Défi photo: parcourez 3 km et racontez une histoire…

30 avril 2011, de Saint-Benoît à Poitiers, 1, marché de Saint-Benoît Pour ce nouveau défi, Monique / Bidouillette / Tibilisfil nous demandait de parcourir au moins 3 km et de raconter une histoire… avec deux semaines de délai. Alors, hop, c’est parti, nous sommes samedi 30 avril. C’est la dixième fête des fleurs à Saint-Benoît, grand soleil, à l’aller, je fait une partie du trajet en bus (pour les Poitevins, jusqu’au Clos-Gaultier) et je finis à pied, il n’y a pas de bus 12 (ou presque pas) pour y aller le samedi (et le dernier dans le sens retour est à 14h et quelques).

30 avril 2011, de Saint-Benoît à Poitiers, 2, le chemin Plusieurs tours dans le marché aux fleurs, retour à pied par le bord du Clain, au total, 15 km, ça doit aller pour le défi… Je m’apprête donc à traverser le Sahel… Bon, ça, c’était avant l’orage de lundi soir… quoique, si la station de Météo France de Poitiers Biard a enregistré plus de 92,3 mm d’eau (pour une moyenne annuelle de mai de 69,9mm, le record de la station pour un jour de mai, 68,3mm le 18 mai 1927 est pulvérisé) pour cet orage et les voisins qui ont des pluviomètres dans le quartier entre 75 et 85 mm, un collègue qui habite à Saint-Benoît n’a enregistré « que » 26mm, et d’après la presse, le pluviomètre du parc de Blossac a accumulé 60 mm. Les plantes du balcon ont les feuilles un peu endommagées, mais elles devraient survivre, je pense… Pour le jardin, je ne sais pas, je n’y suis pas allée hier soir, il faisait lourd, un nouvel orage menaçait (pas tombé finalement), j’ai préféré m’abstenir.

Revenons au défi. Bon, je ne suis pas douée pour écrire des histoires… alors, je les ai empruntées à d’autres !

30 avril 2011, de Saint-Benoît à Poitiers, 3, neige-t-il? Dans l’interminable
Ennui de la plaine
La neige incertaine
Luit comme du sable

(Paul Verlaine, à relire ici)… et le même phénomène que l’année dernière à Niort, une pluie d’akênes de platanes…

30 avril 2011, de Saint-Benoît à Poitiers, 4, départ vers la préhistoire Jurrasic Park (le livre de Crichton, pas le film) au coin du chemin avec ces prêles échappées du Paléozoïque (ère primaire) ? La guerre du feu aura-t-elle lieu ? Si je dois relire un livre de J.H. Rosny ainé (dans le cadre de j’aime les classiques , je choisirai sans doute un autre titre… Et si un homme sortait de la caverne ? (à relire aussi, dans la nouvelle traduction achetée il y a quelques mois, le mythe ou l’allégorie de la caverne de Platon).

30 avril 2011, de Saint-Benoît à Poitiers, 5, au loup Loup, y es-tu ? m’entends-tu ? que fais-tu ?

30 avril 2011, de Saint-Benoît à Poitiers, 6, ponts Sur le pont, d’Avignon, on y danse, on y danse… mais attention, pas sur la passerelle flottante sur le Clain, en haut à droite, elle monte ou descend en fonction du niveau d’eau, et est souvent enlevée en été parce que des jeunes font les idiots dessus et risqueraient de se blesser en tombant dans quelques centimètres d’eau)… Ces petits et grands ponts pourraient compléter le défi sur les ponts

30 avril 2011, de Saint-Benoît à Poitiers, 7, fleurs Blanche rose, rose rouge (enfin, presque… à relire chez Grimm ou ici), à moins qu’une fée sorte du sureau? (pour chacun et en particulier pour Petite fée Nougat, je vous propose la Fée du sureau, d’Andersen, à lire par exemple ici).

30 avril 2011, de Saint-Benoît à Poitiers, 8, la fin du voyage Encore un obstacle à franchir (réservé aux pêcheurs…), une halte de pêche accessible aux fauteuils roulants, un panneau du parc urbain qui sensibilise à cet environnement des bords du Clain, un grand cèdre, quelques haies supplémentaires

30 avril 2011, de Saint-Benoît à Poitiers, 9, la passerelle du chemin de fer Et voilà, fin du voyage, nous arrivons à la passerelle le long du pont de chemin de fer où il y a toujours cet étrange graffe. À l’autre bout, mon jardin (j’y pose mes achats de plants, heureusement limités, et arrose avec l’eau du récupérateur d’eau en prévision des plantations du dimanche), ensuite, il ne reste qu’à remonter le chemin de la Cagouillère, longer le parc de Blossac, redescendre le long du rempart sud et ressortir à côté tour Aymar de Beaupuy et le pont Achard pour rentrer chez moi…

30 avril 2011, de Saint-Benoît à Poitiers, le trajet Ah, si, il manque encore le plan… Pour l’aller, c’est comme le dit Mappy version piéton, en commençant au rond mauve… et en arrivant au drapeau vert. Pour le retour, moins direct que les 5,2 km annoncés par le logiciel, mais beaucoup plus sympathique (à part le passage sous la rocade, un peu bruyant et concurrençant les oiseaux et les grenouilles)!

25 réflexions au sujet de « Défi photo: parcourez 3 km et racontez une histoire… »

  1. Moqueplet

    bravo tu as fait un beau parcours…..est-ce que le petit chemin sentait la noisette, comme le disaite la chanson de « Mireille »…..…passe un beau mercredi

    Répondre
  2. cagouille

    merciii pour cette superbe balade !!!!!!!!!!!!!!! des coins que je ne connais pas du tout !!! et nous lundi que 4 mm d’eau !!!!!!!!! mais mes petites fleurs ont dansé sous cette petite pluie fine !!!

     

    bonne journée bisousss

    cagouille

    Répondre
  3. flo

    Quelle est jolie ta campagne Véro, ces défis sont géniaux et nous font découvrir des merveilles dans notre patrimoine …

    ici pas d’orage mais une pluie bienfétrice toute la journée d’hier, mais hélas peu suffisante pour les agriculteurs je pense …

    Je relis avec bonheur Andersen, j’ai trois gros volumes illustrés …

    Gros bisous et bon mercredi pour toi Véro.

    Merci pour tes jolis partages pour nous toutes.

    Je file dans le cadeau d’anniversaire de notre zazie …

    Répondre
  4. criqquette

    de trés jolies photos pour ton defi, c’est bizarre mais celui la ne m’inspire pas du tout , je sais pas raconter  les histoire et autour de la maison ça va être 3 kms de champs, mais bon pourquoi pas!!! je verrais a caller ça un jour de la semaine prochaine, en tous cas c’est bien joli par chez toi!!! bisous et bravo pour ton défi, c’est le 1er que je vois. bisousVéro

    Répondre
    1. Véronique D

      Oui, j’ai l’impression qu’il n’ pas bcp inspiré! J’ai hésité aussi, et puis, ce chemin, je l’aurai pris de toute façon… En fait, c’est une petite coulée verte autour de la rivière, en zone nondable, il y a des habitations, des lotissements, d’ès qu’on s’éloigne un peu.

      Répondre
  5. laouen

    Bravo pour cette belle promenado ,avec toutes ces références c’est super , tu as vraiment beaucoup d’a propos Défi trés original Amitiés  Marie-pierre

    Répondre
  6. marie

    fallait mettre un plan?

    ben mince alors ,je n’ai pas lu jusqu’au bout les consignes

     merci pour toutes tes références de lecture

    je reviendria tout noté

    bonne soirée

    Répondre
  7. dianou

    bonjour chouette les histoires , je pourrais quasi en écrire une avec mes déboires sncf hihihi je passe juste te faire des bisous entre deux valises , et te dire que hom se propose de m’emmener au puy du fou en rentrant de cure , donc je reviens dans plus de trois semaines si tu as miléna embrasse là pour moi gros bisous, dianou

    Répondre
  8. philyvanne

    Ton défi est verdoyant et rafraichissant !! De jolies photos le compose et ma foi les textes accolés sont bien trouvés !!

    bravo !!

    Pas de pluie dans l’aisne, c’est sec sec sec !! J’ai 2 tuyas qui meurent, la pelouse qui grille…Je pensais que la pluie allait venir mais je crois que je vais devoir acheter un système d’arrosage qui tournera la nuit……

    Je suis en train de penser que j’ai oublié de mettre la carte sur le mien !!Oups !!

    belle journée, bisous.

    Répondre
    1. Véronique D

      Pour les fontaines, les photos sont faites… je viens de passer une super journée avec les architectes ds principaux projets de ces dernières années sur Poitiers, je repars pour la nuit des musées, j’irai voir les blogs demain… On dirait qu’il y a eu des pb ed comm ajd sur mon article du matin… Ceux de demain ne sont pas encore écrits!

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *