Les damnés de Nanterre de Chantal Montellier

Couverture de Les damnés de Nanterre de Chantal Montellier

Logo BD for Womenpioche-en-bib.jpgAprès avoir lu Tchernobyl mon amour, j’ai eu envie de poursuivre ma découverte de cette auteure avec cet autre album trouvé dans les bacs BD de la médiathèque. J’ai poursuivi la découverte de cette auteure avec Paris sur sang, mystère au Père Lachaise.

Le livre : Les damnés de Nanterre de Chantal Montellier (scénario et dessin), collection Graphic, éditions Denoël, 2005, 87 pages, ISBN 978-22072562994.

L’histoire : à Paris en 2004. Chris Winckler, journaliste indépendante, a reçu du journal de gauche La Vérité la commande d’un article pour les dix ans de l’affaire de Nanterre. 4 octobre 1994, deux très jeunes gens, Florence Rey et Audry Maupin, attaquent la préfourrière de Pantin pour voler des armes. Ils s’enfuient en prenant en otage un taxi (et son passager). Une fusillade explose à la Nation, quand le taxi heurte une voiture de police, ils prennent la fuite à bord d’une autre voiture, re-fusillade. Bilan, cinq morts (le chauffeur de taxi, trois policiers et Audry Maupin), cinq blessés. Chris Winckler veut comprendre, s’agit-il bien du coup de folie de deux jeunes influencés par des films violents? Elle se lance sur la piste d’un troisième homme, les groupes d’extrême gauche manipulés par les renseignements généraux, la récupération (voire la manipulation) par Charles Pasqua qui aurait bien aimé rétablir la peine de mort.

Mon avis : j’ai toujours un peu de mal avec le graphisme de cette auteure, mais j’aime bien sa façon de rouvrir d’anciens dossiers. Elle tente d’aller au-delà du fait divers violent. Comment deux étudiants abandonnent leurs études, entre dans des milieux d’extrême gauche, digèrent vingt-cinq ans après les idées de mai 1968, se forgent une opinion politique. Comment aussi ces groupes sont suivis voire manipulés par les renseignements généraux : ce service a changé de nom, mais ne joue-t-il pas toujours dans les eaux troubles, comme on a pu le voir ces dernières années avec « l’affaire de Tarnac » (moins dramatique… seuls quelques trains ont eu du retard). Ou quand créer une menace peut servir les politiques en place, hier le rêve de Charles Pasqua de rétablir la peine de mort, plus récemment la peur sécuritaire et la justification de mesures d’exception…

Pour aller plus loin : voir le site officiel de Chantal Montellier.

Logo 2012 du Top BD des blogueurs, nouvelle version Cette BD sera soumise pour le classement du TOP BD des blogueurs organisé par Yaneck / Les chroniques de l’invisible. Mes chroniques BD sont regroupées dans la catégorie pour les BD et par auteur sur la page BD dans ma bibliothèque.

7 réflexions au sujet de « Les damnés de Nanterre de Chantal Montellier »

    1. Véronique D

      Oui, c’est une série irrégulière suivant les auteurs… J’en ai une bonne partie dans ma bibliothèque perso… Bon WE (ça y est, je suis enfermée, fenêtres fermées, volets baissés…)

      Répondre
  1. Zazimuth

    Bon week-end à toi aussi. Il fait étouffant aujourd’hui et même l’air est chaud… Difficile de préserver de la fraîcheur à l’intérieur même dans une maison ancienne aux gros murs. Bisous

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *