Les expressifs, version 2011 à Poitiers

Les expressifs à Poitiers, édition 2011, devant l'hôtel de ville et derrière Notre-Dame Comme chaque année en octobre revient le festival des Expressifs organisé par Poitiers jeunes. Depuis les expressifs 2009 (gâchés par les casseurs avec ce résultat), et même si les casseurs étaient des anarchistes qui avaient profité du festival pour manifester violemment contre le déménagement de la prison, la présence des forces de l’ordre est trop importante et gâche un peu la fête… En attendant, si vous êtes à Poitiers (et ne craignez pas la fine bruine), vous pouvez encore assister cet après-midi à des dizaines de spectacles gratuits en ville, dans la rue ou sous chapiteau… Il y a aussi des installations sympathiques, comme ici derrière Notre-Dame-la-Grande ou les fauteuils et canapés place d’Armes devant l’hôtel de ville, cela vous semble désert peut-être, j’ai pris les photographies hier matin, avant le commencement de la journée festive…

Les expressifs à Poitiers, édition 2011, devant le Printemps Et de l’autre côté de la place, un chapiteau coloré rompt la monotonie de la place d’Armes devenue immense sans chaussée, sans trottoir et avec de ridicules arbres (revoir la plantation des Sophoras qui ont remplacé les grands arbres soit-disant malades… mais pas creux du tout)… Au passage, vous apercevez la verrue du printemps qui a perdu il y a quelques jours seulement ses peintures colorées, et qui néanmoins fermera à la fin de l’année…

3 réflexions sur « Les expressifs, version 2011 à Poitiers »

  1. Bri59

    Décidemment, ils étaient partout ces manifestants. Hier, à Fives, les militants d’extrême gauche ont font leur apparition. Impressionnant, je n’avais jamais vu autant de CRS harnachés de la sorte.

    Bizzzzz

    Répondre
    1. Véronique D

      Chez nous, les Blacks blocks, c’était il y a 2 ans et il n’y avait pas trop de forces de l’ordre. Depuis l’année dernière, au festival des expressifs, il y a plein de flics de toutes sortes… et plus de manifestants! Mais ils avaient faits des dégâts impressionnants!

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *