Le jardin de Gabriel Albert à Nantillé (Charente-Maritime): prix des mouettes

Couverture de l'Image du patrimoine sur Gabriel Albert

Je réédite cet article paru en mai 2011 pour cause d’actualité: le livre Le jardin de Gabriel, l’univers poétique d’un créateur saintongeais vient de recevoir le Prix des Mouettes 2011, décerné par le Conseil général de Charente-Maritime, dans la catégorie « Ouvrage à caractère historique et documentaire ».

Les autres prix 2011 :
Catégorie « Création littéraire » : Philippe Deblaise, Mes arbres à histoires, éditions Le Croît vif.
Premier prix de peinture : Liza Vodyanova, Promenade du dimanche.
Deuxième prix de peinture : Christian Michaud, Blocs de béton
Premier prix de sculpture : Sandrine Gallaire, Rumeur rochelaise
Deuxième prix de sculpture : Didier Plumey, Cheval Dinosaure.

Vous pouvez les voir, ainsi que les finalistes, à la maison de la Charente-Maritime (85 boulevard de la république à La Rochelle) jusqu’au 30 décembre 2011, du lundi au vendredi, de 9h à 18h.

Vous trouverez ci-dessous toutes les informations sur le livre, une bonne idée pour noël?

Pour vos achats, privilégiez d’abord les libraires indépendants et, en Poitou-Charentes, ceux du réseau LIRE (Librairies indépendantes régionales d’excellence). Pour vous aider à les repérer, vous trouverez ici la liste des librairies de Poitou-Charentes qui adhèrent à la charte ou ont le label…

Si vous habitez hors de Poitou-Charentes, vous aurez plus de mal à le trouver, voici quelques librairies en ligne, les liens vous amèneront directement sur l’ouvrage (je n’ai pas d’actions !) :

fnac

amazon

price minister

Il y a quelques mois maintenant, mes collègues Thierry Allard et Yann Ourry ont mené à son terme l’étude et la publication du jardin de Gabriel Albert à Nantillé, près de Saint-Jean-d’Angély en Charente-Maritime (dans la collection des Images du patrimoine, n° 266, Geste éditions, 2011,

Le jardin de Gabriel, l’univers poétique d’un créateur saintongeais

ISBN 978-2-84561-764-3, sous la direction de Fabrice Bonnifait et de Michel Valière).

Un jardin de sculptures d’art brut, une belle synthèse très illustrée. Si vous voulez le découvrir sans attendre (mais n’hésitez pas à commander le livre chez votre libraire préféré), vous pouvez visiter virtuellement ce jardin à partir du plan interactif (clic sur chaque point pour voir la statue et avoir accès à son dossier documentaire) des quelque 400 sculptures réalisées entre 1969 et 1989 et des autres ressources en ligne sur le site de la Région Poitou-Charentes / service de l’inventaire général du patrimoine culturel.

Vous découvrirez son univers, fait de personnages célèbres ou anonymes (ses voisin(e)s?)…

Si le jardin n’est pas (encore?) ouvert à la visite (sauf pour les groupes, sur rendez-vous à la mairie de Nantillé, ou aux journées du patrimoine en septembre), vous pouvez le voir au bord de la route départementale 129, plein sud vers Saintes en sortant d’Aulnay, il est sur la droite au lieu-dit Chez-Audebert, inratable! Au passage, n’oubliez pas de vous arrêter à Aulnay pour y voir notamment l’église Saint-Pierre, avec un couple, un soldat et un griffon, la Tentation et la crucifixion de Saint-Pierre.Le site est fermé, mais l’office du tourisme organise régulièrement des visites et la mairie de Nantillé l’ouvre aux groupes constitués.

Vous pouvez maintenant en faire sa visite grâce au diaporama illustré accessible directement à cette adresse (environ 5 minutes au format vidéo). L’occasion de découvrir ce jardin de sculptures sous tous ses aspects.

11 réflexions au sujet de « Le jardin de Gabriel Albert à Nantillé (Charente-Maritime): prix des mouettes »

  1. flo

    Je repensais à Chaumont en brodant tout à l’heure, j’aimerais bien y aller cette année …

    Gros bisous Véro et bonne nuit.

    Répondre
  2. virjaja

    merci pour le lien, c’est très original cet endroit, je n’en avais jamais entendu parler. peut etre dificile de faire rentrer le public, elles ont l’air serrées quand meme les statues! gros bisous et bon weekend. cathy

    Répondre
  3. dalinele

    j’aimerais surtout le visiter, j’avoue que les livres, dans ce genre, ça me tente moins que l’original! je vais cliquer sur le lien pour voir la liste des libraires indépendants… indépendant… un mot qui fait rêver…

    Répondre

Répondre à vero21 Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *