Les aléas de la médiathèque et… 1280 âmes de Pouy

Des seree-joints sur le meuble du nouveau forum de la médiathèque L’interdiction de bouger les sièges (à revoir ici avec des pannes des robots) du nouveau forum criard de la médiathèque de Poitiers a été enlevée… mais de nouvelles choses étranges y ont fait leur apparition. Vous ne voyez pas bien au bout des flèches? Et oui, des serre-joints pour maintenir les éléments modulables du meuble en polystyrène ou autre mousse expansée. On dirait qu’ils étaient prévus plutôt pour être mis sur un mur de salon chez un particulier, pas comme une sorte cloison où les gens passent dans une médiathèque… Au fait, ces éléments sont-ils bien aux normes anti-incendie? Il y a des années, dans les dépôts de fouilles (archéologiques), nous utilisions des boîtes à poisson en polystyrène… enlevées en principe partout dans toute la France car susceptibles de dégager des vapeurs très toxiques en cas d’incendie. J’ose espérer que la commission de sécurité a été consultée et que ces éléments du forum de la médiathèque sont ignifugés à défaut d’être solidaires les uns des autres

PS : en janvier 2012, suite à une visite des pompiers, ces meubles ont été supprimés et remplacés par d’autres… Nouvelle photographie à venir dès que l’exposition qui occupe leur place habituelle sera démontée… Voir le nouvel aménagement dans ce nouvel article.

Samedi, deux robots fonctionnaient, le troisième n’est plus là.

Je pense que le feuilleton du forum de la médiathèque n’est pas terminé… Du gaspillage de nos impôts… et de la « vigilance citoyenne », pas question de relâcher la surveillance, les paris sont ouverts sur les premiers sièges qui seront hors-service.

Couverture de 1280 âmes de Jean-Bernard Pouy pioche-en-bib.jpgAprès avoir lu 1275 âmes de Jim Thomson et m’être interrogée sur l’écart de traduction (1275 âmes / Pop 1280), j’ai eu envie de lire ce livre, trouvé à la médiathèque, basé sur ce décalage de 5 habitants…

Le livre : 1280 âmes de Jean-Bernard Pouy, éditions Baleine, 2000, 166 pages, ISBN 978-2842192583.

L’histoire : Paris, à la fin des années 1990. Pierre de Gondol est le propriétaire de la plus petite librairie de Paris, plus bouquinerie que librairie, il vend des livres anciens, des éditions rares à des clients qui lui posent défi après défi, du jeu littéraire à l’énigme la plus étrange (en passant par son travail en retrouvant telle ou telle édition). Un jour, un inconnu vient le voir, recommandé par un ami, il est prêt à mettre le prix pour retrouver les 5 âmes disparues du roman de Jim Thompson. Et voici Pierre de Gondol sur leur piste, depuis la bibliothèque de littérature policière au fin fond des États-Unis…

Mon avis : la bibliothèque de littérature policière, je la voyais à l’étage de la bibliothèque Mouffetard, mais elle doit avoir déménagé rue du Cardinal Lenoir, comme le dit Pouy. En revanche, Georges Diebolt n’a pas eu la commande des quatre soldats du pont de l’Alma, seulement du Grenadier (voltigeur) et du Zouave, l’Artilleur et le Chasseur à pied sont de Auguste Arnaud (revoir ci le pont de l’Alma). Si l’on met de côté cette imprécision, ce livre est un voyage en littérature, de livres en livres, avec plein de références, et une chasse aux « 5 âmes » dans laquelle on se laisse facilement embarquer…

13 réflexions au sujet de « Les aléas de la médiathèque et… 1280 âmes de Pouy »

  1. vero21

    c’est étrange en effet… il n’y a pas de contrôle ????

    à l’hopital c’est fréquent en tout cas et j’ai même eu des ennuis avec des décos de Noël lorsque j’étais responsable d’une EHPAD !!!

     

    bizarre

    Répondre
  2. caroline

    je vs en supplie,, vs cherchez des ennuis,,,vs êtes fonctionnaire,, ha alors bonne chance pour votre carrière,,

    c’est drole mais ,, la mm erreur est faite (point rencontre à lille,,centre)la pagaille organisée?? MERCI DE dénoncer,,les incohérences des urbanistes,,,encore encore,,

    Répondre
    1. Véronique D

      Je ne suis pas dans la même collectivité territoriale… et dans un corps et à un grade où la progression ne peut être freinée que d’un mois tous les 2 ans. Alors, mieux vaut que ce soit moi qui parle de ces disfonctionnements plutôt que les employés de la médiathèque qui pour la plupart les subissent… C’est peut-être une mode dans les bibliothèques, alors, ces nouveaux forums / points de rencontre? Il faudrait que j’aille feuilleter les revues professionnelles…

      Répondre
  3. jardin zen

    je prends toujours autant de plaisir à lire « ton oeil critique « …..certains services communaux devraient t’engager pour le bien-être des habitants de Poitiers !!!
    belle journée à broder ???
    bizzzzennnnn

    Répondre
    1. Véronique D

      Belle journée à me promener hier… Ce matin, gros déluge ici, mais bel après midi, j’ai lu au soleil au parc de Blossac (trop frisquet dans mon jardin à l’ombre, très jumide avec la dernière pluie)…

      Répondre
  4. philippe

    Mais non c’est un nouveau concept Do It Yourself « Apprend à sécuriser tes étagères » avec la médiathèque !

    Dans tous les cas leurs nids à abeilles, gris pas beau, sont surtout impraticables pour découvrir un livre. Même dans les centres commercieaux n’avaient pas encore osé nous mettre à 4 pattes pour accéder à la culture…

    Répondre
    1. Véronique D

      Et en plus, une partie des nouvelles acquisitions part directement au forum… Impossible ou très très difficile de les retrouver (ça a pris un quart d’heure l’autre jour à la personne de l’accueil pour retrouver le livre que je cherchais, avec une localisation « forum 1 » sur la fiche informatique…).

      Répondre
  5. dalinele

    pour le hall de la bibliothèque, je suis allée voir l’autre jour puisque tu m’avais intriguée… j’ai vu quelques personnes assises à lire… personnellement je n’ai pas été choquée, mais je n’ai pas été attirée non plus! ça me paraît un peu…enfin c’est une sorte de mode, et ça me paraît « plaqué », voilà, c’est le mot que je cherchais. Quant aux questions de sécurité, je pensais que d’office tout devait passer par une commission compétente… les serre-joints, là, je n’ai pas compris ce que ça ferait dans un salon.. ni ici… pff ça m’agace plus qu’autre chose, ces trucs-là, j’aimerais que leur souci unique soit de faire lire les gens…

    Répondre
    1. Véronique D

      Plaqué, toc, moins de places aussi que quand il y avait juste des chaises autour des tables. A certains moements, ça reste très bruyant. J’ai comme des doutes sur le passage de la commission de sécurité… Il n’y a pas eu de changement architectural, au sens strict, donc peut-être pas de commission de sécurité… en tout cas, je ne vois pas comment une telle commission aurait validé ces meubles avec des modules non fixés entre eux, alors que pour la moindre utilisation de salle communale, il est vérifié que les chaises sont bien solidarisées…

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *