Archives par étiquette : fritillaire

Fritillaires et autres plantes printanières rares

Fritillaire en fleur, cliché A. RoquetJe ne me suis pas encore aventurée en bord de Clain (je me méfie des rives irrégulières). Je n’ai donc pas vu les fritillaires qu’Aniko a repérées : je vous invite à relire son article de l’année dernière sur les fritillaires et lui laisse la parole pour un nouveau partage en texte en en photographies! A regarder, admirer, mais surtout ne pas cueillir, elles sont protégées! Je laisse la parole à Aniko

Elles sont en fleur !

Fritillaire en fleur, vue rapprochée, cliché A. Roquet

Lors de vos promenades sur les bords du Clain, vous admirerez les fritillaires (meleagris ou pintade), mais surtout ne les cueillez pas ! Les fritillaires sont des plantes rares du fait de la disparition de leurs milieux aquatiques très fragiles. Ces jolies fleurs, d’aspect délicat, nous enchantent à chaque printemps, c’est un des nombreux cadeaux que nous gratifie la nature. Par ces belles journées de printemps on ne se lasse jamais d’admirer la beauté et la singularité de ces fleurs pourpres à petits carreaux. Elles égaient les zones herbeuses humides un peu en fouillis en cette saison cette année, peut être en raison des inondations qui ont duré dans le temps à cause d’un automne et d’un hiver particulièrement pluvieux.

Fritillaires classiques et blanches, Photo-  guide des 400 meilleurs bulbes de jardin – Patrick Taylor -  Edition Ulmer

Il arrive parfois que l’on trouve des fritillaires à fleurs blanches, les petits carreaux sont alors d’un vert très pâle. Mais ces exemplaires sont très rares on les rencontre lorsque les peuplements de fritillaires sont assez denses. Ce qui n’est pas le cas sur les bords du Clain du fait de leur rareté, on espère en voir de plus en plus à l’avenir…

Autres jolies fleurs

populages des marais ou soucis d’eau, cliché A. RoquetLe printemps nous réserve d’autres surprises sur les bords du Clain et de la . On peut y voir les populages des marais ou soucis d’eau (Caltha palustris famille des renonculacées), de jolies plantes aquatiques d’un jaune lumineux, voisines des nénuphars, présentes par endroits sur les bords de la Boivre.

Les orchidées : pas encore en fleurs, il faut leur laisser le temps

Affiche de la SFO – Société française d’orchidophilieEt aussi les orchidées, petites merveilles de nos pelouses calcaires, certes aux fleurs de petites tailles mais très belles elles aussi. Présentes sous formes de rosettes de feuilles brillantes ou d’un vert argenté, plus ou moins grandes en ce moment du printemps. Les orchidées Ophrys sont les premières à fleurir. Petites fleurs discrètes ressemblant à de petits insectes ou à des abeilles. Puis les Orchis fleurissant vers la fin du printemps et en début d’été comme les Himantoglossum hircinum, très présent en Poitou-Charentes. On peut en observer des exemplaires dans les pelouses des espaces verts de la ville à condition que celles-ci ne soient pas tondues.

Orchidées trouvées à Civaux début mai 2010PS (V. Dujardin): pour les orchidées sauvages, vous pouvez revoir quelques articles sur mon blog… une sortie sur les orchidées (à retrouver sur le récapitulatifsortie orchidées à Civaux (2) : Ophrys mouche, quelques orchidées (petites) araignées, plusieurs orchidées pyramidales (Orchis pyramidal ou Anacamptis pyramidalis), sortie orchidées à Civaux (3) : première orchidée bouc, Ophrys abeille, et côté petites bêtes, un clairon, sortie orchidées à Civaux (4) : orchis homme pendu, orchidées boucs, céphalentères à longues feuilles.

couverture du numéro 85, 'été 2009, de l'Actualité Poitou-CharentesPour aller plus loin, voir

– le n° 85 (été 2009) de la revue l’Actualité Poitou-Charentes, l’article Tous pour la fritillaire de David Perrault et la couverture;

– un article de Nature-environnement des Deux-Sèvres, avec une carte de répartition de la fritillaire en France (merci à Catherine qui m’a suggéré cet ajout l’année dernière et rappelé cette année); vous trouverez une carte de répartition actualisée sur le site de l’inventaire national du patrimoine naturel;

– inventaire de la Fritillaire pintade dans la Vienne, par Vienne Nature;

– rapport sur la présence de la fritillaire en Loire-Atlantique par la LPO et d’autres associations.

Les fritillaires sont fleuries!

Fritillaire pintade en bouton, cliché Grégory Vouhé, avril 2013Chaque année, j’admire ces petites fleurs, les fritillaires pintade, dans la vallée du Clain… Le week-end dernier, par hasard, j’en discute avec Grégory, lui disant que j’ai la flemme d’aller voir si elles sont enfin fleuries entre l’ancien jardin des insectes et Saint-Benoît. Il se souvient très bien de cette fleur qui a fait la couverture du numéro de l’été 2009 de l’Actualité Poitou-Charentes, consacré à la biodiversité. Un peu plus tard dans la saison, j’observe les orchidées sauvages, je vous ai montré une de ces sorties, à Civaux. Pour en revenir aux fritillaires, Grégory a affronté la météo lundi et en a vu une seule (la photographie ci-contre), rescapée d’une cueillette sauvage la veille, cueillette strictement interdite, c’est rappelé par des affichettes au bord du Clain. Si vous en voyez, photographiez-les, mais ne les cueillez pas! Aniko Roquet, amoureuse de la nature (voir l’un de ses articles, sur l’orchidée bouc), qui fait des observations dans le même secteur, a bien voulu accepter mon invitation à écrire l’article du jour sur mon blog, un grand merci à elle!

Fritillaire Pintade, cliché A. Roquet, à Poitiers en 2012Je laisse la parole à  Aniko Roquet (avec sa photographie)!

Fritillaire œuf de pintade, œuf de vanneau, fritillaire damier / Fritillaria meleagris

Description et culture :

La fritillaire pintade a de curieuses fleurs à damier brun sur blanc, en forme de lanterne, s’épanouissant en avril. Dans les populations naturelles, on trouve des individus à fleurs blanches à damier vert. Les fleurs sont portées sur des tiges hautes de 30 cm avec des feuilles alternées et courbes, d’un vert glauque, semblables à des feuilles d’ail. A l’état sauvage cette plante pousse dans les prairies humides à mi-ombre ou ensoleillées, dans les jardins elle nécessite un emplacement au soleil ou à l’ombre légère, avec un sol qui ne se dessèche pas complètement en été. Elle s’associe superbement à la jacinthe des bois, à la renoncule des marais, à l’anémone des bois, dans l’herbe haute.

Dans des conditions adéquates, la plante se ressème et se naturalise facilement. La meilleure façon d’établir une colonie est de récolter les graines, de les semer dans des terrines et de transplanter les plants une fois qu’ils ont atteint une taille suffisante.

Guide des 400 meilleurs bulbes de jardin – Patrick TAYLOR 6ED. Ulmer.

Voilà pour la description et la culture des fritillaires pintade (fritillaria meleagris). On rencontre toujours ces jolies fleurs dans la nature mais par pour très longtemps si on n’y prend pas garde. Il faut s’abstenir de les cueillir, même si elles sont attirantes et vous inspirent une composition florale en vase. Quel dommage ! Elles sont bien plus belles parmi leurs compagnes sauvages et quel bonheur de les découvrir lors de randonnée pédestre.

Bien que cette espèce soit encore répandue en Poitou-Charentes, en prairies alluviales inondables, elles sont partout en régression et les causes principales sont l’assèchement des zones humides et la cueillette.

Pour sensibiliser les promeneurs des bords du Clain, il faudrait signaler leur présence par des affiches ou des pancartes les décrivant, dans le style des lutrins de signalisation de flore et faune remarquables des zones humides, installés le long des chemins de randonnée bordant la Boivre à Biard.

Un grand merci à Aniko Roquet pour ce partage!

couverture du numéro 85, 'été 2009, de l'Actualité Poitou-CharentesPour aller plus loin, voir

– le n° 85 (été 2009) de la revue l’Actualité Poitou-Charentes, l’article Tous pour la fritillaire de David Perrault et la couverture;

– un article de Nature-environnement des Deux-Sèvres, avec une carte de répartition de la fritillaire en France (merci à Catherine qui m’a suggéré cet ajout); vous trouverez une carte de répartition actualisée sur le site de l’inventaire national du patrimoine naturel;

– inventaire de la Fritillaire pintade dans la Vienne, par Vienne Nature;

– rapport sur la présence de la fritillaire en Loire-Atlantique par la LPO et d’autres associations.

Pour (re)voir une sortie « orchidées » à Civaux (avec Vienne Nature et le musée de Civaux): voir le récapitulatif, sortie orchidées à Civaux (2) : Ophrys mouche, quelques orchidées (petites) araignées, plusieurs orchidées pyramidales (Orchis pyramidal ou Anacamptis pyramidalis), sortie orchidées à Civaux (3) : première orchidée bouc, Ophrys abeille, et côté petites bêtes, un clairon, sortie orchidées à Civaux (4) : orchis homme pendu, orchidées boucs, céphalentères à longues feuilles.