Au-delà du lac de Peter Stamm

Couverture de Au-delà du lac de Peter Stamm pioche-en-bib.jpg

Le château de Schönbrünn à Vienne en Autriche en 1993, 2, de plus près

Pour le défi Mars, mois de l’Europe centrale organisé par Schlabaya, j’ai fait une descente à la médiathèque où j’ai emprunté une dizaine de livres… Bon, c’est limite pour l’Europe centrale… Les nouvelles se passent sur le lac de Constance, sa rive nord est allemande et entre dans le défi, mais sa rive sud, où semblent se passer ces nouvelles, est suisse et hors défi… du coup, je l’ai placé sur le dernier jour…

Le livre : Au-delà du lac de Peter Stamm, traduit de l’allemand par Nicole Roethel, éditions Christian Bourgeois, 2012, 175 pages, ISBN 978-2-267-02278-0.

L’histoire : une seule nouvelle porte une date, 2002, mais les dix doivent se passer autour de celle-ci, dans la région du lac de Constance, la rive (suisse ou allemande) n’est jamais précisée, mais les spécialistes disent qu’il s’agit de la rive sud, suisse, le Seerücken, région natale de Peter Stamm. Sauf une qui se passe lors de vacances en Toscane, avec des touristes suisses. Pas facile de parler d’un recueil de nouvelles sans dévoiler l’ensemble… Je ne vous parlerai que de la première, les estivants… Un universitaire qui doit boucler un texte à remettre à son éditeur décide d’aller le faire hors saison dans un hôtel chic, l’hôtel des thermes… Quand il arrive, accueilli par une femme, il paye d’avance la semaine, mais pas d’eau courante, pas d’électricité (son ordinateur est vite en panne de batterie), pas de repas chaud, juste des boîtes de conserve… Que se passe-t-il et pourquoi reste-t-il? Vous croiserez aussi un couple en vacances, un prêtre trop progressistes pour ses paroissiens, un vieil homme qui doit apporter une valise à sa femme opérée du cerveau, etc.

Mon avis : j’ai beaucoup aimé ces textes courts et efficaces, qui en quelques pages racontent une histoire complète, encrée dans la vie ordinaire, avec les décors (la nature tient une grande place). Surprenant de réussir à dire tant de choses, si évocatrices, en si peu de mots… A découvrir pour un instant de fraîcheur, loin du stress (même si les vacances en Toscane ne se finissent pas comme prévu…).

5 réflexions au sujet de « Au-delà du lac de Peter Stamm »

    1. Véronique D

      Non, j’y vais au hasard, dans les nouvelles acquisitions en regardant les 4e de couverture souvent… Bon après midi, je file à Proxi-loisirs collecter un peu de doc puis me promener…

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *