Broderies de Marjane Satrapi

Couverture de Broderies de Marjane Satrapi pioche-en-bib.jpgLogo BD for WomenUne BD à nouveau empruntée à la médiathèque. J’avais adoré Persepolis et son adaptation en dessin animé (lu et vu avant le blog). J’ai bien aimé aussi Poulet aux prunes

Le livre : Broderies, de Marjane Satrapi (scénario et dessins), collection Côtelette, éditions L’Association, 136 pages (petit format, à peu près A5), 2003, ISBN 978-2844140951.

L’histoire : en Iran dans les années 1970. Après le déjeuner, pendant que les autres femmes de la maison font la vaisselle, les hommes, la sieste, Marjane, enfant, est chargée de s’occuper du samovar… Le thé du midi est un vrai thé, alors que le matin, elle en prépare un assaisonné à l’opium, dont sa grand-mère est devenue dépendante. Une fois le thé servi, les femmes, toutes générations confondues, parlent de leur vie, de la mort d’une amie, de son mari qu’elle avait trompé, etc.

Mon avis : J’ai adoré, tant le graphisme (des dessins simples en noir et blanc) que le scénario. Comme dans Persepolis, Marjane Satrapi montre tout en finesse la vie des femmes en Iran, à une époque non précisée. Mais en considérant qu’il s’agit d’un récit autobiographique et que Marjane y est présentée comme enfant (née en 1969), disons dans la deuxième moitié des années 1970. Et pourquoi le titre, Broderies, me direz-vous ? C’est ainsi que les jeunes filles et les femmes de ce salon nomment l’opération de chirurgie réparatrice qui consiste à reconstituer l’hymen, pour permettre un mariage « virginal ».

Logo du classement BD de Yaneck Cette BD sera soumise pour le classement du TOP BD des blogueurs organisé par Yaneck / Les chroniques de l’invisible. Mes chroniques BD sont regroupées dans la catégorie pour les BD et par auteur sur la page BD dans ma bibliothèque.

10 réflexions au sujet de « Broderies de Marjane Satrapi »

  1. missclob

    rahhh là tu me donnes une superbe idée  pour une de mes amie  brodeuse et ayant vécu  en Iran ! je note sur mon calepin

    en reponse : je pense pouvoir teindre la toile une fois broder avec des DMC …selon les avis de mes amies » brodeuses /sorcières/cuisinières de toiles en tous genres  »

    Mais j’avoue aussi une petite apprèhension !!!! à suivre !!!!

    bon WE !

    nous visite  en famille d’une belle expo sur Eiffel et son oeuvre ….

    Répondre
  2. Yaneck

    Je l’ai lu, apprecié, et sa chronique repose dans mon stock de chroniques inédites. Mais étonnamment, j’en garde peu de souvenirs… Finalement, ma part féminine n’est pas aussi forte que je le pensais. ^^

    Répondre

Répondre à Véronique D Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *