Le colonel des Zouaves et mes activités de ces derniers jours…

Le TAP pendant l'inauguration en 2008 Me voici de retour après dix jours de vadrouille… Après l’université d’automne des médiateurs du patrimoine en Poitou-Charentes, je suis allée à Mouchin pour l’ouverture de l’atelier de mon père, puis mardi à une formation organisée pour les associations de malades par l’Inserm, l’association Tous chercheurs (qui est à l’origine de la formation de l’école de l’ADN que j’ai suivie l’année dernière) et la fondation Arthritis sur l’immunité et les maladies autoimmunes, une journée très riche et très intéressante, j’ai appris plein de choses.
J’y ai assisté en tant que secrétaire de l’association Valentin Apac, Association de porteurs chromosomiques, au passage, si vous avez la possibilité de faire un don à cette association, il sera le bienvenu, la fin d’année sera difficile sur le plan financier.
Je passerai finir les lectures de vos blogs et de répondre à vos questions ce week-end.

Hier soir, sortie au théâtre auditorium de Poitiers pour un spectacle qui avait été présenté lors de l’ouverture de saison. J’ai prévu de voir cette année les deux pièces adaptées de l’œuvre d’Olivier Cadiot (il faudra que je lise les textes) par Ludovic Lagarde du centre dramatique national de Reims : le colonel des zouaves et Un nid pour quoi faire.

Hier donc, le colonel des zouaves joué de manière magistrale par un Laurent Poitrenaux qui n’arrête pas une seconde pendant cette heure et demie seul en scène… Dans l’entresol d’une grande demeure, un majordome tente d’améliorer son service mais sa conscience professionnelle tourne très vite à l’obsession dévorante. Il entretient sa forme physique pour pouvoir servir plus vite, s’entraîne pour un service parfait, forme son escouade de domestiques, cherche des réponses aux diverses situations de son patron et de ses invités… mais devient obsédé par l’une d’elle. Un texte hilarant (bon, je l’accorde, avec beaucoup de références qui n’en font pas tout à fait un texte facile à aborder par tous), bien servi par l’acteur, mais aussi par les effets sonores produits en direct par Gille Grand pour déformer la voix du majordome, ainsi que par les éclairages très travaillés de Sébastien Michaud.

Si la pièce passe chez vous, n’hésitez pas à aller la voir !

6 réflexions au sujet de « Le colonel des Zouaves et mes activités de ces derniers jours… »

  1. Bidouillette/Tibilisfil

    Je viens de regarder, le théatre du parc, 5 spectacles au choix, 24eur en troisième loge, à mon avis çà fait loin! Ou au même endroit, tous les spectacles à la même place le même jour. Suis pré pensionnée, mais pas troisième âge, alors que des personnes qui travaillent ont le droit à la réduction. Sinon prix plein, bien placé, tous les spectacles, touours pour 24eur.Sinon………..70EUR!!! Un autre théatre ICI. Bon c’est Bruxelles, ok, mais pas Paris qui je pense est moins cher……….

    Répondre
    1. Véronique D

      Ici, ça va, dans l’abonnement, le prix des places varie de 15 à 28 euros, suivant le coût pour faire venir les productions. Il y a aussi des tarifs sociaux, qui peuvent descendre jusqu’à 3 euros…

      Répondre
  2. Bidouillette/Tibilisfil

    Un peu hyper active? Comment fais-tu?
    Cà a l’air plus que sympa cette pièce, un exploit en quelque sorte de l’acteur sur un sujet qui sort bien des sentiers battus. Comme tu dis, à voir si elle passe chez nous!

    Merci, et gros bisousssssssss

    Répondre
    1. Véronique D

      Le théâtre, ce n’est pas plus long qu’un téléfilm, et tellement plus intéressant je trouve! J’ai pris 10 spectacle seulement dans mon abonnement cette année, je suis raisonnable, je trouve!

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *