Le donjon de Loudun

Le donjon de Loudun, 1, arrivée par le chemin qui monte... Le donjon de Loudun domine la ville… Pour l’atteindre, on peut emprunter cette route calme, entre les murs des propriétés voisines… On se croirait à la campagne, pas en ville… Photographies prises par une belle journée de mars 2012

Le castrum (en gros, l’enceinte et ce qu’elle contient, le donjon, sa basse-cour et sans doute des bâtiments disparus) est mentionné dès 926 et le donjon que l’on voit aujourd’hui est attribué à d’Anjou et seigneur de Loudun de 987 à 1040.

Le donjon de Loudun, 2, deux faces du donjon Comme un certain nombre de donjons du 11e siècle, il n’a pas d’accès au rez-de-chaussée mais une porte située au niveau du premier étage, à laquelle on accédait par une échelle. Une belle construction en pierre de taille, rythmée par les contreforts (trois sur deux faces, 4quatre sur les deux autres) qui raidissent les hauts murs…

Le donjon de Loudun, 3, deux autres faces

De grands murs aveugles… Un donjon qui est un symbole de pouvoir, mais il ne peut pas servir d’habitat même temporaire: il n’y a à l’intérieur ni cheminée, ni escalier, et vous remarquez l’absence de vraies fenêtres…

Le donjon de Loudun, 4, un pavillon hideux construit au pied du monument classé monument historique Mais quel architecte des bâtiments de France a pu autoriser dans le périmètre de protection monument historique du donjon ce pavillon qui gâche la vision sur le donjon??? Incompréhensible, ces architectes qui peuvent pinailler sur la couleur des volets dans le périmètre de protection (parfois à raison…) et par ailleurs autoriser ce type de maison…

Le donjon de Loudun, 5, jardin d'inspiration médiévale Tout en haut, la commune a installé un jardin d’inspiration médiévale… C’est la mode d’installer ce genre de jardins, mais bien agréable à voir en saison (en mars, ça n’avait pas encore beaucoup poussé…).

Pour aller plus loin : voir l’article Loudun de Béatrice Favreau et Luc Bourgeois dans Les petites villes du Haut-Poitou de l’Antiquité au Moyen Âge, formes et monuments, sous la direction de Luc Bourgeois, Mémoires de l’Association des publications chauvinoises, t. 17 (vol. 1), 2000, p. 39-66.

Mes articles sur Loudun:

Couverture du cahier du patrimoine sur les Châteaux romans Sur les donjons de Poitou-Charentes en général : Marie-Pierre Baudry, Châteaux « romans » en Poitou-Charentes, XeXIIe siècles, collection Cahiers du patrimoine, n° 95, Geste éditions, 2011.

Voir aussi le donjon de Niort.

10 réflexions au sujet de « Le donjon de Loudun »

  1. mamazerty

    à dire vrai j’avais été tellement saisie (pour ne pas dire « possédée » ,LOL!) parc e que j’avais lu des possédées de Loudun que lorsque j’ai vu Loudun j’ai été extrêmement déçue!…mais pas par Chauvigny qui est une beauté ….et puis la personne du 86 sur mon arbre généalogique  était d e Béruges et j’ai vu qu’il ya des vestiges là et alentours….tu vas sûrement nous reparler vieilles tours,vieilles villes,alors je te lirai avec une double attention!

    Répondre
    1. Véronique D

      Comme donjon, dans le coin de Loudun, tu as aussi Moncontour, qui se détache sur sa butte dans la plaine… J’ai pris quelques dizaines (centaines?) de photos à Chauvigny… Je ferai peut-être qq articles un de ces jours… Bonne soirée!

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *