Orchestre national de Lille au TAP

Le parvis du théâtre auditorium de PoitiersC’était il y a quelques semaines, l’orchestre national de Lille a donné un concert au saison au Théâtre et auditorium de Poitiers (TAP). Le programme comprenait des œuvres de Wagner, de Straus et de Ravel. Pour Richard Wagner, il s’agissait du prélude de Parsifal (écrit à partir de 1877 mais créé seulement en 1882), joué un peu en douceur par rapport à d’autres versions que j’ai entendues (dont un Parsifal à l’opéra de Paris – plus de quatre heures de magie – il y a déjà quelques années avec un ami, André Chollet, décédé depuis), et le Prélude et la Mort d’Isolde de Tristan et Isolde (composé entre 1857 et 1859 et créé en 1865). Les quatre derniers Lieder de Richard Strauss (écrits en 1948-1849 et créée à Londres en mai 1950, les trois premiers sur des textes de Hermann Hesse, le dernier sur un texte de Joseph von Eichendorff), avec la soprano Solveig Kringelborn, et enfin La Valse de Maurice Ravel (composée en 1919-1920 et créée en décembre 1920). La direction était assurée par un Jean-Claude Casadesus en grande forme en dépit de ses 75 ans (en savoir plus sur le site officiel de la famille Casadesus, Jean-Claude directement là et par ici sa mère, Gisèle, dont je vous ai parlé au sujet de La tête en friche de Jean Becker), et plusieurs bis en bonus…

6 réflexions au sujet de « Orchestre national de Lille au TAP »

  1. cagouille

    sublimeee orchestre et chef d’orchestre !!! un régal pour les oreilles, j’ai vu un reportage à la télé, pas le même rendu qu’en vrai !!! mais bon !!!!! et Gisèle Casadesus est extraordinaire dans la tête en friche !!!

     

    gros bisouss

    cagouille

    Répondre

Répondre à dalinele Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *