de fermeture de la poste Notre-Dame à Poitiers– la poste, celle de Notre-Dame est fermée, la centrale a des horaires très restreints…

Poitiers, horaires de la médiathèque, été 2014– la médiathèque (il faut viser juste et ne pas travailler l’après-midi ou y aller le samedi)

Poitiers, horaires de bus, été 2014– les bus, il faut d’ailleurs, suite à une polémique dans le journal, que j’envoie vite une lettre à Vitalis et à Grand Poitiers… qui disent qu’ils n’ont aucune plainte sur les horaires très restreints! Et j’ai souris quand, dans la presse locale, le propriétaire du camping de Saint-Benoît recommandait à ses clients d’utiliser les transports en commun. Lesquels? A chaque vacances scolaires, le bus 12 ne dessert plus le bourg de Saint-Benoît (seulement la Hune, un peu loin à pied du camping, avec une très longue côté à monter), il n’y a que des « p’tit bus », service sur réservation la veille pour des usagers inscrits, donc pas pour les touristes!

Boulangerie fermée à Poiteirs, été 2014Côté privé, ce n’est guère mieux… Comme chaque année, surtout entre le 1er et le 15 août, il est difficile de trouver une boulangerie ouverte « sur le plateau » (celle, toute petite et familiale, de la rue de la Cathédrale, pour information, ne fermera pas cet été). Les commerçants aussi devraient faire attention. Quelques exemples ces dernières semaines. Huit à 8, rue Magenta, un touriste étranger avec une carte visa sans puce devant moi, en fait, sa carte ne passait pas dans la fente pour lecture avec puce. La patronne: « Pas possible, je ne prends pas les cartes sans code », ça sert à quoi, alors, une carte visa? Et si le commerçant ne les prend pas toutes, il ne devrait pas mettre un avertissement comme pour le refus des chèques (à voir avec la répression des fraudes). Carrefour Market, rue Carnot: « Hep, à la caisse, votre sac » – « il y a mon appareil photo et mes papiers dedans » – « A la caisse, j’ai dit », « Au revoir! Je vais aller ailleurs ». Je vous rassure, il y a plein d’autres endroits où vous serez bien reçus (avec les noms usuels et les noms officiels des places)! Place d’Armes, café du Théâtre, rembarrés en terrasse par un serveur mal-aimable quand, après 15 minutes, nous lui demandons s’il peut prendre la commande, nous avons prévu une séance de cinéma. Pour boire un coup, je vous conseille Côté place (place d’Armes/Leclerc), à accompagner de quelques douceurs maison ou de pain, le café des Arts (place Notre-Dame/de Gaule), le Gambetta (place du Palais/Lepetit), etc.

Street art tricoté à PoitiersHeureusement, certains ont décidé d’égayer notre été avec des couleurs…

Street art tricoté à Poitiers…comme la maison de retraite Les jardins de Cibèle, qui a habillé il y a quelques semaines arbres et pylônes du centre-ville de carrés tricotés et cousus, cédant à la mode du street-art tricoté, dont des versions plus élaborées se multiplient ici et là (voir de beaux exemples avec des créations très originales chez Marlie).

Poitiers, été 2014, campagne de relevés topographiques des réseauxEt même les topographes ont choisi de mettre plein de couleurs! Partout apparaissent des traits à la bombe sur les trottoirs et chaussées, il s’agit de mettre à jour les plans des réseaux de la ville et, dans certains cas, de remplacer les canalisations.

Poitiers, croisement des anciens fils rouge, jeune et bleu pour le guidage des touristesS’ils n’ont pas prévu de les effacer, ils risquent de rester longtemps, comme les « fils » jaune, rouge et bleu qui il y a des années envoyaient les touristes visiter le patrimoine de la ville, une couleur par circuit, fils repeints avant chaque été, un système simple et efficace à défaut d’être très esthétique, et qui permet toujours, quand quelqu’un demande son chemin, de lui dire de suivre le trait dans tel sens… impossible de se perdre (enfin, pas repeint, il est en pointillé maintenant, et complètement effacé dans la zone touchée par Poitiers cœur d’agglomération, cœur de pagaille…).

Poitiers, ajout d'un panneau interdit de tourner à gauche rue Renaudot et interdit de tourner à droite rue Victor-HugoAllez, on va accueillir gentiment les rares touristes, et si j’ai le temps, je les accompagne au lieu de leur indiquer juste le chemin. Et bonne nouvelle, la ville a réagi très vite, en voiture, il ne devrait plus s’engager en sens interdit rue Charles-Gide, il faut que j’ajoute vite des photographies dans l’article d’origine.

5 réflexions au sujet de « Bienvenue à Poitiers… suite! »

  1. philippe baudelot

    Je fais comme toi, je refuse de rentrer dans les commerces qui veulent que je laisse mon sac à dos en dépôt car ils ne peuvent me garantir que je ne serai pas volé et surtout ils autorisent les sacs à main, qu’importe la taille !
    Quelle est la logique ? Il est bien plus facile de glisser des affaires dans un sac à main que dans un sac sur le dos….

    Répondre
  2. Maryse

    Très sympa le Street art des mamies…excellente idée.
    Les commerçants poitevins pas toujours sympas, c’est un phénomène récurrent hélas! Le client n’est pas toujours « roi »… Ceci dit, il y a aussi le client ch….

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *