Entre les murs de Laurent Cantet

Bien que ce film ait reçu la palme d’or à Cannes en 2008, je n’étais pas allée le voir. Chose réparée grâce au festival Télérama.

L’histoire : une année scolaire avec une classe de quatrième d’un collège classé ZEP à Paris, ce film est adapté de François Bégaudeau, professeur de français. Quelques scènes très bien vues, la réunion de pré-rentrée, la violence de la récré, les idéaux des nouveaux venus, le conseil d’administration (et la revendication sur le tarif de la machine à café), les cours où les élèves ne comprennent pas des mots qui devraient faire partie du vocabulaire courant, la réunion parent-prof, le conseil de discipline…

Mon avis : Certains ont trouvé que le film exagérait par rapport à la réalité. Par rapport à ce que me racontent des amis professeurs en ZEP en banlieue parisienne, ça doit être en-deçà de la réalité… Ce film fait réfléchir à cette forme de discrimination qu’une mère non francophone, en réunion parent-professeur, se voit réduite à la traduction de son autre fils, puis, en conseil de discipline, n’est pas assistée par un interprète, seul l’élève  » mit en jugement  » assure la traduction… C’est inadmissible, que fait la Halde ? Certes, la mère dit qu’elle comprend, mais c’est faux et le proviseur ne peut être dupe. Mais si certains passages sont très réalistes, je trouve que ce film joue trop sur l’ambiguïté film de fiction / film documentaire.

Pour aller plus loin : le site officiel du film.

Pour les 15 films du festival Télérama, ils se partagent en quatre catégories :

Ceux que j’ai vus et dont je vous ai parlé (pas beaucoup cette année)

Ceux que j’ai ratés et que je vais essayer de voir cette semaine au théâtre

Ceux que j’ai ratés et que je vais essayer de voir cette semaine au Dietrich

Ceux que je n’irai pas voir, sauf si vous avez des arguments pour me convaincre d’y aller…

  • À bord du Darjeeling Limited de Wes Anderson
  • L’heure d’été d’Olivier Assayas
  • Home d’Ursula Meier, finalement vu au Dietrich
  • Into the Wild de Sean Pen
  • Juno de Jason Reitman
  • There will be blood de Paul Thomas Anderson

3 réflexions au sujet de « Entre les murs de Laurent Cantet »

  1. p'tite fée nougat

    c’est un film chouette, j’ai des amis en zep, en primaire mais même petits, on retrouve des similitudes avec ce qu’ils vivent, c’est pour cela que je crois pas que ce film soit en deça de la réalité

    Répondre

Répondre à p'tite fée nougat Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *