Pêcheur d’Islande de Pierre Loti

Couverture des oeuvres de Pierre Loti
Logo du défi J'aime les classiques Ce mois-ci s’achève le défi J’aime les classiques proposé par les Carabistouilles de Marie, avec un livre de Pierre Lotil. Je continuerai en 20111 de lire ou relire mensuellement un classique dont je vous parlerai le dernier mercredi du mois.

Le livre : Pêcheur d’Islande, de Pierre Loti (pseudonyme de Julien Viaud), première édition chez Calmann-Lévy en 1886. Je l’ai lu en édition spéciale Omnibus / Grand Livre du mois, 1989, p. 527 à 647. La bibliothèque nationale de France / Gallica propose en ligne une édition de 1900 et tous les autres textes de Pierre Loti en numérisation des versions originales ou en recueil d’œuvres complètes chez Calmann-Lévy.

L’histoire : de 1883 à 1885 en mer d’Islande et en Bretagne. Cinq hommes font un repas de fête (pour la Vierge…), le capitaine, trois matelots, et Sylvestre, tout juste 17ans ; ils attendent encore Yann… Ces marins bretons partent chaque hiver pour plusieurs mois sur la Marie pêcher le cabillaud qu’ils transforment en morue salée dans les eaux froides de la mer d’Islande, au milieu des tempêtes qui se déchaînent. À bord, 6 hommes, trois couchettes, et le mousse, septième homme qui semble ne pas compter beaucoup… Yann est tout contrit d’abandonner sa belle à terre, Gaud, fille d’un gros commerçant de Paimpol. Leur relation n’est déjà pas facile, avec la différence de classe sociale, mais l’attendra-t-elle pendant ses mois en mer ? Et puis en reviendra-t-il, tout simplement ? L’interminable attente à terre, dans la lande bretonne battue par les vents, alors que tant de bateaux périssent en mer, de marins sont portés disparus cette année, tout retard dans la rentrée au port vers la fin août n’est-il pas annonciateur de mauvaise nouvelle ?

Mon avis : j’avais en souvenir une description des grandes tempêtes de la mer d’Islande, je ne me souvenais pas des parties sur l’attente à terre qui sont tout aussi fortes. Pas de doute, c’est un sujet que Pierre Loti connaissait bien, en tant qu’officier de la marine. Pour ces descriptions, je ne regrette absolument pas d’avoir relu ce livre!

Pour aller plus loin : si vous passez sur la côte atlantique, n’hésitez pas à faire un détour par Rochefort pour visiter la maison Pierre Loti (attention, le nombre de place à chaque visite est limité, en juillet et août, il faut impérativement réserver, plus d’informations sur le site de la ville de Rochefort. Si vous faites abstraction des orgies qui s’y sont passées et des actes délictueux (Loti aimait des garçons dont certains étaient beaucoup trop jeunes), vous apprécierez cette visite surprenante.

10 réflexions au sujet de « Pêcheur d’Islande de Pierre Loti »

  1. Antoni

    Et mon challenge 2011 sera de lire ce livre !!! Depuis le temps que j’en entends parler. Je n’ai pas trop lu ton article car je ne veux rien savoir, pour l’instant. Quand je l’aurais lu, je reviendrai vers toi !!!

    Merci pour cette belle idée !

    Je te souhaite un excellent réveillon et te dis à très bientôt.

    Amicalement,

    Répondre
  2. Dupont

    sui fan de loti. quelques titres me manquent encore. pour le moment je lis son journal intime. je n aime pas les livres pas ou mal relies, c est tot ce que je trouve. suis alle a rochefort, voir sa maison.

    Répondre
  3. dalinele

    j’ai fait cette visite en septembre, et récemment visionné une cassette sur Pierre LOti, très intéressante; je me souviens d’un téléfilm d’après ce roman, avec Anthony Delon dans le rôle principal; j’avais trouvé que l’atmosphère était bien rendue… l’attente à terre, on la retrouve dans bon nombre de légendes de mer et de marins…. dis, en 20111, est-ce qu’on habite la même planète? 

    Répondre
    1. Véronique D

      La maison est petite, pas aux normes de sécurité d’accueil des groupes bien sûr, donc groupes limités à 19 par visite, aucun problème hors saison, mais en juillet août, réservation indispensable (hors saison, tu peux aussi réserver par sécurité, il y a parfois des groupes constitués, ça bloque les visites pour une demi-journée…).

      Répondre

Répondre à virjaja Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *