Le Pas-de-Dieu à Poitiers (avec les photos)

La chapelle du Pas-de-Dieu, résidence Jean-Jaurès à Poitiers
Post de 19h30. Oups, j’ai mis les photos dans le dossier photo, mais oublié de les intégrer dans l’article que j’avais programmé!

À deux pas de l’église Sainte-Radegonde (dont je vous ai raconté une partie de l’histoire ici) se trouve la chapelle du Pas-de-Dieu. En sortant de l’église Sainte-Radegonde, vous tournez à gauche, prenez la rue des Carolus jusqu’au n° 11, passez sous un immeuble contemporain, il y a une petite flèche très discrète. Dans la cour de la résidence Jean-Jaurès se trouve la chapelle du Pas-de-Dieu, construite en 1912 par l’architecte Alcide Boutaud (qui a rénové ou construit de nombreuses églises de la Vienne et des environs, voir par exemple l’église Saint-Étienne-du-Port à Niort), à l’emplacement supposé de la cellule de sainte Radegonde.

La chapelle du Pas-de-Dieu, résidence Jean-Jaurès à Poitiers Une autre vue de cette chapelle, sans grand intérêt architectural, mais qui rappelle une histoire, et aussi que si le monastère Sainte-Croix et la cellule de sainte Radegonde était dans l’enceinte romaine de la ville, la nécropole où elle fut enterrée était bien hors-les-murs.

Rempart romain vu de trois-quarts, résidence Jean-Jaurès à Poitiers À propos de murs, un tout petit fragment a été conservé dans la construction de la résidence Jean-Jaurès. Ici comme à Tours, à Rhodes et ailleurs, je m’interroge sur la conservation en plein air (ou même dans des cryptes) de vestiges archéologiques.

Rempart romain vu de face, résidence Jean-Jaurès à Poitiers Quel sens cela a-t-il de garder ce morceau de mur, sans aucune explication ,. Ni le passant, ni les résidents de l’immeuble ne peuvent en comprendre sa signification. Cette conservation partielle permet de garder une bonne conscience (nous n’avons pas détruit tout le passé…) mais n’a absolument aucun intérêt si elle n’est pas accompagnée d’explications.

15 réflexions au sujet de « Le Pas-de-Dieu à Poitiers (avec les photos) »

  1. jardin zen

    bonsoir !!
    à souhaiter que les personnes concernées et responsables « signalent » ce bout de mur comme étant  » HISTORIQUE  » !!
    moi ,je serais fière d’habiter dans cet endroit !
    ce pauvre bout de mur n’est aucunement mis en valeur(barrière, poteau métallique ,fenêtres disparates et à  curieux effet miroir (lol )…
    bizzzzzzzzzz

    Répondre
  2. Cybione

    Bonjour, et merci de nous raconter cette histoire : ayant travaillé à Poitiers de longues années, je dois avouer que j’ignorais tout de cette chapelle, ainsi que de l’histoire de l’église Sainte Radegonde…
    Il va falloir que j’aille y faire un tour.

    Répondre
    1. Véronique D

      Poitiers, c’est dans la rubrique Poitiers chronique chaque dimanche midi… Je n’ai pas de mérite, j’y habite depuis 1992 et suis conservatrice du patrimoine, l’habitude de regarder, étudier (et faire connaître!). Cette chapelle a plus un intérêt historique qu’architectural…

      Répondre
  3. franck

    Bonjour,

    Tout d’abord permettez moi de vous féliciter pour ce blog très instructif et enrichissant !
    Concernant cet immeuble du 24 Rue Victor Hugo, avez vous une idée de la date de construction, même très approximative ?

    En espérant que vous pourrez m’apporter vos lumières !

    Cordialement.

    Répondre
  4. Bidouillette/Tibilisfil

    Ahhh oui je comprends mieux avec les photos. Dommage qu’encore une fois, rien ne soit indiqué, même si on peut se douter que ce muret est ancien. Impressionnant, toujours, pour moi. Mais question mise en valeur, le simple fait de le conserver, ne suffit pas……………

    Répondre
  5. danielle

    mais je n’ai jamais entendu parler de cette chapelle!!!!!!!!! je vais aller voir un jour; je me souviens du petit bout de mur, de tes explications sur le tracé de la ville (enfin en partie) et oui, je trouve aussi qu’il faut des explications; pour le plein air ou pas, je ne suis pas compétente pour juger.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *