Adaptation de Moravia au TAP…

Le parvis du théâtre auditorium de Poitiers Il y a déjà plus de deux semaines, j’ai commencé ma saison au TAP (le théâtre et auditorium de Poitiers) par un spectacle assez intime puisque sur le plateau B (où il y a parfois des performances) et non dans l’une des deux grandes salles. Il s’agissait d’une adaptation de scène de l’amour conjugal de Alberto Moravia.

Le spectacle : dans la petite salle, chaque spectateur est équipé d’un casque, test sur le son, et c’est parti!

L’histoire : Silvio rêve depuis longtemps de devenir écrivain. Sa femme, Léda, est sa source d’inspiration… Mais il la soupçonne de le tromper avec le coiffeur, devient follement jaloux…

Mon avis : les deux acteurs sont placés à chaque petit bout d’une longue table… Le dispositif audio est assez intéressant, permettant d’amplifier les sons, les voix des acteurs (Johanna Silberstein et Philippe Canales), le bruit des verres sur la table, etc… Mais je ne suis vraiment pas entrée dans cette adaptation avec une Leda mièvre et qui, en plus, fumant dans un lieu fermé et assez petit, m’a sérieusement gênée (et aussi d’autres spectateurs, il est vrai que la salle puait littéralement le tabac quand nous sommes entrés). La mise en scène de Matthieu Roy, de la Compagnie du Veilleur, ne m’a pas du tout convaincue.

Pour aller plus loin : Matthieu Roy réside actuellement à la maison du comédien Maria Casarès à Alloue… Je vous invite à la visiter, si vous n’y allez pas sur place, dans le dossier pdf établi suite à l’inventaire du patrimoine du Confolentais par le service de l’inventaire du patrimoine culturel de la région Poitou-Charentes. Vous pouvez aussi découvrir plus de photographies dans le dossier documentaire. Et l’Image du patrimoine sur le Confolentais est par ailleurs toujours disponible en librairie… sans doute sur commande…

3 réflexions au sujet de « Adaptation de Moravia au TAP… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *