Il faudrait m’inventer de Gerrie Hondius

Couverture de Il faudrait m'inventer de Gerrie Hondius

Logo BD for Womenpioche-en-bib.jpgPour trouver des BD avec des auteures féminines, j’ai décidé de cibler la collection Traits féminins des éditions de l’An 2 (à l’origine, c’était un éditeur charentais), à la médiathèque.

Le livre : Il faudrait m’inventer de Gerrie Hondius (scénario et dessin), traduit du néerlandais par Johanna Schipper, collection Traits féminins, éditions de l’an 2, 2003, 144 pages, ISBN 9782848560045.

L’histoire : aux Pays-Bas sans doute autour des années 2000. Gerrie raconte sa vie quotidienne, ses amis et ses amants, ses parents, ses déplacements (à vélo et en train), ses interrogations en cuisine (l’anguille bouge encore…), etc.

Mon avis : un style un peu déroutant, au trait en noir et blanc, sans délimitation de bulles ni de coupure entre les histoires, il faut parfois un petit moment pour comprendre que le thème a changé, la consultation de la table des matières, en tête d’ouvrage, peut aider. Parce que ce n’est pas le décor qui aide à s’orienter: il y a aussi très peu d’éléments de contexte, en dehors des personnages. Je trouve que ces histoires quotidiennes manquent un peu d’épaisseur, de liens entre elles ou de coupures nettes, là, le tout mélangé fait un peu « bouillie brouillonne ».

Je vous ai aussi parler de Née quelque part, de Johanna Schipper, la traductrice de cet album.

Logo du top BD des blogueurs 2013 Cette BD sera soumise pour le classement du TOP BD des blogueurs organisé par Yaneck / Les chroniques de l’invisible. Mes chroniques BD sont regroupées dans la catégorie pour les BD et par auteur sur la page BD dans ma bibliothèque.

2 réflexions sur « Il faudrait m’inventer de Gerrie Hondius »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *