Le bateau du soir de Vonne van der Meer

pioche-en-bib.jpgCouverture de Le bateau du soir de Vonne van der MeerJ’ai trouvé ce livre à la médiathèque en cherchant un autre titre de Vonne van der Meer, dont j’ai lu il y a déjà un moment Le voyage vers l’enfant. Il s’agit de la suite des Invités de l’île, que je n’ai pas lu…

Le livre : Le bateau du soir de Vonne van der Meer, traduit du néerlandais par Daniel Cunin, éditions Héloïse d’Ormesson, 2006, 206 pages, ISBN 978-2-35087-022-7.

L’histoire : en 1998 sur l’île de Vlieland, aux Pays-Bas, une île accessible par bateau, plusieurs fois par jour. Une femme de ménage vient vérifier que tout se passe bien à Duinroos, une maison louée aux vacanciers au bord des dunes. Elle y retrouve des gants oubliés et quelques pages arrachées au livre d’or qu’elle met toujours bien en valeur pour les hôtes. Une femme très malade, venue seule l’année dernière, a laissé ces mots; son mari viendra dans la maison quelques mois plus tard, après son décès. Les vacanciers débarqués du bateau se succèdent dans la maison, des histoires singulières, parfois un peu cabossées… et laissent souvent une trace dans le livre d’or.

Mon avis : les vacances… pas toujours de tout repos pour les personnages qui se succèdent dans cette maison, des mères envahissantes aussi, comme celle qui revient avec sa fille pour la deuxième année et n’approuve pas les choix amoureux de celle-ci, ou cette autre mère avec ses deux fils adolescents, qui soupçonne (et oui…) l’un d’eux d’être homosexuel. Des histoires de couples aussi, deux sœurs qui se retrouvent et dont l’une confie à l’autre un passé qu’elle aurait peut-être préféré ne pas connaître. J’ai bien aimé cette construction du récit où les personnages se succèdent mais « croisent » parfois leurs prédécesseurs par l’intermédiaire du livre d’or. Toujours envie de repartir en vacances? N’oubliez pas les horaires du bateau, si vous avez envie de fuir avant qu’elles ne se terminent…

Une réflexion au sujet de « Le bateau du soir de Vonne van der Meer »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *