Achats raisonnables à Angoulême

Affiche du festival international de la BD d'Angoulême 2011 Il y a déjà presque 15 jours, je suis allée au festival international de la bande dessinée à Angoulême, avec Emmanuelle. J’ai été très très raisonnable dans mes achats… Comme le veut la coutume, l’affiche a été réalisée par le Grand Prix de l’année dernière, Baru, qui est aussi le président de l’édition suivante, avec une grande exposition personnelle (et peint aussi un mur, en général, mais là, je ne sais pas si ça a été fait…). [depuis, j’ai lu de cet auteur Fais péter les basses, Bruno ! et L’enragé : tome 1 et le tome 2].

Achats au festival de la BD d'Angoulême en 2011 Dans la bulle des indépendants, le tome 1 de En chemin elle rencontre… les artistes se mobilisent contre la violence faite aux femmes (collectif), édité par Des ronds dans l’O et Amnesty International (ISBN : 978-2-917237-06-9, chouette, une BD de femmes, en partie, pour des femmes, idéal pour le défi BD for women), un flipbook (vous savez, ces petits livres qui s’animent quand on tourne les pages, vous retrouverez des liens sur cet ancien article) finlandais, Miracle Baby, de Kati Rapia (à commander chez l’éditeur Napa Books si vous êtes intéressé).

Dans la même bulle, Emmanuelle a craqué pour un album… j’ai résisté… mais craqué après avoir vu l’exposition dans la bulle des jeunes talents! Un éditeur tout neuf de Strasbourg, une exposition pleine d’humour, des auteurs et éditeurs très sympas, une belle dédicace (chut… vous devrez attendre mon avis pour la voir, na !)… Mais de quoi s’agit-il ? De l’album Les derniers dinosaures, par Didier de Calan et Donatien Mary, aux éditions 2024. Un pastiche de livre scientifique du 19e siècle, à découvrir bientôt !

Angoulême, la cité de la BD, le batiment des chaisNous avons fui la bulle des grands éditeurs, la cohue dès l’ouverture, même le vendredi (journée en principe plus calme), mais avons profité de beaucoup d’expositions, à la maison des auteurs et à la cité internationale de la BD (que vous pouvez redécouvrir dans cet article, les deux dernières photographies en viennent), mais pas vu en revanche les nouveaux auteurs de la bande dessinée belge francophone à l’espace Franquin. Nous avons donc apprécié Parodies, la bande dessinée au second degré (elle y reste jusqu’au 24 avril 2011), dans le nouveau bâtiment de la cité de la BD.

Angoulême, la cité de la BD, la passerelle et le bâtiment de l'ancien CNBDINous avons aussi vu Baru, dans l’ancien bâtiment Castro, enfin, ancien, il n’a qu’une vingtaine d’années mais a très mal vieilli, une exposition organisée par le festival, jusqu’au 30 mars 2011, objet de nouvelles tensions entre le Festival et la Cité, à Angoulême, le gâteau de la Bande dessinée est l’objet de tiraillements permanents, cette fois, le festival avait interdit au musée de communiquer sur cette exposition! Et au même endroit, Petite histoire des colonies françaises (jusqu’au 30 avril 2011). Celle-ci est réalisée à partir de la série de 4 tomes (tome 1, l’Amérique française, tome 2, l’Empire, tome 3, la décolonisation, le tome 4, la Françafrique, est sorti à l’occasion du festival, voir aussi Village toxique) sur le même titre, par Grégory Jarry (scénario) et Otto T. (dessin), aux éditions Flbl (qui avaient aussi la librairie du Feu rouge, dans la Grand’Rue, qui fermera définitivement le 15 février 2011, si vous voulez y passer avant…).

10 réflexions au sujet de « Achats raisonnables à Angoulême »

  1. Emmanuelle

    Eehh, tu as oublié l’expo sur les Peanuts !! Ce fut une très chouette journée en tout cas, qui m’a permis de découvrir un aspect du festival que je ne connaissais pas. Merci encore !

    Répondre
    1. Véronique D

      Chez les indépendants et les jeunes talents, c’était bcp plus calme! Chez les grands éditeurs, l’horreur! Et pour ceux qui voulaient une dédicace, chez certains, il fallait d’abord passer à la caisse au prix fort (par de réduc de 5%), puis ils marquaient ton nom, et tirage au sort! Genre 300 ou 400 albums vendus, 15 ou 20 dédicaces! Heureusement, chez d’autres, ceux qui demandaient les dédicaces faisaient encore la queue et pouvaient discuter avec les dessinateurs, le tout étant d’évaluer le temps de la queue… pour acheter le bon auteur! Tu peux te mettre dans une queue et arriver au bout avec un autre auteur! Mais nous avons fui cette partie là!

      Répondre
  2. *clob*

    Une manifestation où j’aimerais bien  me rendre avec mon Mr clob !!!

    MAis les bains de foule.. ne sont pas notre fort !!!!

    alors tranquillement ce 15/02 pour ma f^te nous allons traditionnellement flaner main  dans la main fils , grilles , tissus,thé  aux parfums divers , livres et bd .. sur Toulouse la rose …..

    La je suis plonger dans le Métronome … j’ai cédé à la tentation ….j’aime trop les petites histores croustillantes de france et de navarre …

    plus avant : un Brussolo  historico thriller , bien mais sans plus , un Jean Teulé  déroutant  … et un Jean d’Aillon et Agnes Desarhhe à venir …..

      

    Répondre

Répondre à *clob* Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *