Confolens, l’église Saint-Maxime

Confolens, l'église Saint-Maxime, 1, le portail occidental Nous retournons à Confolens avec, ce mois-ci, l’église Saint-Maxime, sur la rive droite de la Vienne, dépendant du diocèse de Limoges. Il s’agissait d’un prieuré dépendant de l’abbaye de Lesterps (à découvrir ici). Vous trouverez un dossier plus complet sur l’église Saint-Maxime de Confolens ici. La seule partie ancienne concernée est le portail occidental, construit en granite.

Confolens, l'église Saint-Maxime, 2, détail du portail limousin avec chapiteaux à crochets Il date probablement de la transition de l’époque romane et de l’époque gothique, autour de 1200. Il s’agit de ce que l’on appelle un portail limousin, qui se caractérise par une voussure composée d’un ensemble de rouleaux en arc légèrement brisé, quatre dans le cas présent, reposant sur des chapiteaux ornés de crochets, ces sortes de boules cannelées que vous voyez sur la photographie de détail.

Confolens, l'église Saint-Maxime, 3, le côté nord Le reste de l’église a été reconstruit au fil des siècles. D’importants travaux ont lieu lorsque, après des années d’abandon pendant la Révolution, l’édifice a été rendu en mauvais état au culte.

Confolens, l'église Saint-Maxime, 4, les maisons adossées au nord Mais des travaux importants avaient déjà eu lieu au 15e siècle, comme on le devine aux ouvertures du côté nord de l’église.

Confolens, l'église Saint-Maxime, 4, les maisons adossées au nord De ce côté, de nombreuses échoppes étaient adossées à l’église. Elles ont été progressivement démolies dans le dernier quart du 19e siècle, même s’il reste encore cette maison à pans de bois, avec des fenêtres en pierre à couverture en accolade (du 15e ou plus probablement du 16e siècle, plus de détails ici), qui a échappé aux démolitions.

Confolens, l'église Saint-Maxime, 5, l'élévation sud et le clocher Le côté sud est plus difficile à voir, il y a le presbytère et diverses maisons accolées. Allez, courage, on monte vers la porte de Ville, puis le donjon et on redescend vers la rue de la Cure, pour réussir à voir le mur sud de la nef et le « joli » clocher des années 1850. De là haut (non, vous n’y monterez pas… et j’en connais qui ont de méchants souvenirs de la descente) il y a une très belle vue sur Confolens et surtout sur la Salle, ancienne porte de ville et tribunal médiéval qui du bas, est difficile à prendre en photographie tant il est enserré dans le bâti…

Confolens, l'église Saint-Maxime, 6, l'intérieur Un petit tour à l’intérieur, pour lequel je vous reparlerai du mobilier religieux contemporain qui inclut des éléments romans provenant de l’église détruite Saint-Michel de Confolens.

Des violettes à Confolens, vues de prèsQuelques précisions : en mars 2010, j’ai profité d’une belle journée printanière à Confolens (pour un colloque) pour faire une série de photographies et partager avec vous quelques-une d’entre elles, comme ces violettes près de l’église Saint-Barthélemy (revoir ici sa façade). Pour plus d’informations sur Confolens et la communauté de communes du Confolentais, deux livres sont toujours en librairie, Parcours du patrimoine n° 325 consacré à Confolens, ou encore l’image du patrimoine Le Confolentais : entre Poitou, Charente et Limousin.

12 réflexions au sujet de « Confolens, l’église Saint-Maxime »

  1. Emmanuelle

    Le portail manque de sculptures à mon goût… mais bon, c’est du granit, et au moins ça résiste mieux que le calcaire ! J’aime beaucoup la maison ancienne. Merci pour la visite !

    Répondre
  2. Bidouillette/Tibilisfil

    La copine venue du Liban a été étonnée de l’adossement des maison près d’une petite église proche de la Grand-Place, ici c’est encore plus caractéristique. C’est une période qui me plait plus au niveau de l’architecture….

    Répondre
  3. dame de choeur

    merci de ton tour sur mon blog, tu as du voir ma passion pour les statues de Jehanne d’Arc ….il y en a une dans cette église ????? sur ta photo de l’intérieur de l’église je vois des statues mais je n’arrive pas à voir s’il y a une Jehanne !! bonne journée

    Répondre
    1. Véronique D

      Des Jeanne d’Arc du 19e siècle de série en plâtre, il y en a dans presque chaque église… Il faudrait que tu ailles regarder dans le dossier documentaire réalisé il y a qq années au boulot, en ligne, il suffit de suivre le lien que j’ai mis dans l’article, en bas, il y a en principe un lien vers les objets mobiliers, ceux qui sont intéressants ont un dossier spécifique, les autres sont sur une simple liste.

      Répondre
  4. Maleine

    Habitant tout près de Confolens, mais dans la Vienne,  c’est avec beaucoup de plaisir que je retrouve des endroits connus. Et de plus avec leur historique. Merci

    Répondre
    1. Véronique D

      Sur ce coup là, je n’ai pas beaucoup de mérite, j’ai étudié Confolens maison par maison dansle cadre de l’inventaire du patrimoine pendant un an, passé trois ans sur le Confolentais (y compris la rédaction de deux livres, une image du patrimoine sur le Confolentais et un inténéraire du patrimoine, plus d’infos ici http://inventaire.poitou-charentes.fr/confolentais/ )… en y retournant l’année dernière, je me suis dit que faire une petite série avec des photos prises par un beau jour de mars serait pas mal…

      Répondre
  5. Maleine

    hihi je connais les bouquins, ils sont supers bien. On découvre des bâtiments « courants » et c’est très intéressant. Dommage que ce programme n’est pas été réalisé ailleurs, en tous cas dans la Vienne puisqu’on est frontalier

    Répondre
    1. Véronique D

      Si si, on en réalise dans toute la région! Au fur et à mesure… Les derniers parus: le jardin de Gabriel Albert à Nantillé (Charente-Maritime), la communauté d’agglomération de Poitiers (dans les images du patrimoine), le parcours sur les allégories de la république sur les mnuments aux morts (sur toute la région)

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *