Mettez vos chaussures, sortez votre APN, des haies

Poitiers, 8 avril 2011, des haies, 1 Cette semaine, Monique / Bidouillette / Tibilisfil nous propose de parcourir un 110m haies… vendredi midi, il faisait très beau, j’ai pris le bus 1 au marché Notre-Dame, arrêt quelques minutes plus tard au stade… Je prends le petit chemin piéton qui rejoint quelques immeubles et le centre commercial. Une haie de chaque côté…

Poitiers, 8 avril 2011, des haies, 2 à 5 au centre commercial Tout autour du centre commercial et des immeubles voisins, des haies diverses ont pour vocation de cacher la laideur ou de sépare les espaces. Un peu de tout, le thuya chez les particuliers, du genêt, du laurier, etc.

Poitiers, 8 avril 2011, des haies, 6, cimetière de la Pierre-Levée Un petit tour au supermarché pour une petite course (attention, j’ai quelques kilomètres à pied pour rentrer d’abord au bureau, puis le soir, vers 23h30 au retour de la conférence du parking du bureau à chez moi), et je prends le chemin que je voulais vous montrer. Je traverse l’avenue du 11 novembre par le pont… Je commence par les haies du cimetière de la Pierre Levée (où je vous ai montré le carré militaire de la Pierre Levée et monument aux morts allemands).

Poitiers, 8 avril 2011, des haies, 7, rue de Beaulieu Je continue par la rue de Beaulieu, une zone pavillonnaire avec beaucoup de thuyas, mais aussi quelques haies qui mélanges les essences…

Poitiers, 8 avril 2011, des haies, 8, la stèle à Maître Un petit coup d’œil au passage à la stèle à l’angle de la rue du Dolmen et de la rue de Beaulieu pour la cité construite par l’architecte Auguste Maître dans les années 1930, avec des maisons jumelées à deux niveaux et deux ou quatre appartements.

Poitiers, 8 avril 2011, des haies, 9, le dolmen de dos Justement, je continue à descendre pas la rue du Dolmen, jusqu’à arriver au dolmen par l’arrière, une clôture le long de la rue, mais des haies avec les terrains riverains.

Poitiers, 8 avril 2011, des haies, 10, le dolmen de face Une petite vue de l’autre côté, d’accord, vous voyez plus le dolmen que la haie… au demeurant bien taillée au fond.

Poitiers, 8 avril 2011, des haies, 11, la haie de l'hypogée des dunes Je tourne à droite, toujours en descendant das la rue de la Pierre-Levée, et quelques dizaines de mètres plus loin, voici la haie (enfin, la clôture arborée…) autour de l’hypogée des Dunes. J’ai pris la photo vers la rue Saint-Saturnin, le petit bout de toit qui dépasse au fond est celui de l’hypogée.

Poitiers, 8 avril 2011, des haies, 12, le long du Clain Je n’ai pas trop le temps de m’attarder, je descend encore jusqu’au Clain au niveau du Pont Neuf, des haies séparent certains jardins.

Poitiers, 8 avril 2011, des haies, 13, rue jean-Jaurès À partir de là, ça remonte… Petite pause rapide au niveau de l’ancienne église SAinte-Croix, au fond sous l’immeuble, sous la flèche jaune, la chapelle du Pas-de-Dieu et un vestige du rempart romain (attention, il y a interro à mon retour de Londres!)… Ah, j’allais oublier les haies… qui ne sont pas à l’emplacement des anciens murs.

Poitiers, 8 avril 2011, des haies, 14, la haie devant le bapstistère Juste en face, le baptistère Saint-Jean, la rue Jean-Jaurès est déserte depuis l’opération Poitiers cœur d’agglomération, cœur de pagaille… (il y a quelques mois, impossible de prendre une photographie à 13h30 ici sans voiture, mais les visiteurs ont fui le centre-ville). Il a été nettoyé comme la bulle du planétarium de l’espace Mendès-France il y a un an et demi, lors d’une descente de casseurs. Pelouse, haie, presque en centre-ville, mais ça sent la campagne…

Poitiers, 8 avril 2011, des haies, 15, les arbres place de la Cathédrale En passant devant la cathédrale, je ne résiste pas à prendre en photographie les alignements de tilleuls qui ont des feuilles depuis quelques jours… Sur la même place, je vous ai aussi montré les trottoirs pavés. Et voilà, de retour au bureau juste à côté… Prochain défi peut-être à Londres si je trouve un ordinateur pour en voir le thème, sinon à mon retour à Poitiers…

Poitiers, 8 avril 2011, des haies, le plan Et pour finir, le plan…

30 réflexions au sujet de « Mettez vos chaussures, sortez votre APN, des haies »

    1. Véronique D

      Oxford a été studieux et très technique mais très enrichissant (microfiltration du collagène de l’os ancien, méthodes de purification ABA et ABOX des charbons de bois, re-datation des principaux sites européens de 35000 à 45000 ans, de Néandertal à l’homme moderne, je n’en parlerai pas vraiment ici…). Mais comme j’y suis allée sur mes congés, j’ai joué les prolongations et bien profité surtout de Londres! A découvrir par les escaliers demain!

      Répondre
  1. flo

    J’aime les haies non taillées, fleuries, en tout cas qui mélangent différentes essences …

    Merci Véro pour ces nouvelles photos très réussies, bon mercredi.

    Répondre
    1. Véronique D

      Moi aussi, plus sauvage, des essences plus variées qui abritent plus de petites bêtes! RDV demain pour des escaliers… londoniens! Je file voir les haies ici et là dans la soirée…

      Répondre
  2. dalinele

    tu en as fait du chemin! je n’ai jamais fait attention à cette stèle de la rue de Beaulieu… moi aussi j’aime bien regarder ces tilleuls vers la cathédrale; à Blossac aussi ils taillent les arbres comme ça… ça fait plus rideau que haie tu ne trouves pas?

    Répondre
  3. virjaja

    une préférence pour les haies qui mélangent les essences..un peu de mal avec les « murs verts » bien taillés…. profite bien de Londres. gros bisous. cathy

    Répondre
    1. Véronique D

      1 journee de soleil mardi a londres, 3 jours de prehistoire, methodes de datations et de preparation d’echantillons entre 35.000 et 45.000 avant le present (dur, la concentration!), retour ce soir a londres, expos demain, retour lundi soir tard…

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *