Loudun, de Rusig, Furno et Armitano

Couverture de la BD sur Loudun pioche-en-bib.jpgUne fois n’est pas coutume, je place mon article BD un jeudi, car j’ai déjà pris la place (très spéciale) de demain pour un film.

Beaucoup de monde connaît l’histoire des possédées de Loudun, ce trou perdu (pardon, mais c’est vraiment une ville morte…) du nord de la Vienne, patrie de Monory, historiquement aux confins du Poitou, de l’Anjou et de la Touraine. Il y a eu de nombreux livres, des films, des téléfilms… À Loudun, il y a aussi un très beau monument aux morts avec une allégorie de la République, dont vous pouvez lire le dossier documentaire ici. La prochaine fois que j’irai, j’essayerai de vous faire quelques photographies en ville.

Le livre : Loudun, de Hervé Rusig (scénario), Davide Furno et Paolo Armitano (tous deux dessins et couleurs), collection Hanté, éditions Soleil, 50 pages (dont un dossier de 8 pages sur l’histoire), 2008, ISBN 978-2302003804.

L’histoire : Loudun donc, en 1629. La ville est devenue protestante. La peste sévit, le curé de l’église Saint-Pierre-du-Marché, Urbain Grandier, se démène pour sauver les gens. Le roi (et surtout Richelieu) a décidé de soumettre les villes protestantes et de détruire le symbole du pouvoir local, c’est-à-dire le donjon. Le curé s’y oppose… les forces de l’ordre font marche arrière, mais reviendront en 1633. Par ailleurs, il prône le mariage des prêtres et n’hésite pas à prendre des amantes, dont la fille du procureur du roi… Aussi, quand, en 1632, des soeurs du couvent des Ursulines. Des exorcistes sont envoyés par l’évêque, le curé reconnu sous la preuve de la torture comme ayant attiré le diable…

Mon avis : je n’ai pas du tout aimé le graphisme et la colorisation avec des dominantes rouges partout ou presque… Pour l’histoire, elle n’est pas trop mal interprétée ici, en mettant bien en avant le rôle des exorcistes, des politiques et de l’évêque plutôt que l’hystérie collective des soeurs.

Mes articles sur Loudun:

Logo du classement BD de Yaneck Cette BD sera soumise pour le classement du TOP BD des blogueurs organisé par Yaneck / Les chroniques de l’invisible. Mes chroniques BD sont regroupées dans la catégorie pour les BD et par auteur sur la page BD dans ma bibliothèque.

3 réflexions au sujet de « Loudun, de Rusig, Furno et Armitano »

  1. Bidouillette/Tibilisfil

    Je sais, c’est un a priori, mais j’aime pas la couverture, sans doute le graphisme, comme toi! Et si je comprends bien tout le monde surfe sur cette mode que sont les sujets en relation avec les croyances……………..

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *