Celui-là est mon frère, de Marie Barthelet

pioche-en-bib.jpgJ’ai trouvé ce livre parmi les nouvelles acquisitions de la médiathèque. Il entre aussi dans les lectures de la rentrée littéraire 2016.

Le livre : Celui-là est mon frère, de Marie Barthelet, éditions Buchet-Chastel, 2016, 167 pages, ISBN 978-2-283-02974-9.

L’histoire : de nos jours dans un pays africain ou du Proche-Orient fictif. Un dictateur, marié avec un enfant, reçoit la visite de son « frère », adopté quand ils étaient enfants par son père, avec qui ils ont passé des moments complices, qui lui reviennent en souvenir, jusqu’à ce qu’il disparaisse il y a dix ans, après avoir tué un policier… Ce retour coïncide avec une série de catastrophes et de fléaux qui vont aller croissants.

Mon avis : les fléaux qui s’abattent sur ce pays imaginaire m’ont semblé bien trop bibliques… et du coup, le souverain et son frère, au lieu de refléter deux frères de deux ethnies différentes qui s’affrontent, héritage d’un passé pas si lointain (deux générations auparavant), renvoient plus aux grands duels de la Bible (Caïn et Abel / Moïse et Pharaon, avec les sauterelles, la peste etc.) qu’à l’histoire de l’Afrique et aux séquelles post-coloniales (qui aurait pu être abordé avec cet affrontement de deux frères de deux ethnies différentes), beaucoup, beaucoup trop de relents bibliques à mon goût. Le pays et le nom des deux frères ne sont jamais proposés, contrairement à la femme, au fils, au garde du corps ou au médecin officiel, à consonance arabe / hébraïque. La narration, alternant le présent et le passé, à la première personne du singulier, dans la bouche du dictateur, qui s’adresse à son frère directement (« tu »), est assez efficace. Mais franchement, ce remake des fléaux et plaies d’Égypte de la Bible, très peu pour moi… Ce premier roman de Marie Barthelet ne m’a pas plu.

Cathédrale de Metz, vitraux de Marc Chagall, déambulatoire, baie gauche, Moïse et le buisson ardent

Disons que pour ce qui est de Moïse, je préfère la vision de sur ce vitrail de la cathédrale de Metz (Moïse devant le buisson ardent)…

Façade de Notre-Dame-la-Grande à Poitiers, les prophètes … ou quelques représentations romanes, ici sur cette représentation des prophètes Daniel, Jérémie, Isaïe et Moïse, sur la façade de , il y en a aussi un qui fait face au Saint-Nicolas que je vous ai montré sur la façade du prieuré Saint-Michel à Champagne-Mouton en Charente (clic clic pour le voir) ou faisant le pendant à son frère Aaron sur la façade de l’église Notre-Dame à Genouillé

… à ce livre ou aux réflexions de Sylvie Germain sur des thèmes voisins dans  Rendez-vous nomades.

Logo rentrée littéraire 2016En 2016, le projet de 1% rentrée littéraire est organisé par Hérisson et Léa.

3 réflexions au sujet de « Celui-là est mon frère, de Marie Barthelet »

  1. danielle

    pas facile de se défaire de sa « culture » de base, l’auteure manque peut-être de culture? pas compris ta dernière phrase sur Sylvie Germain.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *