Saint Nicolas à Champagne-Mouton

Champagne-Mouton, saint Nicolas, détail de la tête et de l'inscription

Réédition de mon article du 6 décembre 2010… toujours d’actualité 😉 Un de ces jours, il faudra que je vous montre le reste du portail! En plus, il se trouve tout près de chez Ammaria (voir ici).

Aujourd’hui 6 décembre, c’est la saint Nicolas, patron des enfants (entre autres…). L’année dernière, je vous ai montré un saint Nicolas à Poitiers… Cette année, nous partons un peu plus loin, à Champagne-Mouton en Charente, sur la façade (mal) reconstruite dans la deuxième moitié du 19e siècle (à retrouver dans l’image du patrimoine Le Confolentais : entre Poitou, Charente et Limousin ou dans le dossier documentaire). Mais la sculpture du portail date du 12e siècle, même si elle a été démontée et remontée… Aucun doute sur l’identification, c’est écrit sur son auréole, S. NICOLAUS. Elles ne sont pas belles, sa moustache et sa barbe ?

Champagne-Mouton, saint Nicolas, debout Il est représenté debout, sous ses traits d’évêque (de Myre), debout, tenant sa crosse d’évêque de la main gauche. Au passage, remarquez la perspective tordue : le personnage est figuré de face, mais ses pieds sont de profil…

19 réflexions au sujet de « Saint Nicolas à Champagne-Mouton »

    1. Véronique D

      Non, cela ne dérange pas les sculpteurs romans d’avoir des pieds de face qui dépassent ou sur de petits supports (voir à Notre-Dame-la-Grande par exemple). Mais ce type de perspective est plus « naturelle », on représente les signifiants (un pied de profil s’identifie tout de suite), spontanément, des enfants de 7/8 ans dessinent ainsi les pieds des personnages…

      Répondre
    1. Véronique D

      Elle n’est pas très loin de chez toi… Très refaite au 19e siècle, mais sur le rouleau extérieur, il y a une très rare figuration romane de la messe avec tous les accessoires liturgiques… Si cela t’intéresse, dis-le moi, et je ferai un autre article sur cette église!

      Répondre
  1. Amaryllis

    Il est bien mignon ce Saint Nicolas avec ses petites boucles et ses pieds en dehors ! Quand j’était petite, dans le nord c’est à la Saint Nicolas que nous avions les cadeaux et pas à noël…je suppose qu’il est devenu saint pour d’autres choses mais moi je l’ai dans mon coeur pour tous ces beaux souvenirs !!!

    Répondre
    1. Véronique D

      Il y a des églises sous le vocable de Saint-Nicolas dans troute la France, des statues de lui au 19e aussi un peu partout, mais dans l’art roman, il se fait assez rare (au moins pour les cas où il est vraiment identifié…). Mais comme patron des enfants, il n’est fêté que dans le nord et l’est de la France de nos jours… (et chez nos amis belges, bien sûr!)

      Répondre
      1. Sophie Montagne

        Saint Nicolas passant près d’une maison où un père (ou une mère ??) n’ayant plus d’argent pour nourrir ses trois filles est en train de se lamenter sur l’obligation de leur trouver à manger en les prostituant. L’évêque lance des pièces d’or par la fenêtre. Ayant sauvé des jeunes pucelles, il peut aussi intervenir pour les enfants. Il est aussi le patron des marins en péril. Juste des cas graves : les enfants c’est pour lui permettre de ne pas s’occuper que de catastrophes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *